Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

présentation de la commune de Port-Saint-Louis-du-Rhône

Dossier IA13004528 réalisé en 2000

Fiche

Dossiers de synthèse

Œuvres contenues

Voir

Constitution d'un territoire.

La commune de Port-Saint-Louis du Rhône a été créée en 1904, par distraction du terroir d'Arles et de celui de Fos, pour les besoins de la navigation, avant de devenir un canton mono-communal en 1932. Les premières implantations dans ces lieux ont été des mas à partir du 17e siècle. Après le changement du cours du Rhône, la tour Saint Louis marquait l'embouchure : elle est actuellement à 8 km de la mer. Avant d'être une commune ou une ville, Port-Saint-Louis fut un avant-port d'Arles, un canal et une écluse permettant d'éviter les dangers de l'embouchure du Rhône, du temps où Arles était encore un port. Le début de l'établissement d'habitat permanent date du transfert des activités de transbordement d'Arles à Port-Saint-Louis en 1881. La commune de Port-Saint-Louis du Rhône est dépendante de stratégies économiques et territoriales qui excèdent très largement son territoire, qu'il s'agisse de sa création, de son développement et de son devenir. Le port de Port-Saint-Louis a été inclus dans le périmètre du port autonome de Marseille en 1966. La commune n'eût de cesse d'exister, devant conquérir des terrains communaux, y compris de voirie, le territoire n'étant constitué que des concessions de grandes compagnies foncières qui prenaient la suite de latifundia, avant d'être en grand partie propriété du port. La population comptait 200 habitants, essentiellement sur le terroir , en 1876. Elle double entre 1892 et 1921, passant de 1800 habitants et 60 maisons à 3600 habitants, pour atteindre 4450 habitants et 438 maisons et cabanes en 1936. Après la seconde guerre, la population passe de 4923 habitants en 1954 à 8287 en 1968, au moment de l'inauguration du port de Fos, pour atteindre 10400 habitants en 1975, pour ensuite connaître une décrue (8123 en 1999) et osciller autour de 8500 habitants depuis.

Situation.

La commune de Port-Saint-Louis-du Rhône s'étend sur 73 km2 sur la rive est de l'embouchure du Rhône, sur des terrains alluvionnaires conquis sur la mer et appartenant à l'ensemble géographique de la Camargue. Distante de 40 km d'Arles au nord, de 20 km de Fos-sur-mer à l'est, coincée entre le Rhône et la mer au sud et à l'ouest. Salin de Giraud de l'autre côté du Rhône est un écart d'Arles et n'est accessible qu'en traversant le Rhône. Ce secteur se caractérise par sa platitude, par la séparation incertaine de la terre et de l'eau, par une végétation basse, de salicornes et par un régime des vents que rien n'arrête.

Un bord de mer occupé par partie par les infrastructures portuaires avec des poches d'habitat perdues dans un espace sauvage et industrialo-portuaire. Ces cabanons forment des écarts de rendez-vous de pêche et de chasse disséminés en bord de mer. Au nord, terroir pastorale-agricole sans liens avec la ville, de grandes propriétés foncières.

Une ville présente actuellement un ensemble assez ordonné, avec un plan orthogonal, des découpages qui reprennent le gabarit du bassin portuaire. Y dominent très largement les constructions de la seconde moitié du 20e siècle, ici essentiellement constituée de cité d'habitat social et d'habitat pavillonnaire modeste. La présence de bâtiments publics, d'aménagement de parcs et de jardins, la création d'un nouveau quartier sur des friches portuaires centrales permettent à la ville d'accéder à une image urbaine qui longtemps lui fit défaut.

Chronologie du port de Port-Saint-Louis-du-Rhône.

Période

Evènements, décisions, réalisations

renvoie à des dossiers

13e siècle

Les Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem acquièrent des possessions sur le terroir de Plan-du-Bourg.

2e moitié 16e - 17e siècle

Mise en culture de certains domaines. L’habitat est constitué de cabanes.

IA1300748 à IA1300753

1617

Début de construction du mas de l’Hôpital.

IA13000751

17e siècle

Apparition des premières fermes sur le terroir.

IA13000753, IA13000754

18e siècle

1711

Brusque changement de lit du Rhône qui abandonne le Bras de fer pour le cours de l’ancien canal des Lones.

1725-1735

Prolongation des digues du Rhône pour stabiliser le cours.

1737

Construction de la Tour Saint-Louis pour servir de sémaphore et d’ouvrage de défense.

IA13000621

1778 - 1779

L’Académie de Marseille met au concours la question « quels sont les moyens les plus propres à vaincre les obstacles que le Rhône oppose à la navigation ? » L’idée est plutôt d’intervenir directement sur les embouchures.

