Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

secteur urbain dit faubourg de la Petite Vitesse

Dossier IA13000743 inclus dans ville réalisé en 2000

Fiche

Œuvres contenues

I. PRESENTATION HISTORIQUE

Le faubourg de la Petite Vitesse (Des.01) doit son nom à la présence de la gare de marchandises située à l'est du quartier (souvenir de l'activité commerciale de la ville).

Répartition des zones d'habitat pavillonnaire, de maisons de ville et d'immeubles à appartements sur le secteur urbain dit faubourg de la Petite Vitesse.Répartition des zones d'habitat pavillonnaire, de maisons de ville et d'immeubles à appartements sur le secteur urbain dit faubourg de la Petite Vitesse.

Sur la partie est du faubourg se trouvait installées, au début du 20e siècle, la Société Française des tinctoriaux et tannants (Doc.01) ainsi que la cité ouvrière de Gerland.

Port-Saint-Louis-du-Rhône. Faubourg de la Petite Vitesse. [Vue de l'usine de la Société Française des extraits tinctoriaux et tannants, au début du 20e siècle.]Port-Saint-Louis-du-Rhône. Faubourg de la Petite Vitesse. [Vue de l'usine de la Société Française des extraits tinctoriaux et tannants, au début du 20e siècle.]

Les pavillons situés à l'ouest du secteur datent du premier quart du 20e siècle alors que la partie est (de l'autre côté de l'actuelle avenue du Port) les lotissements concertés se succèdent depuis 1960 jusqu'à nos jours. Ce secteur urbain fait partie des derniers secteurs à avoir été construit.

II. DESCRIPTION

1. Situation

Le faubourg de la Petite Vitesse se trouve au nord-est de la ville. Délimité par la rue des martyrs de la Résistance et l'avenue Pierre Gabrielli dans l'axe nord-sud (Fig. O), par les voies du chemin de fer et par la rue des Champs-Elysées dans l'axe est-ouest. Secteur le plus au nord de la ville sur les plans cadastraux de 1936, il se trouve contigu aux secteurs du Bois François et du Bois François sud-est sur le cadastre de 1982. Ainsi, nous pouvons remarquer que la ville s'étend vers le nord.

2. Composition d'ensemble

Ce secteur est composé presque exclusivement de pavillons. Au sud du secteur urbain se trouvent des espaces libres et des espaces publics ; le long de l'avenue du Port se succèdent des lotissements pavillonnaires (Fig.01).

Habitat pavillonnaire le long de l'avenue Maurice Thorez /actuelle avenue du port (rive est). Partie nord-ouest du faubourg.Habitat pavillonnaire le long de l'avenue Maurice Thorez /actuelle avenue du port (rive est). Partie nord-ouest du faubourg.

L'habitat pavillonnaire est largement majoritaire, couvrant presque totalement la superficie du secteur urbain. Les pavillons les plus anciens, datés de la 1ère moitié du 20e siècle occupent la partie occidentale du secteur.

Le seul immeuble à appartements (Fig.02) est inclus dans le lotissement pavillonnaire appelé « Bel-Air ».

Au premier plan, l'habitat pavillonnaire le long des rues Henri de Gibon (rive nord) et du 8 mai 1945 (rive ouest). Au second plan, l'immeuble à appartements, sur la rue Frédéric Mistral (rive nord).Au premier plan, l'habitat pavillonnaire le long des rues Henri de Gibon (rive nord) et du 8 mai 1945 (rive ouest). Au second plan, l'immeuble à appartements, sur la rue Frédéric Mistral (rive nord).

Les quelques maisons de ville construites autour des années 1970-80 (Fig.03) se trouvent à l'est du faubourg. L'habitat pavillonnaire le plus récent, daté de 1980-90 se trouve à l'est du secteur urbain.

Maisons de ville avec espace libre à l'avant, le long de la rue Paul Langevin (rive est). Vue prise de l'angle des rues des Martyrs de la Résistance et de Paul Langevin. Partie nord-est du faubourg.Maisons de ville avec espace libre à l'avant, le long de la rue Paul Langevin (rive est). Vue prise de l'angle des rues des Martyrs de la Résistance et de Paul Langevin. Partie nord-est du faubourg.

