Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
église paroissiale Notre-Dame

retable du maître-autel

Dossier IM84002004 réalisé en 1969

Fiche

DESCRIPTION

1) Analyse générale de l'ensemble

A) Dénomination

- fonction actuelle retable du maître-autel

- dédicace : ?

- reliques : ?

- thème iconographique ?

- fonction ancienne

B) Emplacement

- chœur

- adossé au mur est.

C) Constitution de l'ensemble

a) - autel récent non étudié : un degré, autel tombeau, deux gradins, un tabernacle.

b) - retable : architecturé sculpté et peint avec toile peinte centrale.

- corps latéraux : deux culots surmontés de dais.

c) - position de l'ensemble

- orientation :

- autel : dos au peuple, adossé au mur est

- position par rapport au mur : retable adossé à une cloison montée en avant du mur est du chœur jusqu'à hauteur de la frise de l'entablement du retable. Au-dessus le retable n'est plus adossé mais fixé par des tiges de fer scellées au mur est. Corps latéraux : maçonnés contre la cloison montée en avant du mue est. Partie supérieure du dais non adossée mais fixée par une tige de fer scellée au mur est.

- position des éléments les uns par rapport aux autres : corps central du retable : posé sur l'autel ; couronnement repose sur la corniche de l'entablement ; corps latéraux indépendants.

d) - intégration dans le cadre architectural

- plan : totale

- élévation : totale

- modification de structure : élévation de la cloison montée en avant du mur est

- conformité au cadre : totale.

Retable et culots latéraux occupent toute la largeur du chœur. Le sommet du retable vient buter contre le sommet de la voûte. Les dais latéraux butent contre le départ des voûtes. Parfaite conformité au cadre des motifs du couronnement qui s'étagent et s'adaptent à la courbe de la voûte.

e) - dimensions générales : hauteur du retable : 390 cm ; hauteur du retable et de l'autel 550 cm ; largeur : 425 cm.

3) Retable

A) Définition de la catégorie

Retable architecturé avec toile peinte centrale.

B) Morphologie

Retable architecturé avec colonnes torses doublées de pilastres de part et d'autre de la toile centrale. Entablement droit à ressauts au droit des colonnes. Fronton brisé à rampants curvilignes sommés d'anges musiciens et encadrant un cadre tabernacle avec toile peinte.

C) Matériaux et techniques

a) nature du matériau : bois ; essence indéterminée. On ne sait si le bois du décor sculpté est le même que celui du bâti architectural.

b) aspect du matériau : bois légèrement foncé, moyennement dur, lisse.

- aucune trace d'outil

- travail de menuiserie.

c) polychromie : totale

- peint et doré sur assiette de plâtre

- pas d'association de matériaux

- ni vernis, ni badigeon.

D) Encombrement

- en largeur : partiel

- en hauteur : total

- en profondeur : ressauts au droit des colonnes

E) Morphologie et structure

a) plan : rectiligne à fond plat. Deux ressauts au droit des colonnes qui sont en avancée.

b) élévation :

- soubassement : néant

- corps central : toile peinte insérée dans un cadre mouluré sans décor sculpté

- deux colonnes torses doublées de pilastres flanquent la toile centrale

- pilastres et colonnes sont à décor sculpté, bases moulurées et chapiteaux composites.

- entablement :

- architrave moulurée

- frise à décor sculpté

- corniche dont le bord supérieur mouluré est en ressaut

- tracé continu.

- couronnement : fronton brisé avec rampants se terminant en volutes. Entre les rampants du fronton s'inscrit un cadre tabernacle calé par des ailerons.

c) structure et assemblages

- tous les éléments du retable sont fixes

- les pilastres latéraux ne font qu'un avec les montants du cadre

- colonnes torses en bois massif et en plusieurs morceaux (on distingue la base et le chapiteau)

- couronnement maintenu par des tiges de fer horizontales scellées au mur qui tiennent les rampants, le cadre tabernacle et la partie supérieure de la corniche

- deux planchettes verticales clouées renforcent à leur base les rampants du fronton

- dans l'ensemble : aucun assemblage remarquable ; assemblage de planches clouées

- queues d'aronde aux angles de la frise de l'entablement

- clous visibles sur la partie supérieure de la corniche.

