Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

rue dite traverse de l'Harmonie

Dossier IA13000896 inclus dans quartier de l'Estaque-Gare réalisé en 1999

Fiche

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

  • rues
    Marseille 16e arrondissement, L'Estaque

Voie vraisemblablement née d'un partage de propriété au début du 19e siècle.

Appellations traverse de l'Harmonie
Parties constituantes non étudiées tuilerie, ferme, maison, jardin
Dénominations rue
Aire d'étude et canton Grand Projet de Ville, l'Estaque-les Riaux
Adresse Commune : Marseille 16e arrondissement
Lieu-dit : quartier de l' Estaque-Gare
Adresse : traverse de l' Harmonie
Cadastre : 1978 Estaque H non cadastré ; domaine public

Le tracé de la voie correspond à un chemin perpendiculaire au chemin de la Nerthe, visible sur le cadastre de 1827. Il était situé entre le fonds d'André Fenouil à l'ouest et celui de Joseph et Hyppolite Fenouil à l'est, qui avaient acquis par adjudication en 1822 une propriété Giraud. Peut-être le chemin a-t-il été créé à cette occasion sur la ligne divisoire. Dans ce secteur de l'Estaque-Gare, la plus ancienne construction postérieure à ce cadastre est une ferme construite vraisemblablement pour André Fenouil vers 1833, qui subsiste à l'extrémité de la traverse. C'est la présence de cette ferme et de tuileries, détruites à la fin du19e siècle (Fenouil à l'ouest, Lieutaud - Mouraille à l'est) qui expliquent le gel du foncier jusque dans les années 1890 (la construction des rives de la rue date pricipalement des années 1890-1910). D'importantes parcelles n'ont été bâties qu'après le passage du siècle, ainsi celle où a été construite en 1905 la salle de spectacle de l'association L'Harmonie de l'Estaque (Référence IA13000885), qui a donné son nom à la voie, et quatre autres grandes parcelles sur chacunes desquelles une maison a été édifiée (respectivement en 1907, 1933, 1942 et 1958). A la date de l'enquête subsistait toujours une importante parcelle non construite.

Période(s) Principale : 19e siècle , (détruit)
Principale : 1er quart 19e siècle
Principale : limite 19e siècle 20e siècle
Secondaire : 2e quart 20e siècle
Secondaire : 1ère moitié 20e siècle
Secondaire : 3e quart 20e siècle
Auteur(s) Auteur :

Comme l'impasse Icard (Référence IA13000897), l'impasse de la Régie (Référence IA13000895) et la traverse du Charron (non étudiée), la traverse de l'Harmonie est perpendiculaire à la rue Le-Pelletier (Référence IA13001064). Elle bute au nord sur la ferme, édifiée au pied d'un dénivelé du terrain qui précède la voie ferrée (au nord de la ferme subsiste la grande parcelle non construite, occupée par un jardin). Cette topographie induit une perspective sud-nord ouverte sur le paysage lointain des collines du Marinier. La traverse de l'Harmonie qui se retrécit dans sa partie nord, n'est pas carrossable sur toute sa longueur.

Typologies voirie tertiaire
Statut de la propriété propriété publique

Références documentaires

Documents d'archives
  • Cadastre napoléonien de la ville de Marseille. 6e section F Séon (Saint Henri). Etat de section 1827. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : P4 1840

  • Cadastre napoléonien de la ville de Marseille. 6e section F Séon (Saint Henri). Matrice des propriétés bâties. 1882-1912. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : P4 1849 à 1852

  • Cadastre napoléonien de la ville de Marseille. 6e section F Séon (Saint Henri). Matrice des propriétés bâties. 1910- 1945. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : P4 1863 à 1867

  • Vente d'une propriété à l'Estaque Gare par Honoré Fenouil à ses filles Melles Fenouil, 1923. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 4 Q 2 6322

    rive ouest de la traverse
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Brunet Marceline - Fuzibet Agnès - Gontier Claudie - Poulin Yvan