3. Principaux caractères typologiques discriminants

L'habitat pavillonnaire, largement représenté est caractérisé par un jardin qui entoure l'édifice. Les pavillons sont en rez-de-chaussée ou avec étage. La façade principale est soit en mur-gouttereau soit en mur-pignon (Fig.04).

Pavillons en nombre important le long de l'avenue Pierre Gabrielli (rive nord).Pavillons en nombre important le long de l'avenue Pierre Gabrielli (rive nord).

Les parties constituantes bâties les plus fréquentes, quand elles existent sont le garage ou l'appentis. Le toit à longs pans est couvert de tuiles creuses mécaniques.

Alors que les pavillons les plus anciens, situés sur l'avenue Gabriel Péri sont de caractère éclectique, la majorité des pavillons est à caractère régionaliste, identifié notamment par la présence de génoise, d'un porche et d'un enduit rugueux.

La maison de ville, limitée à un seul ensemble se caractérise par la présence d'une cour située à l'avant de l'édifice (Fig.03).

Les maisons sont avec étage. La façade principale est le mur-gouttereau. Le garage demeure la partie constituante la plus fréquente. Le toit à longs pans est couvert de tuiles creuses mécaniques. Le caractère de ce type d'habitat est régionaliste, comme l'attestent la génoise et l'enduit rugueux visibles sur toutes les maisons. La datation est estimée autour des années 1970-80.

L'unique immeuble à appartements du lotissement concerté « Bel-Air », entouré d'une cour est à deux étages au-dessus du rez-de-chaussée (Fig.02). La façade principale est le mur-gouttereau. Le toit à croupe est couvert de tuiles creuses mécaniques. Le caractère éclectique à tendance traditionnelle de cet immeuble est identifié par un plan rectangulaire, des fenêtres plus hautes que larges ainsi que le toit à croupe. La datation de cet édifice est estimée autour des années 1970.

Appellations faubourg de la Petite Vitesse
Parties constituantes non étudiées immeuble, maison, rue
Dénominations secteur urbain
Aire d'étude et canton Port-Saint-Louis-du-Rhône
Adresse Commune : Port-Saint-Louis-du-Rhône
Adresse : avenue Pierre-Gabrielli , rue Martyrs de la Résistance
Cadastre : 1982 C2

Les premières habitations datent du 1er quart du 20e siècle ; il fait partie des derniers secteurs à être construit.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Principale : 3e quart 20e siècle
Principale : 4e quart 20e siècle

On distingue des pavillons de caractère régionaliste à tendance provençale et de caractère éclectique à tendance traditionnelle ; les maisons de ville sont de caractère régionaliste à tendance provençale ; le seul immeuble à appartements est de caractère éclectique à tendance traditionnelle.

Murs béton
pierre
enduit
Toit tuile creuse mécanique, tuile plate mécanique
Étages en rez-de-chaussée, 1 étage carré, 2 étages carrés
Couvertures toit à longs pans
croupe
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • ROUGET, Jean. Le port de Saint-Louis-du-Rhône. 1931. Archives communales, Port-Saint-Louis-du-Rhône : 145 B.

  • Bulletin municipal d'Information (de Port-Saint-Louis-du-Rhône). Juin 1967. Archives communales, Port-Saint-Louis-du-Rhône : 310 D.

Documents figurés
  • Port-Saint-Louis-du-Rhône. Faubourg de la Petite Vitesse. [Vue de l'usine de la Société Française des extraits tinctoriaux et tannants, au début du 20e siècle.] / Carte postale [années 1900]. Collection particulière.

  • Plan de Port-Saint-Louis-du-Rhône. 1921. Archives communales, Port-Saint-Louis-du-Rhône : non coté.

Bibliographie
  • GONTIER, Claudie, MEYER, Mireille. Port-Saint-Louis-du-Rhône, 1881-1981. Mode d'occupation d'un espace inoccupé par des migrants (...) et création d'un paysage urbain. Port-Saint-Louis-du-Rhône, Office municipal de la Culture, 1983.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Pauvarel Carole