Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

présentation de la commune de Molines-en-Queyras

Dossier IA00124905 réalisé en 1972

Fiche

Liste des villages. hameaux et lieux-dits habités

La Chalp de Molines : attesté aux XIVe et XVe siècles, disparu au cours du XVIIe siècle.

Le Coin.

Costéroux : disparu à la fin du XVIIIe siècle.

Fontgillarde.

Les Foranes : attesté en 1783.

Gaudissard.

Pierregrosse.

La Rua.

Le Serre : chef-lieu de commune.

Quelques repères chronologiques et démographiques

1419 : la famille Rambaud fait hommage au dauphin en énumérant les biens qu'elle possède à Molines (A.D. 38, B 2631 f° 256 à 259, cité par J. Tivollier et P. Isnel, Le Queyras, T. II, p. 143).

1433 : révision des feux.

La communauté compte 92 feux dont 18 feux solvables, plus la maison du curé (J. Tivollier et P. Isnel, T. II, p. 114). « Il n' y a ni noble vivant noblement, ni clerc vivant cléricalement. Cependant nobles Jacques Rambaud et André Donzel « domicelli » ne veulent pas contribuer aux fouages».

A la suite de la mortalité (de 1423 ?) «sont partis, avec leur famille, plus de 88 chefs qui, pour la plupart, ont transféré leur domicile dans des pays ne dépendant pas du dauphin ; ils contribuaient aux tailles et aux fouages et leur maison sont à présent vacantes ; en outre sont de plus vacantes 18 maisons par suite de la mortalité».

1783 : 191 familles réparties de la façon suivante :

Le Coin : 10 familles

Costeroux : 13 familles

Fontgillarde : 42 familles

Les Foranes : 3 familles

Gaudissard : 14 familles

Pierre grosse : 40 familles

La Rua : 32 familles

Le Serre : 40 familles

Le Serre des Chabrands : 7 familles

soit 862 personnes au total.

Recensement de 1886 : 167 maisons et 186 ménages.

Édifices documentés non étudiés

SITE

Col Agnel : 2744 m d'altitude, accessible autrefois par des pistes muletières, aujourd'hui par une route carrossable ouverte l'été.

Relie le Queyras et la vallée de la Varaita, c'est-à-dire l'ancien escarton de Château-Dauphin qui a relevé du Briançonnais jusqu'en 1713.

Différents monuments s'y trouvent :

- une borne frontière datée de 1823 portant les emblèmes des armes de la France et de la Maison de Savoie, réutilisée dans un monument récent.

- un monument commémoratif.

- le refuge Napoléon construit vers 1857.

- un poste frontière.

PORTE

Le Serre. Maison non étudiée dite maison Alberge.

Imposte et huisserie de porte, en mélèze, datées de 1524 et sculptées, inscrites à l'Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques le 11 octobre 1930, disparues depuis. Photographie publiée dans l'ouvrage de Henri Ferrand, Le pays briançonnais et le Queyras, Grenoble, 1909, p. 87.

Bibliographie

ROMAN (Joseph). Deux portes ornées du XVIe siècle provenant de la famille Emé in : Bulletin de la Société d'Etudes des Hautes-Alpes, 1er trimestre 1902, p. 1 à 7.

Aires d'études Aiguilles
Adresse Commune : Molines-en-Queyras

Références documentaires

Documents figurés
  • Molines-en-Queyras (1660 m). Au fond, le Pic de Rochebrunele (3324 m). Carte postale ancienne. V. Fournier, édit, Gap.

  • La Rua-de-Molines (1760 m). Vue générale. Carte postale ancienne. V. Fournier, édit. à Gap. Cliché L. Dupuis.

Bibliographie
  • ALBERT, Antoine. Histoire géographique, naturelle, ecclésiastique et civile du diocèse d'Embrun. Embrun : Pierre-François Moyse, 1783 [1786], 2 tomes, VI-501 p. Edition 1959.

    Tome 1, p. 341-344.
  • BLANCHARD, Raoul. L'habitation en Queyras. Dans Revue de géographie alpine, 1909 p. 34-35. Réédité dans Cinq études sur le Queyras. Val-des-Prés : Editions Transhumances, 2014.

  • FERRAND, Henri. Le pays briançonnais : de Briançon au Viso, la vallée de Névache et le Queyras. Grenoble,1909.

  • TIVOLLIER, Jean. Règlement de la communauté de Molines (Queyras) fait en l'année 1700. Dans Bulletin de la Société des Hautes-Alpes, XX, 1901.

    P. 225-236.
  • TIVOLLIER, Jean, ISNEL, Pierre. Le Queyras (Hautes-Alpes), 2 vol. Marseille : Laffitte Reprints, 1985.

    Tome 1, p. 159-191 ; tome 2, p. 114-116.
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Mallé Marie-Pascale