19e siècle

1802-1834

Construction du canal d’Arles à Bouc . Sur 47 Km, pour 2 mètres de profondeur. Ne répondant plus aux besoins du trafic commercial avant même d’avoir été ouvert à la navigation il permet l’assèchement de nouvelles terres.

1834

Hyppolite Peut et Peyret-Lallier achètent le domaine de l’Eyselle aux Bruny et Meyronnet indivis sur la rive gauche des embouchures.

La Société de l’Eyselle possède 3600 ha de terrains salans et lagunes.

IA13000749

1837-1863

Intense activité de lobbying de Peyret-Lallier et Peut. Divers ministres visitent les embouchures du Rhône. Plusieurs projets sont en concurrence, entre canalisation maritime, endiguement et surcreusement de la barre du Rhône. Brochures et prises de positions se multiplient.

1856

1857

1860

Création de la Compagnie Générale du Rhône constituée à partir de l’ancienne Société Bonnardel. Elle a le monopole du trafic sur le Rhône.

Le Conseil Général des Ponts et Chaussée approuve le projet de canal Saint-Louis.

1863

Peut et Hardon offrent à l’Etat les terrains dont ils sont propriétaires pour établir un port et un canal.

9 mai - Décret d’utilité publique du canal Saint-Louis.

IA13004103

1864

Mars : Début des travaux du canal.

Construction de la maison éclusière.

IA13000731

1865-1871

Population : 800 à 1500 ouvriers, venus essentiellement de la région Rhône Alpes et d’Italie (Toscane et Piémont) et quelques espagnols.

1868

Les possessions de Peut et Peyret deviennent la Société Foncière de Port-Saint-Louis dont le siège est à Paris.

1871

Ouverture du canal à la navigation : les modifications faites en cours de travaux ont porté à 12 ha le bassin et à 7,50 m le tirant d’eau de l’écluse.

1874

Destruction de l’ancienne chapelle Saint-Louis, lors du prolongement des quais du Rhône.

1876

Hardon acquiert 430 ha à la Société Foncière de Port-Saint-Louis.

Population : 206 habitants essentiellement ruraux sur la section de Plan de Bourg.

IA13000740

1877

Constructions nouvelles au lieu dit La Tour : hôtel, caserne de gendarmerie, maisons et magasins.

IA13000739 ; IA13000633

1880

La société Saint-Louis cède des terrains à la Compagnie Générale de Navigation.

1881

La Compagnie Générale du Rhône quitte Arles pour la Tour Saint-Louis.

Population : Environ 300 habitants.

1882

Les chargements de blé des colonies commencent à arriver.

1883

Inauguration du Canal de Saint-Louis.

IA13004103

1884

Le chemin de fer de Port-Saint-Louis du Rhône est relié au réseau PLM.

1885

Paul DAHER ouvre son premier bureau de transit, d’acconage et d’agence maritime. Il représente la Société des Transports Maritimes à Vapeur et la Compagnie La Véloce.

1886

La Société Générale des Transports Maritimes crée un service régulier de deux bateaux par semaine, un pour Alger, l’autre pour Tunis, Bône, Philippeville.

1887

Ouverture de ligne de chemin de fer Arles / Port-Saint-Louis.

1888

La Compagnie Transatlantique crée un service régulier hebdomadaire Marseille / Port-Saint-Louis / Espagne / Oran.

Installation des entrepôts des huiles lourdes et des pétroles de la Société des Pétroles André.

1889

La Compagnie Commerciale de Port-Saint-Louis a à sa tête des PUGET, ROSTAND et GAVOTY (armateurs marseillais).

La Compagnie des Mines de la Grand-Combe installe une usine de charbons agglomérés.

1890

1889/1890. Installation de la Maison Cessieux, import export de bois, dont le siège est à Bourg-Les-Valence.

1891

Vers 1890. Début du lotissement Hardon.

Construction du cimetière au nord du canal.

IA13000740

1892

8 lanternes à pétrole, 3 salles contiguës servent d’école de filles, de garçon et d’église.

Arles cesse définitivement d’être un port maritime.

1893

1892/93. Réouverture du Grau de Roustan pour protéger l’entrée du canal Saint-Louis et Port-de-Bouc des atterrissements du Rhône.

1894

Incorporation de la ligne Saint-Louis / Arles au réseau P.L.M.

Constitution de la Compagnie Générale de Navigation Le Havre-Paris-Lyon–Marseille qui prend la suite, après fusion de l’ancienne Compagnie de Navigation du Rhône disparue en 1892.

1896

Population : Section Saint-Louis de Fos : 426 individus dont 25 étrangers,115 ménages, 90 maisons.

IA13000734 (faubourg italien)

20e siècle

1900

Port-Saint-Louis-du-Rhône n'existe pas encore en tant que commune, son territoire dépend pour les 5/6ème d'Arles et 1/6ème de Fos. Depuis 1884, les habitants réclament la création d'une commune.

