Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

salle de spectacle dite Salle Saint-Louis, puis Familia

Dossier IA83000355 réalisé en 1987

Fiche

  • La scène.
    La scène.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • cour
Appellations Salle Saint-Louis, Familia
Parties constituantes non étudiées cour
Dénominations salle de spectacle
Aire d'étude et canton Hyères - Hyères
Adresse Commune : Hyères
Adresse : 12 rue de la République
Cadastre : 1951 A3 1176

Salle paroissiale construite en 1922 par l'architecte hyérois Léon David sur la partie de la propriété rétrocédée aux héritiers de Blaise Aurran qui avait donné en 1838 son terrain à la ville avec, notamment, un bâtiment de 2 étages servant d'école et de logement aux frères des écoles chrétiennes (IA83000360) .

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1922, daté par source
Auteur(s) Auteur : David Léon,
Léon David (1878 - 1959)

Léon David, né dans le Jura, s'installe à Hyères où il construit son agence en 1911. Son style diffère selon les commandes, passant de l'éclectisme 1900 à un style plus régionaliste. Il est l'auteur dans cette ville de la Banque de France en 1922. De 1923 à 1933, il assure le suivi du chantier de la villa Noailles de l'architecte Robert Mallet-Stevens. Toutefois il ne semble pas avoir été influencé par la modernité de cet édifice car toutes les villas qu'il construit à la même époque sont plutôt empreintes de régionalisme.

Ses fils Lucien et Émile David ont été ses collaborateurs après la deuxième Guerre Mondiale.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

Corps de bâtiment rectangulaire en rez-de-chaussée avec à l'est sur la cour un avant-corps servant d'entrée surmontée d'une pièce et encadré de la caisse et des toilettes. Une scène est aménagée à l'extrémité ouest entre 2 loges. Les élévations extérieures latérales aujourd'hui nues sont rythmées par 5 panneaux façonnés selon le projet. Le portail de la cour était prévu avec un simple ressaut cintré de la génoise couronnant le mur de clôture. Il se présente aujourd'hui sous la forme d'un arc segmentaire portant en relief le nom de la salle, encadré de parties ajourées au-dessus de tables en creux destinées à recevoir des affiches. A l'angle du mur est aménagée une sorte de lanterne en maçonnerie. La salle était prévue pour 342 fauteuils, 76 strapontins et 20 places debout. A peu près intacte, elle conserve son cadre de scène orné d'une guirlande de feuilles de chêne en stuc doré. On a rapporté au centre du linteau un cartouche portant la devise PRO ARTE ET CARITATE. Un lambris d'appui entoure la salle dotée d'un carrelage de grès industriel. parquet sur la scène et dans les loges.

Murs enduit
maçonnerie
Toit tuile creuse
Plans plan rectangulaire régulier
Étages en rez-de-chaussée
Couvertures toit à longs pans
Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents figurés
  • Coupes transversale et longitudinale / dessin par Léon David, 24 mai 1922. Archives communales, Hyères : 2 M 2-9.

  • Plan / dessin par l'architecte Léon David, 24 mai 1922. Archives communales, Hyères : 2 M 2-9.

  • Élévation est / dessin par l'architecte Léon David, 24 mai 1922. Archives communales, Hyères : 2 M 2-9.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Fray François - Vecchione Muriel