Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

sémaphore de la pointe du Dramont

Dossier IA83002030 réalisé en 2015

Fiche

Dénominations sémaphore
Aire d'étude et canton Var
Adresse Commune : Saint-Raphaël
Lieu-dit : le Dramont
Cadastre : 2015 BC 98

L’histoire du sémaphore du Dramont remonte au Moyen-Age, le territoire agathonien dépendait de l'évêché de Fréjus, qui ordonna la construction en 1562 d'une tour de guet sur la colline de Dramont ainsi qu'à la Baumette. L’actuel sémaphore est construit en 1806. Il est fermé huit ans plus tard lors de l'abdication de Napoléon, et réouvert durant les « Cent jours » en 1815 puis à nouveau fermé. En 1966 le sémaphore est réarmé. La dernière rénovation du bâtiment date de 1980. Depuis le 1er mai 2010, le sémaphore est armé en veille permanente.

Période(s) Principale : 1er quart 19e siècle
Principale : 4e quart 20e siècle
Dates 1806, daté par source
1980

Le Cap Dramont (127 m d’altitude), situé sur la commune de Saint-Raphaël, est dominé par un sémaphore. Celui-ci est utilisé par la Marine Nationale pour la surveillance maritime, aérienne et terrestre. Le sémaphore offre une vue panoramique sur l'Estérel, la baie d'Agay et la mer Méditerranée. La vigie est une cabine vitrée rapportée sur une tour cylindrique blanche. Elle est accessible par un escalier en colimaçon depuis la salle technique à partir 3e niveau du bâtiment. Sa superficie est de 20 m². La cabine de veille est élevée à 20,8 mètres au-dessus du niveau du sol. Accolés à la tour de vigie se trouve des bâtiments de logement de couleur ocre rouge, comme la roche de l'Estérel.

Typologies bâtiment lié à l'activité portuaire
Statut de la propriété propriété publique
Précisions sur la protection

Atlas des paysages : massif de l'Estérel

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Carteron Sophie
Sophie Carteron

Prestataire extérieur du service mer pour l'opération de repérage du patrimoine des ports en 2015.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.