Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
cathédrale Notre-Dame et Saint-Véran actuellement église paroissiale Saint-Véran

reliquaire (vitrine) de saint Benoît, chevalier romain

Dossier IM84001244 réalisé en 1989

Fiche

Voir

DESCRIPTION

Dénomination : reliquaire.

Appellation :

Titre : saint Benoît.

Description matérielle :

Niche en bois, tapissée de papier peint, fermée par un cadre fixe mouluré, vitré, et deux battants en bois.

Niche H. 80 cm, La. 165 cm.

Cadre : Ep. 7 cm.

Relique : corps momifié, visage modelé par de la gaze ocrée. Jambes couvertes de gaze argentée à motifs floraux brochés ; gants en résille argentée. Vêtements en gaze brochée rouge et argent ; rubans tissés de lames d'or et ornés de rinceaux de fleurs en applications de fils roses, jaunes et verts ; sur la poitrine et sur le ventre : application de fins rubans dorés ; épée couverte de tissu d'or.

Urne en verre de Venise contenant le sang du martyr.

Dimensions : corps : H. 175 cm environ.

Inscriptions, marques : sur un papier en forme de cartouche : S. BENE­ DICTI M., peint en rouge. Sur un papier entourant l'urne : SANGUINIS STIS BENEDICTI.

Description iconographique et formelle : Saint Benoît, vêtu en chevalier, est allongé sur le côté droit, la tête appuyée sur la main droite. Il est couronné de fleurs et tient une palme dans la main gauche. Sur sa tunique : un chrisme et un bouquet de fleurs de lis et de palmes.

HISTORIQUE

Première moitié du XVIIIe siècle.

Cette relique, destinée au monastère des Bénédictines, fut rapportée de Rome par l'évêque Guyon de Crochans et disposée dans la niche après la Révolution (Zwaab, pp. 51-52). L'inventaire mobilier de 1867 mention­ne "le corps de St Benoît, chevalier romain martyr, donné par le pape Benoît XIII à Mgr Jh. de Guyon, évêque de Cavaillon pour l'abbaye des Bénédictines de cette ville" (A.D. 84, 28 J, ancienne cote A.C. Cavail­lon, s n° 44).

Dénominations reliquaire
Appellations de saint Benoît, chevalier romain
Aire d'étude et canton Cavaillon
Adresse Commune : Cavaillon
Adresse : place Voltaire
Emplacement dans l'édifice dans le lambris du choeur
sous le tableau central du retable

Le reliquaire aurait été mis en place après la Révolution, lorsque les reliques furent déplacées du couvent des Bénédictines.

Période(s) Principale : 1er quart 19e siècle
Auteur(s) Auteur : auteur inconnu

Le reliquaire est constitué par un bâti en bois, de plan et d'élévation rectangulaires, encastré dans les lambris. La façade est fermée par un châssis fixe, en bois mouluré et vitré (cinq vitres juxtaposées, dont deux très étroites) et protégée par deux battants en bois ; ceux-ci comportent chacun deux panneaux juxtaposés, à bord supérieur chantourné. Les moulures petit cadre sont dorées, les battants sont peints en bleu clair avec décor doré. L'intérieur du reliquaire est tapissé de papier peint.

Catégories menuiserie
Structures encastré battant, 2
Matériaux bois, taillé, peint, doré
verre transparent
papier, peint
Précision dimensions

h = 80 ; la = 170 (dimensions approximatives de l' ouverture, encadrement compris. Hauteur maximale des battants : h = 95)

Iconographies rinceau : fleur
Précision représentations

Les battants et le papier peint sont ornés de rinceaux fleuris.

Statut de la propriété propriété publique

Références documentaires

Documents d'archives
  • Inventaire mobilier de l'ancienne cathédrale de Cavaillon (1867). Archives départementales de Vaucluse, Avignon : 28 J (ancienne cote Archives communales, Cavaillon : S, n°44).

Bibliographie
  • ZWAAB, Jules. La cathédrale de Cavaillon. Suivie de : L'arc romain de Cavaillon. Cavaillon : Imprimerie Mistral, 1985, 86 p.

    p.51-52
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Reynier Françoise