1902

Fondation du syndicat des ouvriers du Port.

1904

Loi du 28 mars : Port-Saint-Louis-du-Rhône devient une commune, rattachée à l'arrondissement d'Arles et au canton d'Arles Ouest.

Population : 154 maisons, 113 cabanes.

1906

Début de construction de la minoterie Gautier et du groupe scolaire Jules Verne.

Population : 2450 dont 315 étrangers, 380 maisons, 666 ménages.

IA13000628 (ecole)

1907

Construction de la mairie et de l'église.

Création du syndicat des chasseurs : Président Chatelus.

IA13000722

IA13000623

1908

Début de la construction de la cité ouvrière Gautier.

IA13000719

1909

Création de la chambre de commerce d'Arles à laquelle est rattachée le port qui jusqu'alors dépendait de celle de Marseille.

Le conseil municipal demande que la commune devienne un canton.

Population : Environ 3000 habitants.

1910

Empierrement de la rue Vauban.

1912

Population : 201 maisons, 119 cabanes.

1913

Eclairage électrique de la ville.

1916

Le conseil municipal décide que la limite des terrains à bâtir sera le chemin de la petite vitesse.

1917

Installation de l'usine Gerland, produits chimiques.

1918

Dénomination des rues pour commémorer la guerre : le faubourg Italien devient le faubourg Foch.

1919

Construction d’une usine d’acides au faubourg Italien.

1920

La société des produits tinctoriaux et tannant fait construire une nouvelle usine.

Décision de construire un monument aux morts de la guerre de 1914-18 en hommage aux 40 morts de la ville.

Population : 150 cabanes et plus de 500 personnes au faubourg Italien. 3682 habitants.

1922

Procès Chabana contre Paolontacci et la commune : la voirie devient d'usage public.

1924

Construction du Pont-levant qui relie le faubourg italien au reste de la ville.

1925

Accroissement de l’usine Gerland.

1926

Mise en place du pont tournant reliant le faubourg Italien à la ville.

1ere Fête du faubourg Hardon.

Population : 4174 habitants.

1927

Incendie dans l'usine d'hydrocarbure Lille-Bonnières-Colombes.

Le conseil municipal demande que la commune devienne un canton.

1930

Vote de l'adduction d'eau potable et de la création de pompage de la Pissarote.

La commune demande la cession de l'ancienne digue de la gendarmerie pour implanter des maisonnettes avec jardin sur ces terrains.

A l'occasion du congrès d'Arles, les membres de l'Union générale des Rhodaniens se rendent à Port-Saint-Louis-du-Rhône à bord du vapeur la Jeanne d'Arc.

1931

Construction de la cité jardin HBM au faubourg Venise.

Population : 4288 dont 731 italiens, 100 espagnols, 44 grecs, 27 turcs, 16 russes, 11 roumains.

IA13000635

1932

15/11 : loi créant le canton de Port-Saint-Louis-du-Rhône.

Les travaux du bac à traille de Barcarin sont achevés.

Protestations contre la suppression de la ligne ferroviaire voyageur Port-Saint-Louis-du-Rhône / Arles remplacée par un autocar.

Début des travaux de comblement du canal de ceinture des Salins de Garroyas.

1933

Inauguration de la statue du Docteur Paolantonacci, docteur des pauvres.

IA13000626

1937

La chambre de commerce d'Arles modernise l'outillage du port.

1941

Projet de lotissement de la société agricole de Bois-François.

1944

Destruction des installations portuaires.

25 août, libération de Port-Saint-Louis-du-Rhône.

1945

Fête du faubourg Italien le 25 août, qui remplace les fêtes de la ville qui auront lieu en juillet.

Demande d'extension du terroir communal afin d'englober le projet de port du Gloria.

Des projets d'acquisition de terrains par la commune sont en cours d'exécution : cantine HPLM, expropriation du Mallebarge, et divers terrains.

IA

IA

1946

Plan d'urbanisme avec zoning qui prévoit l’extension de la ville sur le Mallebarge, l’extension du port en direction du canal, la désaffection des quartiers Hardon, Venise et Italien qui sont classées en zone industrielle.

Début de la construction des cités CRE en bordure de la route d'Arles.

Arrivée de baraquements neufs qui seront implantés derrière le faubourg Hardon.

Population : 3982 habitants.

IA

IA

1947

1ere Fête du faubourg Venise.

La compagnie Charles Leborgne est prête à céder un terrain pour faire un jardin public.

Statuts des dockers de 1947.

1948

Arrêté municipal sur le glanage du riz.

Début de régularisation du foncier au faubourg Italien.

1949

Inauguration du monument Paolontonnacci : remise en place officielle.