F) Iconographie

Etude de l'ensemble

- introduction à l'étude de la représentation principale

- toile peinte centrale : Vierge à l'Enfant entourée à gauche de saint Léon (?) et saint Pierre, à droite de saint Marc et saint Paul

- introduction à l'étude des représentations secondaires :

- toile peinte du couronnement : "évêque recevant le saint Esprit avec à gauche saint François d'Assise et à droite un chartreux"

- sur les rampants du fronton du couronnement deux anges musiciens en ronde-bosse

- deux bustes reliquaires posés sur les culs-de-lampe de part et d'autre du retable : sainte Veneranda et un pape.

- signification des représentations liées à la représentation principale et aux représentations secondaires : aucune autre représentation que celles mentionnées ci-dessus.

- étude des caractéristiques : aucune unité iconographique du retable.

- place du retable dans l'iconographie de l'église : aucune unité iconographique dans l'église.

G) Décor

a) Parti décoratif

- superficie occupée par le décor : décor abondant recouvrant tout le retable

- répartition et distribution des ornements :- ornements répartis symétriquement de part et d'autre de l'axe central

- axes verticaux soulignés par le décor : colonnes torses et pilastres

- axes horizontaux : décor de l'entablement

- le décor souligne davantage les axes verticaux.

b) Caractère dominant du décor : prédominance du décor végétal et figuré

c) Technique, nature et emplacement exact des ornements

- Ornements floraux : - catégorie : rinceaux

- emplacement : sur la frise

- technique : relief d'applique

- répartition : décor continu et réparti symétriquement de part et d'autre d'une tête d'ange centrale.

- catégorie : feuilles et grappes de vignes grimpantes

- emplacement : sur les pilastres et colonnes

- technique : sculptés dans la masse ; en relief méplat sur les pilastres. Décor en plus fort relief sur les colonnes : les ceps s'enroulent dans la gorge des torsades. Les sarments qui partent de ce tronc commun se détachent en ronde bosse

- répartition : continuité des motifs.

- catégorie : un rang d'acanthes

- emplacement : à la base des colonnes et pilastres

- technique : sculptées dans la masse en relief méplat

- répartition : décor continu.

- catégorie : deux chutes de fruits

- emplacement : sur les montants du cadre tabernacle

- technique : en fort relief d'applique

- répartition : sur toute la hauteur des montants.

- Ornements géométriques :

- catégorie : sept caissons

- emplacement : sur le soffite

- technique : en méplat ; sculptés dans la masse

- répartition : chaque caisson est orné d'une rosace dont les motifs au nombre de quatre sont répartis symétriquement de part et d'autre d'une rosace centrale.

- Ornements figurés :

- catégorie : trois têtes d'anges

- emplacement : sur la frise de l'entablement

- technique demi-relief d'applique.

- catégorie décor animalier

- emplacement : sur les colonnes torses, faces antérieures

- technique : ronde-bosse : environ 10 cm de long ; sculpté dans la masse- répartition : même répartition sur les deux colonnes : oiseau,escargot, serpent, grenouille, lézard et belette.

- catégorie : deux anges musiciens

- emplacement : assis sur les rampants du fronton brisé

- technique : bois sculpté en ronde-bosse, taillé dans la masse

- répartition : tournés l'un vers l'autre, leurs attitudes se répondent.

- catégorie : deux bustes d'anges

- emplacement : sur les montants du cadre tabernacle

- technique : demi-relief d'applique

- répartition : deux figures symétriques traitées en atlantes et se terminant en chutes de fruits.

