Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Fiche

Dénominations retable
Titres
Numérotation artificielle 3
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Annot
Adresse Commune : Le Fugeret
Emplacement dans l'édifice Tribune.

La confrérie du Saint-Rosaire est fondée en 1647, si l'on en croit la reddition des comptes de la confrérie, (suit une fondation en 1653 selon l'acte notarié). Ce retable, tout comme le tableau qu'il enserre, est une commande de la confrérie de 1647. Elle est en effet mentionnée dans le livre de la confrérie : les prieurs ont "fourni [durant l'année 1647] à [...] Mimaud peintre 54 livres pour le tableau de l'autel du St Rozere, seze escus à Pierre Berbegie une menuis[erie] pour le bois du retable". L'hypothèse soutenue par Lacroix qui l'attribue à Pierre Berbegier est donc confortée.

Période(s) Principale : milieu 17e siècle
Dates 1647, daté par source
Auteur(s) Auteur : Berbegier Pierre,
Pierre Berbegier

Henri Berbegier est maître-menuisier à Moustiers, il décède entre 1647 et 1650.

Ses fils, les frères Antoine et Pierre Berbegier prennent la suite, ils sont très actifs dans la 2e moitié du 17e siècle.

Pierre est dit maître menuisiser "du lieu de Moustiers et habitant au Fugeiret", il semble qu'il s'installe au Fugeret vers 1643.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
menuisier-ébéniste, (?), attribution par travaux historiques

Le retable en bois peint, polychrome, doré est constitué de deux montants traités en pilastres, sur lesquels repose un entablement assez simple (du couronnement ne subsiste que deux morceaux d'un probable tympan brisé). Deux ailerons à volutes encadrent l'ensemble.

Catégories menuiserie, sculpture
Matériaux bois, taillé, peint, polychrome, doré, décor rapporté, décor dans la masse
Précision dimensions

Dimension approximative : h = 280.

Précision représentations

Les fûts des pilastres sont couverts d'un rinceau de vignes et pampres, les chapiteaux sont stylisés. L'entablement est orné de rinceaux de feuilles d'acanthe avec, au centre et aux extrémités des figures de chérubins. Les ailerons latéraux reposent sur un socle carré orné d'une rosette rayonnante. La base des ailerons est un enroulement de feuilles d'acanthe, de la volute supérieure tombe une chute de feuilles et de fruits.

États conservations mauvais état
oeuvre mutilée
Précision état de conservation

Le couronnement est manquant. Fissures. Présence de graffiti sur la traverse inférieure.

Statut de la propriété propriété de la commune
Protections classé au titre objet, 1988/09/07
Précisions sur la protection

1988/12/09 : classé au titre objet.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Reddition des comptes de la confrérie du Saint-Rosaire du Fugeret. 1654-1738. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 3 G 3.

  • Etablissement de la confrérie du saint Rosaire dans l'église paroissiale du Fugeret. Dans minutes de Maître Angelin AUBERT, notaire au Fugeret. 16 février 1653. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 E 5801.

  • Dossier documentaire de la Conservation des Antiquités et Objet d'Art pour la commune du Fugeret. 4e quart 20e siècle. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : non coté.

    Tournée de récolement des 16-18 novembre 1993.
Bibliographie
  • LACROIX, Jean-Bernard. La peinture du XVIIe siècle dans les Alpes-de-Haute-Provence. Dans : Le patrimoine religieux de la Haute-Provence. Bulletin de l'Association pour l'Etude et la Sauvegarde du Patrimoine Religieux de la Haute-Provence. n° 14, pages 21-51, 2e semestre 1992.

    p. 39.
  • LACROIX, Jean-Bernard. Trésors d'art. Dans : Annales de Haute-Provence ; Le Haut-Verdon, n° 306, 2e trimestre 1988.

    p. 279.
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Masson-Lautier Maïna