Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

sous-lotissement Mariaud

Dossier IA13001059 inclus dans quartier de la Fontaine-des-Tuiles réalisé en 1998

Fiche

Dossiers de synthèse

Précision dénomination sous-lotissement
Appellations sous-lotissement Mariaud
Parties constituantes non étudiées maison, immeuble, mur de clôture, jardin, cinéma, rue
Dénominations lotissement
Aire d'étude et canton Grand Projet de Ville, l'Estaque-les Riaux
Adresse Commune : Marseille 16e arrondissement
Lieu-dit : l' Estaque, quartier de la Fontaine-des-Tuiles
Adresse : rue Mariaud , Plage de l' Estaque , traverse Jeannette
Cadastre : 1978 Estaque K

Le sous-lotissement Mariaud est aménagé sur un des quatre lots issus du démembrement de l'ancienne propriété Farrenc en 1901. C'est le plus homogène en datation, puisque toutes les maisons qui le composent ont été construites entre 1905 et 1915, avec deux cas de reconstruction, en 1931 et 1938. C'est un lotissement de type propriétaires-constructeurs (vente de lots nus et constructions individuelles), dont la clientèle appartient à une petite bourgeoisie de rentiers, fonctionnaires, gros artisans, commerçants. Tous sauf deux habitent le quartier et sont pour la plupart déjà propriétaires d'une ou plusieurs maisons à l'Estaque. Plusieurs appartiennent en outre à des familles largement possessionnées dans le secteur. Pour certains d'entre eux, il s'agit là d'un changement de résidence, avéré par le cadastre de 1912. Sur les dix-sept constructeurs identifiés, cinq construisent deux maisons dans le lotissement, en général mitoyennes, probablement pour loger plusieurs générations ou plusieurs branches de leur famille, mais un investissement locatif n'est pas à exclure. A noter la présence d'une maison (étudiée) construite par le lotisseur pour lui-même : il s'agit de Fortuné Mariaud, qui a donné son nom à la rue éponyme et dont la femme, née Rouvière, est probablement un des quatre héritiers de l'ancienne propriété Farrenc.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Auteur(s) Personnalité : Rouvière, épouse : Mariaud Fortuné,
Rouvière, épouse : Mariaud Fortuné
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
promoteur, attribution par source

Le sous-lotissement occupe l'extrémité sud de l'ancienne propriété Farrenc, sur un terrain en légère déclivité, entre les rues Mariaud et Emile-Rouvière, les boulevards Albin-Bandini et Farrenc et le bord de mer. Il comprend trois îlots. Au sud, entre le bord de mer et le boulevard Farrenc, un premier ensemble grossièrement rectangulaire occupe la partie ouest d'un grand îlot littoral (en partie en dehors de l'ancienne propriété Farrenc). Sa limite orientale se situe dans le bâti, entre les parcelles K130 à K132 et les parcelles K134 et K135. C'est dans cet ensemble que les constructions commencent. Il présente des différences typologiques avec les autres îlots du lotissement Mariaud, par la présence de villas balnéaires (Référence IA13000923), d'une caisse d'épargne (Référence IA13000924), d'un local associatif (Référence IA13000925) et d'un cinéma. Au nord, entre le boulevard Farrenc et la rue Mariaud, se trouvent deux îlots rectangulaires parallèles, séparés par une venelle, la traverse Jeannette. Cette traverse, qui suit le pente ouest-est du terrain, comporte une portion centrale en escalier pour rattraper le dénivelé. Les deux îlots diffèrent par leur largeur : l'îlot Mariaud-Jeannette est simple en profondeur, l'îlot Farrenc-Jeannette (Référence IA13001057), plus large, est double en profondeur. A l'intérieur des îlots, le parcellaire est majoritairement découpé en lanière. Les constructions, maisons individuelles à cour, terrasse ou jardin, présentent un parti architectural très homogène. On note la présence de plusieurs séries de maisons jumelles. L'îlot Mariaud-Jeannette est homogène : les façades donnent au nord sur la rue Mariaud, les jardins, orientés au sud, ont des entrées secondaires sur la traverse Jeannette. Seules les parcelles d'angle donnant sur le boulevard Albin-Bandini présentent des façades sur rue pourvues de balcons.

Typologies lotissement de maisons de ville, homogénéité stylistique, îlot régulier, domiciliation des propriétaires

Les propriétaires-constructeurs de ce sous-lotissement, qui appartiennent aux mêmes catégories sociales que ceux du sous-lotissement Verne (Référence IA13001060), sont nombreux à y être domiciliés.

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Cadastre napoléonien de la ville de Marseille. 6e section F Séon (Saint Henri). Matrice des propriétés bâties. 1882-1912. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : P 1849 à 1852

  • Cadastre napoléonien de la ville de Marseille. 6e section F Séon (Saint Henri). Matrice des propriétés bâties. 1910- 1945. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : P4 1863 à 1867

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Brunet Marceline - Fuzibet Agnès