Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Fiche

Dénominations retable
Appellations retable du maître-autel
Parties constituantes non étudiées autel, tableau, tenture d'église
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Entrevaux
Adresse Commune : Entrevaux
Emplacement dans l'édifice choeur

L'ensemble du décor du choeur a été refait en 1773 et tout particulièrement le grand retable architecturé que l'on doit probablement à Jean-Baptiste Nolliny selon un acte daté du 7 janvier 1773, le liant à l'évêque Henri Hachette des Portes.

En 1863, sur la commande de Mgr Meirieu, les colonnes sont repeintes et les chapiteaux sont redorés.

Période(s) Principale : 3e quart 18e siècle
Secondaire : 2e quart 19e siècle
Dates 1773
1863
Auteur(s) Auteur : Nolliny Jean-Baptiste, architecte
Personnalité : Hachette des Portes Henri,
Henri Hachette des Portes (1712 - 1798)

Reçoit la prêtrise en 1740, chanoine de la cathédrale de Reims en 1738 puis vicaire générale du diocèse, reçu docteur en théologie de la maison de Navarre en 1742, devient abbé de Vermand en 1748, devient évêque de Sidon (évêché de Reims) in partibus en 1755, nommé à l'évêché de Glandèves (Alpes-de-Haute-Provence) en 1771. Dernier évêque de Glandèves.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire
Personnalité : Meirieu Marie Julien,
Marie Julien Meirieu (1800 - 1884)

Evêque de Digne du 28 septembre 1848 (ou du 24 février 1849) à janvier 1880.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire

Un grand retable architecturé, en stuc peint polychrome et doré, couvre l’ensemble des murs du chœur.

Il se déploie en composition symétrique à cinq travées, rythmées par dix colonnes adossées (dont huit groupées par deux), chacune reposant sur un piédestal carré, surmontée d’un chapiteau corinthien et supportant un entablement à plusieurs niveaux et à frontons curvilignes. Les fûts des colonnes peuvent être recouverts, selon le temps liturgique, par des tentures d'église en velours rouge. L’entablement court sur tout le pourtour de l’abside ne s’interrompant qu’au centre pour laisser la place au couronnement avec la colombe du saint Esprit. Sur le dessus de l’entablement, de nombreuses figures en ronde-bosse de style baroque sont disposés symétriquement par rapport au couronnement.

La travée centrale, à l'arrière du maître-autel, est occupée par le grand tableau d'autel figurant l'Assomption (Référence IM04002115). Dans les travées de part et d'autre, se trouvent un petit autel maçonné, à élévation galbée surmonté d'un retable rectangulaire, cintré dans le haut, portant un riche décor en bas relief. Un tableau est fixé au centre de chaque retable (Référence IM04002116).

Catégories gypserie, sculpture
Structures colonne, 10 travée, 5
Matériaux stuc, décor en bas relief, décor en haut relief, décor rapporté, peint, polychrome, peint, doré
Précision dimensions

Dimensions non prises.

Iconographies ornement à forme végétale : à frise, à feuille, à feuille d'acanthe, à chute végétale, à guirlande, à fleur, à fruit, à rinceaux, à pot à fleur, à volute
ornement à forme géométrique : à godrons, à denticules, à caissons, à treillis
à chapiteau corinthien
à aileron
ange
couronne végétale
colombe : Saint Esprit
à cartouche
armoiries
I.H.S.
monogramme
Précision représentations

L'entablement à caissons et à frises de feuilles d'acanthe est souligné par un décor à denticules. Au niveau de la travée centrale, le décor rapporté qui couronne les frontons comporte un panneau à ailerons avec deux anges portant des chutes de fruits, une couronne végétale avec la colombe du Saint-Esprit, une tête d'ange dans des guirlandes de fleurs. Au niveau des travées latérales, ce décor est constitué d'anges tenant des cartouches surmontés de têtes d'anges.

Précision inscriptions

Les inscriptions portées sur le retable se rapportent toutes à la titulature de la cathédrale. Sur l’architrave, est peinte Ecce Mater tua (voici notre mère). Sur les cartouches posés sur l’entablement, on retrouve une prière à la Vierge du bréviaire romain : (Marie, Mère de grâce, Mère de miséricorde, Protège nous contre nos ennemis et reçois nous sous ta protection à l’heure de notre mort)

Statut de la propriété propriété de la commune
Protections inscrit au titre objet, 1989/01/30

Références documentaires

Bibliographie
  • LACROIX, Jean-Bernard. La cathédrale à Entrevaux. Le mobilier. Dans : Annales de Haute-Provence, Bulletin de la Société scientifique et littéraire des Alpes-de-Haute-Provence, tome 1, N°315, 1er semestre 1992.

    p. 47, 50, 77, 109 : Transcription de la convention du 7 janvier 1773 liant l'architecte Jean-Baptiste Nolliny et Monseigneur Henri Hachette des Portes pour réparations et ouvrages au choeur et au sanctuaire de l'église (archives privées. Evoque les travaux effectués en 1863.
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Papin-Drastik Ivonne - Masson-Lautier Maïna