- catégorie : deux sirènes vues de profil

- emplacement : sirènes servant d'ailerons au cadre tabernacle

- technique : bois sculpté sur la face antérieure seulement ; relief à claire-voie.

- Ornements architecturaux :

- catégorie : un rang d'oves et un rang de denticules

- emplacement : sur le dessous de la corniche et les rampants du fronton

- technique : oves sculptés dans la masse ; denticules rapportées.

- Ornement épaulant le retable latéralement

- corps central : cf. sous-dossiers : culots surmontés de dais

- cadre tabernacle : deux sirènes dont la queue se termine en volute et soutenant une console, épaulent le cadre tabernacle.

H) Polychromie

- peinture et dorure sur assiette de plâtre

- tous les éléments d'architecture et de décor sont dorés

-anges et têtes d'anges : gris rosé aux cheveux bruns

- champs : bleu soutenu.

I) État de conservation

Bon état ; toile centrale et son cadre découpés sur leur bord inférieur pour permettre l'insertion d'un tabernacle moderne. Arrachements sur le côté gauche du retable et traces de clous. Le retable était-il à l'origine amorti par des ailerons?

Restaurations : sur le couronnement les planchettes verticales soutenant les rampants du fronton ont été ajoutées après coup semble-t-il et sont en partie sectionnées. Polychromie de l'ensemble : refaite.

4) Corps latéraux

A) Définition de la catégorie

Deux demi-culots latéraux surmontés de dais.

B) Morphologie

Demi-culot dont le tailloir sert de support à un buste reliquaire. Le dorsal supporte un dais de plan semi-circulaire

C) Matériaux et techniques

- matériau : entièrement en plâtre

-aucune trace d'outil

- polychromie totale : peinture et dorure.

D) Encombrement

- associés au retable, les culots latéraux ont un encombrement total en largeur

- encombrement partiel en hauteur :

- en profondeur : ressauts du tailloir et du dais.

E) Morphologie et structure

a) Plan

Le tailloir présente en son milieu une avancée rectangulaire à pansbcoupés ; dais semi-circulaire.

b) Elévation :

- dorsal : tableau encadré de doubles volutes

- dais étoffé de tentures retombant de chaque côté du dorsal et coiffé d'un plumet.

c) Structure et assemblages

Pas d'assemblage.

F) Iconographie

- introduction à l'étude des représentations principales : les demi-culots surmontés de dais servent de supports à deux bustes reliquaires de même format : un pape ; une reine martyre.

- introduction à l'étude des représentations secondaires : deux têtes d'anges ailés sous chaque dais

- étude des caractéristiques : - représentations identiques sur chaque dais

- sur un même dais, pas de véritable unité iconographique

- reprise du motif des têtes d'anges qui se trouvent sur le retable. Les têtes d'anges ailés des dais latéraux rappellent par leur traitement les anges buccinateurs du retable.

G) Décor

a) parti décoratif

- superficie occupée par le décor : décor abondant recouvrant entièrement chaque culot

- répartition et distribution des ornements :

- ornements répartis symétriquement de part et d'autre d'un axe central

- axes verticaux soulignés par le décor : bords latéraux du dorsal, plumets coiffant les dais

- axes horizontaux : moulures du tailloir et du dais

- prédominance des axes verticaux.

b) technique, nature et emplacement exact des ornements

- Ornements floraux :

- catégorie : une grosse feuille d'acanthe disposée horizontalement

- emplacement : sous chaque dais, occupe toute la largeur du dorsal

- technique en stuc

- catégorie : rinceaux et feuilles stylisées

- emplacement : sur les caissons de chaque demi-culot ; deux fleurs stylisées entrecroisées sur le caisson central du culot de droite

- technique : relief stuqué

- Ornements géométriques :

- catégorie : caissons

- emplacement : sur les demi-culots

- technique : stuc.

- catégorie : treillis de croisillons

- emplacement : sur le dorsal

- technique : stuc

-catégorie rang d'oves

- emplacement : sur les contours du dorsal

- technique : stuc.

