Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

premier pont routier dit de Jaï

Dossier IA13004517 réalisé en 2011

Fiche

Précision dénomination pont routier
Appellations pont de Jaï
Dénominations pont
Aire d'étude et canton bassin du Rhône - Châteauneuf-Côte-Bleue
Hydrographies Marseille au Rhône (canal de)
Adresse Commune : Châteauneuf-les-Martigues
Lieu-dit : la Palunette, la Glacière
Adresse : chemin communal du Jai
Cadastre : 2008 AD (?) non cadastré ; domaine public

En juillet 1910, une étude est lancée pour dévier le chemin communal du Jaï, afin de creuser la tranchée de la Mède, sur le passage du canal de Marseille au Rhône (Référence : IA13004128). Le cordon sableux du Jaï devient une presqu'île qu'il est nécessaire de relier par un pont. Les travaux du pont dit du Jaï commencent en septembre 1911 sur un projet porté par le constructeur parisien Piketty. Gervais Rech obtient le chantier par adjudication pour un coût s'élevant à 25.280,35 F. L'ouvrage est livré en janvier 1914 ; il s'agit alors d'un des premiers exemples de pont à poutres triangulées en béton armé. En 1955, les Ponts et Chaussées qui assurent l'entretien du pont alertent le préfet des Bouches-du-Rhône, propriétaire de la voie, sur l'état inquiétant de l'ouvrage : les armatures ont rouillé et ont fait éclater le béton. Le poids de charge autorisé est réduit à 1,5 tonnes et des ouvrages de renforcement en bois sont mis en place. Mais jugé trop dangereux, la déconstruction du pont est décidée par voie ministérielle le 21 août 1956. On opte alors pour la construction d'un nouveau pont en béton précontraint (Référence : IA13004130). La démolition proprement-dite débute le 1er mars 1958, après l'enlèvement des renforts en bois opéré par l'entreprise J. Marcellin, adjudicataire de l'opération.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1911, daté par source
Auteur(s) Auteur : Piketty, ingénieur, attribué par source
Auteur : Rech Gervais, entrepreneur

L'emplacement exact du premier pont du Jaï n'est pas connu ; il était sans doute situé près - peut-être légèrement en aval - de l'actuel pont du même nom (Référence : IA13004095), au nord de Châteauneuf-les-Martigues, à l'entrée du l'étang de Bolmon, sur l'avant-dernière section du canal de Marseille au Rhône (Référence : IA13004128). L'ancien ouvrage, dont on conserve une élévation, était un pont à poutres latérales en béton armé (à armature métallique). Ces poutres en treillis, légèrement cintrées, étaient reliées entre elles par des entretoises supérieures. Le pont offrait une portée de plus de 45 m entre les culées maçonnées. Le tablier était constitué de deux tirants (les semelles rectilignes inférieures des poutres) que reliaient douze entretoises. Ces dernières soutenaient la chaussée de 2,5 m de large et deux trottoirs de 0,75 m.

Murs béton armé
Typologies pont en poutre en treillis, TYPO2 pont en poutre
États conservations détruit

Repérage iconographique.

Intérêt de l'œuvre à signaler

Références documentaires

Documents figurés
  • Pont du Jaï /Dessin, 1/200, 41,5 x 31 cm, 1942. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 1937 W 432.

  • Pont du Jaï. /Photographie positive, vers 1955, 16,5 x 22 cm. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 1937 W 391

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Redon Clotilde - Havard Isabelle - Decrock Bruno