Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

présentation de la commune d'Abriès

Dossier IA00124720 réalisé en 1971

Fiche

Située à la frontière du Piémont avec lequel elle communique par des cols d'altitude élevée (col Saint-Martin 2657 m, col de Malaure 2536 m, col d'Urine 2527 m), Abriès a longtemps dû sa prospérité aux échanges avec les vallées d'Outremont, dauphinoises jusqu'en 1713. Vente de bétail, transhumance inverse, échange de travailleurs saisonniers et trafic de marchandises expliquent la vocation commerciale d' Abriès au Moyen Age et sous l'ancien régime.

Dès le milieu du XIIIe siècle, le village était le siège d'un marché hebdomadaire et de deux foires annuelles. Les villages situés sur les sentiers menant aux cols d'altitude comme Pré-Roubaud ou Valpréveyre étaient relativement importants.

Malgré la signature du traité d'Utrecht (1713), les relations avec le Piémont se poursuivirent au XVIIIe siècle. La construction de la route de La Combe au milieu du XIXe siècle assura la liaison de la commune à la vallée de la Durance, mais supprima tous les trafics ancestraux par les cols d'altitude. Abriès devint un cul-de-sac et fut très précocement touchée par l'exode rural. Dès 1800, les villages permanents les plus éloignés du nouvel axe de circulation devinrent des sites d'estive. Cette fonction même fut abandonnée vers 1900 et de nombreuses localités, qui un siècle plus tôt comptaient une population nombreuse, tombèrent en ruines.

Repères historiques et démographiques 1

1259 : établissement d'un marché hebdomadaire à Abriès.

1383 : la révision des feux mentionne 49 chefs de famille faisant feu 2.

1430 : les inondations du Boucher endommagent 70 maisons à Abriès.

1433 : la révision des feux mentionne 77 familles dont 12 feux solvables. 12 maisons sont vacantes. 30 familles ont quitté le pays les années précédentes.

1458 : la révision des feux mentionne 59 habitants chefs de maison. 39 «chefs» ont quitté la localité.

1690-91 : « plus de 600 habitants sont morts de misère pendant les années 1690-91 à défaut d'avoir de quoi se mettre à couvert des injures des troupes ce qui incite des familles entières à quitter le Queyras » (AN. KK 1200 - citation extraite de la révision des feux).

1783 : 830 personnes formant 155 familles dépendent de la succursale du Roux qui regroupait les hameaux des Granges, du Roux, de la Montette, de Pré-Roubaud, de Valpréveyre 3.

Liste des villages, hameaux et lieux-dits habités (les hameaux disparus sont soulignés)

Orthographe de la carte I.G.N.

Abriès. Le Bourg

L'Adroit

Chalvet 4

Le Cros 5

La Garcine 6

La Gasque 7

Les Granges

La Levée ou L'Allevée

Marion 8

La Montette ou La Monteito 9

Les Mounets

Patarel ou Petit Varenc 10

Peimean 11

Pré-Roubaud ou Praroubaud

Le Roux ou Les Roux 12 ou Roux la Croix 13

Ruibon 14

Le Tirail ou Le Tirrail

Les Toulouzanes 15

Les Traverses 16

L'Ubac de Valpréveyre

Valpréveyre ou Valpréveire

Le Varencq 17 ou Le Varenc

Le Villard

1Tivollier, Jean et Isnel, Pierre. Le Queyras, tome 1, p. 101 à 103.2AD Isère, B 2707, B 2736.3Curé Albert. Histoire du diocèse d'Embrun. 1783, tome 2, p. 336-338.4Blanchard, Raoul. L'habitation en Queyras, p. 26.5Tivollier, Jean et Isnel, Pierre. Le Queyras, tome 1, p. 101 à 103.6Tivollier, Jean et Isnel, Pierre. Le Queyras, tome 1, p. 101 à 103.7Tivollier, Jean et Isnel, Pierre. Le Queyras, tome 1, p. 101 à 103.8Curé Albert. Histoire du diocèse d'Embrun, tome 1, p. 336-338.9Curé Albert. Histoire du diocèse d'Embrun, tome 1, p. 336-338.10Tivollier, Jean et Isnel, Pierre. Le Queyras, tome 1, p. 101 à 103.11Tivollier, Jean et Isnel, Pierre. Le Queyras, tome 1, p. 101 à 103.12Curé Albert. Histoire du diocèse d'Embrun, tome 1, p. 336-338.13Blanchard, Raoul. Les Grandes Alpes occidentales, tome 5, vol. 2, p. 905.14Tivollier, Jean et Isnel, Pierre. Le Queyras, tome 1, p. 101 à 103.15Tivollier, Jean et Isnel, Pierre. Le Queyras, tome 1, p. 101 à 103.16Curé Albert. Histoire du diocèse d'Embrun, tome 1, p. 336-338.17Curé Albert. Histoire du diocèse d'Embrun, tome 1, p. 336-338.
Aires d'études Aiguilles
Adresse Commune : Abriès

Site inscrit le 29 mars 1949.

Sites de proctection site inscrit
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Mallé Marie-Pascale