- Ornements figurés :

- catégorie : deux têtes d'anges ailés sous chaque dais

- emplacement : sous les dais

- technique : stuc ; fort relief. Ces quatre têtes d'anges ne sont pas rigoureusement identiques.

- catégorie : deux clés entrecroisées

- emplacement : caisson central du culot gauche

- technique : relief stuqué.

- Ornements mixtes :

- catégorie : tentures

- emplacement : retombant sous les dais et les bords latéraux du dorsal

- technique : stuc

- catégorie : plumets

- emplacement : couronnant chaque dais

- technique : plâtre et stuc ; seules les faces antérieures sont traitées.

H) Polychromie

- champs d'un bleu soutenu : peinture

- dorure sur les éléments de décor : moulures du tailloir et des dais, décor des caissons du culot, treillis de croisillons du dorsal avec ses contours en volutes, pompons du dais

- têtes d'anges ailées peintes : carnations gris-rosé, yeux et cheveux bruns.

I) État de conservation

- état de conservation : bon état ; polychromie très abimée sur le culot de gauche ; les bordures latérales des dorsaux présentent des traces d'arrachement et martellement : les culots latéraux semblent avoir été insérés postérieurement.

- restauration : la polychromie semble avoir été refaite en même temps que celle du retable.

Dénominations retable
Appellations retable du maître-autel
Parties constituantes non étudiées autel, gradin d'autel, tabernacle
Aire d'étude et canton Pertuis
Adresse Commune : La Bastide-des-Jourdans
Lieu-dit : Notre-Dame

Le maître-autel de l'église paroissiale est dédié à Notre-Dame-de-Miséricorde, titulaire de l'édifice. Un premier retable est signalé lors de la visite pastorale de 1620, un autre lors de celle de 1639. Les peintures décrites sur ce dernier ne sont pas celles de celui qui est conservé. Celui-ci est daté par J.-J. Gloton des années 1660. Les niches latérales ont dû être ajoutées vers le début du 18e siècle.

Période(s) Principale : 3e quart 17e siècle, 1er quart 18e siècle
Auteur(s) Auteur : maître d'oeuvre inconnu

Retable architecturé avec colonnes torses doublées de pilastres de part et d'autre de la toile centrale. Entablement droit à ressauts au droit des colonnes. Fronton brisé à rampants curvilignes sommés d'anges musiciens et encadrant un cadre tabernacle avec toile peinte. Deux sirènes dont la queue se termine en volute et soutenant une console, épaulent le cadre tabernacle. Deux demi-culots surmontés de dais sont situés de chaque côté du cadre central. Ils servent de supports à deux bustes reliquaires de même format.

Catégories sculpture
Matériaux bois, peint, doré

Mesures :
:
:
Précision dimensions

Dimensions : retable et autel : h : 550 cm ; retable : h : 390 cm ; la : 425 cm.

Iconographies
États conservations


Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • Procès-verbaux des visites pastorales, évêché d'Aix-en-Provence, 1620-1621. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Aix-en-Provence : 1 G 1333.

    f° 54 v° - 57 r°.
  • Procès-verbaux des visites pastorales, évêché d'Aix-en-Provence, 1627-1638. 1632. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Aix-en-Provence : 1 G 1334.

    f° 128 r° - 130 v°.
  • Procès-verbaux des visites pastorales, évêché d'Aix-en-Provence,1638-1641. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Aix-en-Provence : 1 G 1335.

    f° 99 r° - 100 v°.
Bibliographie
  • Gloton, Jean-Jacques. Renaissance et baroque à Aix-en-Provence. - Rome : Ecole Française de Rome, 1979, 222 p.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Teyssier Roseline de
Roseline de Teyssier

Vacataire, pré-inventaire de 1969-70.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Adam Véronique - Sauze Elisabeth - Fournel Brigitte