Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

scierie, moulin à ressence et à huile

Dossier IA06001663 réalisé en 2011

Fiche

Dossiers de synthèse

Précision dénomination moulin à ressence
Dénominations scierie, moulin à huile
Aire d'étude et canton Alpes-Maritimes - Grasse
Hydrographies la Foux la Tierçade
Adresse Commune : Grasse
Lieu-dit : quartier du Riou blanquet
Adresse : chemin des Vallonets
Cadastre : 2006 AY 162 non cadastré ; 1809 A5 277 à 280

Ce moulin hydraulique fut construit par Pierre Honoré Lions, fabricant de boîtes. L'ensemble, qui date probablement des années 1740, comprend au départ une ressence et une scie à eau. En 1832, le propriétaire cède l'établissement à ses neveux : Jean Joseph Lions, chaudronnier et Pierre Honoré Pellegrin, menuisier. L'acte de cession prévoit l'aménagement d'un moulin à huile, qui est mentionné dans le cadastre à partir de 1843. Un accord avait été établi préalablement (1841) avec le propriétaire voisin pour la construction des canaux supplémentaires pour l'alimentation du moulin. En 1861, les deux cousins mettent fin à leur association dont le principal objet était la production d'huile d'olive. M. Pellegrin indemnise son associé et reprend le moulin à son compte. En 1870, M. Terrassier rachète l'établissement dont la scie a été supprimée. Selon les matrices cadastrales, le moulin n'est plus en activité au début du 20e siècle. Il appartient alors à Mme Ricord, veuve de M. Terrassier. L'établissement abandonné est aujourd'hui en ruine.

Période(s) Principale : 18e siècle
Principale : 1er quart 19e siècle
Principale : 2e quart 19e siècle

Ce moulin, aujourd'hui en ruine, se trouve en fond de vallon et borde le cours d'eau. Il est difficilement accessible en raison de la végétation qui a repris sa place depuis l'abandon du site. Dans l'ensemble, l'édifice constitué de plusieurs corps de bâtiments accolés et alignés, forme un rectangle parallèle à la pente du terrain et au cours d'eau. Il devait présenter un étage de soubassement et un rez-de-chaussée surélevé, accessible de plain-pied à l'ouest, et actuellement effondré. Le moulin à huile comprenait deux espaces de broyage et de pressurage assez semblables. Chacune de ces deux salles rectangulaires dispose d'une paire de presses placée dans de niches aménagées dans le mur (ou presses en chapelle) bien conservée au regard du reste de l'édifice. Ces deux dispositifs occupent le mur ouest de l'étage de soubassement de l'édifice. Les salles qu'ils confrontent devaient également comprendre les unités de broyage qui ont disparu. Seule une meule est restée entreposée à l'entrée de la salle nord. Pour finir, les deux espaces de broyage étaient actionnés par leur propre roue hydraulique verticale, alimentée par le haut et mesurant environ 6 mètres de diamètre. Les chambres hydrauliques de ces roues (dont une, métallique, est partiellement conservée) se trouvent dans un espace commun, actuellement effondré, situé entre les deux salles de broyage et de pressage précédemment évoquées. Se trouvent dans cet espace des axes de transmission en métal. Les canaux d'alimentation et de fuite ne sont plus visibles.

Énergies énergie hydraulique
roue hydraulique verticale
États conservations menacé, envahi par la végétation
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Donation, acte 229. 08/05/1832. Archives départementales des Alpes-Maritimes, Nice : 03E 078/142.

    Fol. 472 : Pierre Honoré Lions donne à Jean Joseph Lions et Pierre Honoré Pellegrin un moulin à ressence et une scie à eau, terre, pré et tous objets attenants.
  • Accord, acte 531. 31/08/1841. Archives départementales des Alpes-Maritimes, Nice : 03E 078/160.

    Fol. 364 : M. Clérique cède à M. Lions et Pellegrin le droit de prendre et d'utiliser l'eau provenant du vallon de Rioublanquet à laquelle il a droit et les autorise à construire des canaux sur son terrain.
  • Acte de société, n° 185. 06/04/1861. Archives départementales des Alpes-Maritimes, Nice : 03E 078/217.

    M. Lions et Pellegrin mettent fin à la société de fait qui a existée de fait entre-eux pour l'exploitation d'un moulin à huile, ressence, scie à eau, terrain et dépendances : "Le moulin à huile qui s'y trouve aujourd'hui ne s'y trouvait pas à cette époque [donation de leur oncle]. Il a été construit par les donataires à frais communs."
  • Transcription hypothécaire n°89. 25/03/1870. Archives départementales des Alpes-Maritimes, Nice : 400Q 02/346.

    Transcription d'un acte de vente passé le 04.03.1870, devant maître Chauvin, entre Marius Pierre Pellegrin et Honoré Terrassier : un immeuble quartier de Rioublanquet consistant en 1moulin à huile, ressence, terrain et dépendances.
Documents figurés
  • Plan cadastral de la commune de Grasse, 1810/ Plan à l'encre sur papier par Bonafoux, 1810. Archives départementales des Alpes-Maritimes, Nice : 25 Fi 069/1.

    Section A5, parcelles 183 à 188. Echelle d'origine 1/1250e.
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général ; (c) Ville d'art et d'histoire, Grasse - Benalloul Gabriel