Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

présentation de la commune d'Eygliers

Dossier IA05000250 réalisé en 1997

Fiche

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

Œuvres contenues

Aires d'études Guillestre
Adresse Commune : Eygliers

Vers 1482 la paroisse de Saint-Antoine-de-Bouchet qui dépendait jusqu'alors de l'église-mère de Saint-Crépin est créée par l'archevêque Jean Bayle. Par arrêt du Conseil du 24 avril 1753, Eygliers est soustrait de la communauté de Saint-Crépin pour être rattachée à celle de Mont-Dauphin. Elle en sera séparée par arrêté du Directoire du Département du 15 mars 1791, afin de former une commune à part entière.

La commune d'Eygliers est limitrophe au nord avec Saint-Crépin, à l'est avec Arvieux, au sud avec Guillestre et Mont-Dauphin, à l'ouest avec Réotier. La limite communale suit le cours du Guil entre la Mure à l'ouest et la crête de la Montagne de Chalve à l'est, qu'elle suit jusqu'au Pic des Chalanches (2670 m) avant de longer la crête des Lauzettes et celle des Pareis. Elle traverse ensuite le bois de la Sufra le long du torrent de Guillermin, jusqu'au niveau des Hodouls, où elle s'infléchie au sud vers la Durance qu'elle suit sur environ un kilomètre. Le chef-lieu se trouve à 1027 m d'altitude. Les hameaux principaux sont au nord : les Maurels, le Serre, la Frairie, Borel et la Rua Alay, à l'est : la Rua d'Amont, Basse-Boyère, Haute-Boyère, la Goavie, la Font d'Eygliers et Gros.

Références documentaires

Bibliographie
  • BRUN, jean-Pierre. Paroisses et communes de France. Hautes-Alpes. CNRS Éditions, 1995.

    p. 132
  • JACQUES, Louis (chanoine). Chapelles rurales des Hautes-Alpes. 1956. t.1.

    p. 113-114
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Mallé Marie-Pascale - Pelletier Olivia