Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

quais de Tarascon ou digue du Centre-Ville

Dossier IA13004137 réalisé en 2011
Appellations quai de Tarascon ou digue du Centre-Ville
Dénominations quai, digue
Aire d'étude et canton bassin du Rhône - Tarascon
Hydrographies Rhône (le)
Adresse Commune : Tarascon

Après les inondations de 1840, il est envisagé la construction d’un quai insubmersible pour protéger la ville de Tarascon de "l'invasion du Rhône". Le devis dressé par l'’ingénieur ordinaire des Ponts et Chaussées Alexandre Surell indique que ce quai doit partir du château de Tarascon, point insubmersible grâce à ses murs d'enceinte, et suivre les bords du Rhône jusqu'’au futur viaduc ferroviaire entre Beaucaire et Tarascon. Le plan qui en est dressé par le même ingénieur, en janvier 1844, est approuvé en avril suivant. Une adjudication est passée le 21 mai 1844 au sieur Paul Jourdan, entrepreneur à Tarascon, moyennant 275.838,76 F. En janvier 1847, on note une augmentation de la dépense prévue à cause des difficultés occasionnées aux fondations dues à la hauteur des eaux. Les travaux, comprenant quatre sections (avec notamment la construction d’un massif en maçonnerie rectangulaire de 65 m de longueur, le rehaussement et le renforcement de l'ancien quai Tarbourier), pourraient avoir été achevés au milieu des années 1850. Une étude pour le renforcement de ces quais a été récemment menée par le SYMADREM (Syndicat mixte interrégional d'aménagement des digues du delta du Rhône et de la mer) dans le cadre du Pré-schéma sud du Plan Rhône.

Période(s) Principale : milieu 19e siècle
Secondaire : 1er quart 21e siècle
Dates 1844, daté par source
Auteur(s) Auteur : Surell Alexandre, ingénieur des Ponts et Chaussées, attribué par source
Auteur : Jourdan Paul, entrepreneur

En rive gauche du Rhône, sur une longueur de 495 m, les quais de Tarascon, ou digue du Centre-Ville, sont compris entre le château de Tarascon - dont le mur d'enceinte fait office de protection - et le pont ferroviaire de Tarascon-Beaucaire. Il s'agit d'un massif rectangulaire en pierre de taille, non rectiligne, offrant une large allée piétonne. Le plan de 1844 fait voir pour une portion de quai un profil avec talus déversant et une risberme en amont du pont ferroviaire. Au moins un escalier (toujours visible) permettait d'accéder au bas-port. Les murs maçonnés, qui sont aujourd'hui non déversant, seront prochainement confortés.

Murs pierre pierre de taille
Escaliers escalier demi-hors-oeuvre : escalier symétrique
Techniques maçonnerie
Statut de la propriété propriété publique

Références documentaires

Documents d'archives
  • Quai de Tarascon, travaux. 19e siècle. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 5S 5/9

Documents figurés
  • Tarascon - Quai du Rhône. /Carte postale, 1ère moitié 20e siècle, Gaston fils édit. Maison du Fleuve Rhône, Givors : RON-1317.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Havard Isabelle - Decrock Bruno