IA13000626

1950

Demande d'extension du terroir communal afin d'englober le projet de port du Gloria.

Divagation de taureaux sur la route de Martigues.

Début de reconstruction du quartier de la plage.

1951

Début de construction de la cité HLM Chabana-Guerin.

Le Conseil Municipal demande la modification du plan d’urbanisme afin que chaque zone puisse comporter une zone urbaine afin de préserver les quartiers existants.

IA13000727

1952

Décision d'alignement de l'avenue Louis-Gros élargie à 20 mètres.

Cession de la rue de la petite vitesse par la SNCF à la commune.

1953

Début de travaux de drainage du Mallebarge.

IA

1954

Approbation par le ministère des projets HLM à construire a la place des cantines HPLM (Place Mireille).

Intervention du maire pour pouvoir bénéficier de logements d’urgence dits de l’abbé Pierre.

Population : 4923 habitants.

IA13000726

1955

Début du lotissement communal Hardon.

Début de la construction du secteur de Bois-François avec le Vauban.

Début de la construction de la poste.

IA

IA

IA

1956

Inauguration du bac de Barcarin.

IA13004053

1957

Inauguration des abattoirs municipaux par Gaston Defferre, ministre de la France d’Outre-Mer, maire de Marseille.

Projet de nouveau port dans le golfe de Fos.

1958

Construction du temple protestant.

Crue du Rhône qui emporte une partie de la digue de Carteau.

IA13000624

1959

Cession des rues à la commune du lotissement des Castors.

L’Etoile Sportive championne de PHA, finaliste de la coupe de Provence contre l’OM (2/1).

1960

Plan directeur de la commune.

1961

Approbation du lotissement Bel Air en bordure de la Petite Vitesse.

L’Etoile Sportive Championne de Division d’Honneur accède au championnat de France amateur (CFA).

1962

Inauguration du centre médical mutualiste.

Population : 6278 habitants.

1963

Port-Saint-Louis compte 120 commerces, dont 32 épiceries, 10 boucheries, 19 bars, 8 bars-restaurants, 3 cinémas, 5 agences bancaires.

Création de la Zone Industrielle de Carteau.

1964

Création de la Zone Industrialo-portuaire de Fos.

L’Etoile Sportive gagne la coupe de Provence.

1965

Construction de la route menant à la Plage du Napoléon.

Livraison du Vauban.

1966

Edification de l’Hôtel des Douanes.

Début de construction du lotissement du Stade (immeuble et maison avec jardin).

Création du Port Autonome de Marseille qui reçoit la maîtrise d’œuvre de la Zone industrielle de Fos.

IA13000631

IA13000680

1967

Création de la Maison des Jeunes et de la Culture Gérard-Philippe.

Juin : Incendie des usines Esso-Standard.

Demande autorisation lotissement Bel-Air.

IA13000656

1968

Inauguration du port de Fos et décision d’y implanter un ensemble sidérurgique.

Population : 8287 habitants.

1970

Incendie de la Maison des Jeunes et de la Culture Gérard-Philippe.

Accord sur la manutention des containers de plus de 6 mètres dans le bassin de Fos.

1971

Début de la construction de la résidence Elsa Triolet livraison 1973)

Début de construction du lotissement la Thébaïde, achevé en 1976

IA13000639

IA13000653

1973

Octobre 1973/juillet 1974 : « bataille de la Solmer » qui aboutit à un protocole d’accord entre la Solmer et les dockers.

1974

Début de la construction de la résidence Marcel Baudin, livraison en 1976

1975

Population : 10415 habitants.

1976

Livraison de la résidence Président Allende

IA13000728

1977

Construction des Arènes Municipales

Plan masse du lotissement Louis Aragon

IA13000620

IA13000683

1980

Construction du Gymnase Virgile Barel réseau

Création d’Ilotopie.

Restauration de la bergerie La Favouillane.

IA13000754

1981

Fêtes du centenaire du port.

Installation d’Ilotopie : L’attente : des mannequins ont figé leur regard.

1982

Mai 1982 : Représentation de la pièce du Théâtre de Haute Provence, « Contre vents et marais» montée avec des souvenirs des Saint-Louisiens et des jeunes amateurs de théâtre de Port-Saint-Louis.

1983

Création de la coopérative des producteurs de moules : COOPAPORT.

Mise en service du canal du Rhône à Fos.

IA13004105

1984

Réaménagement du canal d’Arles à Bouc, ouverture de la liaison fluviale Fos / Port de Bouc au trafic des automoteurs.

IA13004106

1988

Autorisation du lotissement concerté Jules-Vallès.

IA13000647

Aires d'études Port-Saint-Louis-du-Rhône
Adresse Commune : Port-Saint-Louis-du-Rhône
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Gontier Claudie