Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
chapelle Notre-Dame-de-Conches

retable de la Nativité de la Vierge

Dossier IM04000643 réalisé en 2004

Fiche

Dénominations retable
Titres Nativité de la Vierge
Parties constituantes non étudiées tableau
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Castellane
Adresse Commune : Demandolx
Lieu-dit : Couenches
Emplacement dans l'édifice au fond de l'abside
au-dessus du maître-autel

Le retable, avec sa peinture sur toile représentant la Nativité de la Vierge, est signalé dans la visite pastorale de 1708. Louis Jourdan décrit en 1935 cette peinture signée et datée ANDRE 1662, et ajoute : "les femmes qui y figurent sont vêtues d'intéressants costumes du XVIIe siècle". Lacroix la mentionne également, indiquant qu'elle est "attestée pour la dernière fois en 1964, disparue avant 1970". La toile, encore vue en mauvais état par Raymond Collier a disparu avant 1982.

Période(s) Principale : 3e quart 17e siècle
Dates 1662
Auteur(s) Auteur : André Jean,
Jean André ( - 1699)

Né à Annot. Première mention en tant que maître-peintre en 1654 à Annot. Il s'installe à Castellane avec sa famille vers 1656 et y travaille sur de nombreuses commandes jusqu'en 1666. En 1668 au plus tard, il a quitté la ville pour Apt et travaille notamment dans la région aixoise. Après 1681 (de manière certaine après 1684), il est de retour à Castellane, où il meurt en bourgeois installé vers 1699. Père de Joseph André, également peintre.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre

Retable architecturé composé de deux colonnes cannelées à chapiteau corinthien supportant un entablement couronné d'un fronton brisé (échancrure bilobée) et un tableau (vide) encadré de deux pilastres identiques aux colonnes.

Catégories gypserie, sculpture
Matériaux plâtre, décor en bas relief
Précision dimensions

h = 86 ; la = 146 ; pr = 60.

Iconographies acanthe
rinceau
rosace
angelot
Vierge à l'Enfant
Précision représentations

Base des colonnes : feuille d'acanthe et rinceau fleuri ; plafond de l'entablement : trois rosaces dans un entrelacs ; face de l'entablement : angelot ; fronton : Vierge à l'Enfant.

États conservations oeuvre mutilée
Précision état de conservation

La toile manque ; la Vierge à l'Enfant et la tête de l'angelot ont été bûchées.

Le tableau disparu était probablement une oeuvre du peintre Jean André, actif dans la seconde moitié du 17e siècle. Plusieurs tableaux portant sa signature sont conservés dans les communes d'Annot, Beauvezer, Saint-Julien-du-Verdon, Thorame-Basse, Méailles, Le Fugeret, Villars-Colmars. Un tableau lui est attribué dans l'église de La Mure-Argens.

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • LACROIX, Jean-Bernard. Un peintre provençal méconnu Jean André. Dans : Annales de Haute-Provence, n°304, 1987.

    p. 20
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Sauze Elisabeth