Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

sanatorium Le Mont des Oiseaux

Dossier IA83000215 réalisé en 2000

Fiche

Œuvres contenues

Appellations Le Mont des Oiseaux
Destinations immeuble
Parties constituantes non étudiées jardin d'agrément, buanderie
Dénominations sanatorium
Aire d'étude et canton Hyères - Hyères
Adresse Commune : Hyères
Lieu-dit : Mont des Oiseaux
Cadastre : 1997 H2 4494, 1116

Le sanatorium du Mont des Oiseaux a été créé en 1906 par le docteur Petit, médecin à San Salvadour, afin d'accueillir des adultes, alors que San Salvadour était destiné aux enfants. Il est l’œuvre de l'architecte Abel Glena. Peu avant la guerre de 1914-1918, il devient propriété de la Croix-Rouge qui y accueillera des blessés du conflit mondial, puis dans les années 1920, des officiers des armées de terre et de mer en convalescence. A la fin des années 1960, il a été transformé en immeuble d'habitation.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1906, daté par source
Auteur(s) Auteur : Glena Abel,
Abel Glena (1862 - 1932)

Architecte à Menton. Auteur de l'hôtel Riviera Palace en 1901 et de la villa Mer et Monts en 1905.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

L'entrée se fait par deux portes ouvrant chacune sur un escalier droit amenant au rez-de-chaussée surélevé où un couloir dessert au nord, le grand escalier et au sud, la salle en rotonde qui servait de salle-à-manger. Dans celle-ci se trouve une cheminée. Le sol de l'escalier est en marbre blanc veiné de gris.

Murs pierre
enduit
pierre de taille
Toit tuile plate mécanique
Plans plan symétrique, jardin irrégulier
Étages étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 4 étages carrés
Élévations extérieures élévation à travées
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier symétrique, en maçonnerie

Autres organes de circulations ascenseur
États conservations remanié
Techniques peinture
sculpture
peinture
ferronnerie
Représentations colonne ornement géométrique balustre
Précision représentations

La façade sud présente un décor sculpté géométrique. Les garde-corps sont à balustres ou en ferronnerie. Des colonnes rythment la rotonde et encadrent certaines fenêtres du dernier niveau. A l'intérieur, les murs de la rotonde sont peints faux-marbre.

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • [Plans, vue]. Dans l'Architecte, 1906, p. 73-75, pl. 55-56.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Négrel Geneviève