Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

rue Jumelles, du lotissement concerté des Creux

Dossier IA13001258 inclus dans quartier de l'Estaque-Eglise ou de l'Estaque-Plage réalisé en 1998

Fiche

Dossiers de synthèse

  • rues
    Marseille 16e arrondissement, L'Estaque

La rue Jumelle est bordée de maisons avec jardin formant l'ensemble le plus résidentiel du secteur de l'Estaque-Eglise. Les terrains qui la bordent ont été des mines d'argile servant aux tuileries voisines dont la désaffection a ouvert la voie à l'ubanisation.

Appellations rue Jumelles
Parties constituantes non étudiées tuilerie, maison, jardin, presbytère, mur de clôture, lotissement
Dénominations rue
Aire d'étude et canton Grand Projet de Ville, l'Estaque-les Riaux
Adresse Commune : Marseille 16e arrondissement
Lieu-dit : quartier de l' Estaque-Eglise ou de l'Estaque-Plage
Adresse : rue Jumelles
Cadastre : 1978 Estaque L 36 à 52, 57, 59 à 62, 64 à 66, 186 à 189, 193 à 195, 199

La rue Jumelles occupe un emplacement à cheval sur deux grandes parcelles plantées de vignes en 1819, l'actuelle rue Jumelles étant tracée sur la limite parcellaire entre la propriété Tamisier et la propriété Mme Maunier épouse Laurent Sacoman. Le chemin existe sur le cadastre de 1827 et a peut-être été créé par le partage de la succession Ginac.

D'après les mouvements fonciers enregistrés dans les matrices cadastrales et notamment les dates de construction de quinze des vingt-cinq maisons, on peut reconstituer l'histoire de la construction des deux rives en deux périodes.

D'abord la rive nord avec la construction du presbytère (L 48) puis la création d'un lotissement par Jean-Baptiste Thobert, prêtre recteur de la paroisse. Celui-ci acquiert en 1869 "un terrain fouillé avec excavation" de la succession de Pierre-Marie Sacoman, tuilier à Saint-Giniez. Il s'agit d'environ deux mille six cents mètres carrés et vend des parcelles entre 1872 et 1874 à des patrons pêcheurs, un boucher, un menuisier. Les constructions dans la partie nord datent majoritairement des années 1887-1897, avec une dernière maison datée 1900.

Puis la rive sud, qui est l'îlot nord du lotissement des Creux dont Julien Druilhe acquiert les terrains en 1887. Il vend des parcelles entre 1888 et 1893, se réservant le terrain à l'extrêmité nord de la rue pour y construire sa maison. Deux maisons ont été reconstruites ou fortement remaniées : celle de la parcelle L 46, probablement en 1936 et celle des parcelles L 60 et L 61 en 1943.

Les bâtiments occupant l'extrémité orientale de l'îlot nord, appartenant à une association religieuse et jouxtant le presbytère datent des années 1930.

Il faut noter que le nom de rue Jumelles, est le patronyme de l'épouse de Frédéric Druilhe, fils de Julien Druilhe.

Les deux rives de la rue Jumelles sont bordés d'îlots du type propriétaire-constructeur (division parcellaire et constructions individuelles), dont les maîtres d'ouvrage appartiennent à la petite bourgeoisie (patrons-pêcheurs, artisans ou petits chefs d'entreprise). Tous, sauf un, habitent l'Estaque. La moitié d'entre eux n'y possède qu'une maison, ce qui permet de supposer qu'il ne s'agit pas ici d'investissements destinés à la location, mais bien de résidentiel.

Période(s) Principale : 2e moitié 19e siècle
Auteur(s) Auteur :
Personnalité : Druilhe Julien, promoteur, attribution par source
Personnalité : Thobert Jean-Baptiste, promoteur, attribution par source

La rue, à flanc de coteau, est bordée de deux îlots implantés parallèlement à la pente, assez forte. La voie, de ce fait, est dédoublée en deux parties étagées sur plus d'un mètre de hauteur. Il s'agit de deux îlots de 25 maisons de ville avec jardins. Sur la rive nord, les maisons sont alignées en limite nord du parcellaire, précédées de jardins sur rue. Sur la rive sud, même implantation, avec jardins à l'arrière où ils dominent un important dénivelé surplombant la traverse du Lion et les courettes du lotissement Druilhe voisin. A quelques exceptions près, sur la rive nord, toutes les maisons sont mitoyennes. Les maisons sont à un ou deux étages dans la rive nord et à un étage de soubassement et un ou deux étages carrés dans l'îlot sud. Les façades ont été remaniées mais semblent pour la plupart avoir comporté à l'origine une organisation à deux travées avec porte décentrée. Certaines façades de la rive nord ont reçu des adjonctions de vérandas vitrées.

Murs enduit
moellon
Toit tuile plate mécanique, tuile creuse
Étages étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, rez-de-chaussée, 1 étage carré, 2 étages carrés
Couvertures toit à longs pans
appentis
pignon couvert
Escaliers escalier dans-oeuvre
Typologies lotissement de maisons de ville, domiciliation des propriétaires
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Vente d'un terrain à l'Estaque (Marseille) par M.P. Sacoman à Thobert, 1869. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 4 Q 2 4182.

    transcription hypothécaire n° 17
  • Vente d'un terrain par Thobert à Fouque à l'Estaque (Marseille), 1872. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 4 Q 2 4346.

    transcription hypothécaire n° 37
  • Vente d'un terrain par Thobert à Jourdan à l'Estaque (Marseille), 1873. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 4 Q 2 4327

    transcription hypothécaire n° 7
  • Vente d'un terrain Thobert à Louis Pierre et Urbain Arnaud à l'Estaque (Marseille), 1874. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 4 Q 2 4366.

    transcription hypothécaire n°15
  • Vente d'une parcelle à l'Estaque (Marseille) par Julien Druilhe à François Roubaud, 1889. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 4 Q 2 5102

    transcription hypothécaire n° 10
  • Vente d'une parcelle à l'Estaque (Marseille) par Julien Druilhe à Urbain Arnaud, 1893. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 4 Q 2 5316

    transcription hypothécaire n° 1 bis
  • Vente d'une parcelle à l'Estaque (Marseille) par Julien Druilhe à Joseph Caron, 1893. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 4 Q 2 5317.

    transcription hypothécaire n°53
  • Vente d'une parcelle à l'Estaque (Marseille) par Julien Druilhe à Baptistin Bérard, 1893. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 4 Q 2 5293

    transcription hypothécaire n°24
  • Vente d'une parcelle à l'Estaque (Marseille) par Julien Druilhe à Amédée Pierre, 1893. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 4 Q 2 5294

    transcription n° 1
  • Vente d'une parcelle à l'Estaque (Marseille) par Juilen Druilhe à Martin Valerian, 1893. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 4 Q 2 5317

    transcription hypothécaire n° 54
  • Vente de deux maisons à l'Estaque (Marseille) par François Ponsard aux époux Jacques André Roux, 1911. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 4 Q 2 5949.

    transcription hypothécaire n° 13
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Brunet Marceline - Fuzibet Agnès - Gontier Claudie