Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ports et aménagements portuaires de la commune d'Hyères et de la presqu'ïle de Giens

Dossier IA83001821 réalisé en 2015

Fiche

Œuvres contenues

Le site fortifié d'Olbia, sur un promontoire en bord de mer, témoigne de l'existence d'un comptoir maritime fondée par les Grecs au 4e siècle avant notre ère. Le nom d'Hyères apparait pour la première fois au 10e siècle, associé à l'activité des Salins. Le transport du sel et la pêche sont à l'origine des principaux sites de port.

Au 19e siècle, la villégiature transforme la ville en station climatique puis en station balnéaire estival. Les aménagements de l'après-guerre multiplient les équipements associés à la plaisance.

Les aménagements portuaires de la presqu'île de Giens

La presqu’île est reliée au continent par un double tombolo, long d'environ 4 kilomètres séparant le golfe de Giens de la rade d'Hyères. La presqu’île s'étire d'est en ouest et culmine à 116 mètres d'altitude. Son littoral abrite plusieurs ports de pêche :

- port Augier (référence IA83000272),

- port du Niel (référence IA83000311),

- port du Pradeau

- port de la Tour Fondue (référence IA83001830) sur le versant sud

- port de la Madrague (référence IA83001833) tourné vers le nord et offrant une vue panoramique de la côte varoise.

Les principaux centres urbains de la presqu'île sont le village de Giens et de la Madrague.

La Tour Fondue, vestige de tour défensive du 17e siècle.

L'église Saint Pierre (référence IA83000221) est associée à la communauté des pêcheurs et marins.

Entre les deux cordons de sable formant le tombolo se trouvent le salin de Pesquiers (marais salant), une partie d'un site labellisé zone humide d'importance internationale pour son intérêt écologique.

Au nord-est entre les vieux salins et la presqu'île de Giens, la côte est ponctuée de plusieurs petits ports de pêche ou de plaisance.

à embouchure de cours d'eau :

- ports de la Capte (référence IA83001828),

- port de l'Ayguade (référence IA83001826)

- port du Gapeau (référence IA83001825)

- port Pothuau (référence IA83001824) se situe au niveau des Salins d'Hyères

- port Saint-Pierre (référence IA83001827) est situé à l'extrémité septentrionale du double tombolo et constitue le plus important port de plaisance de la rade.

Les aménagements portuaires des îles d'or

- Ports de Porquerolles (référence IA83001869)

- Port de Port-Cros (référence IA83001870)

- Port de l'Ayguade dit port d'Héliopolis (référence IA83001871)

- Port de l'Avis (référence IA83001872).

Dénominations port
Aire d'étude et canton Var
Adresse Commune : Hyères
Cadastre : non cadastré
Période(s) Principale : Epoque contemporaine

Presqu'île de Giens

La presqu’île est reliée au continent par un double tombolo, long d'’environ 4 kilomètres séparant le golfe de Giens de la rade d’Hyères. La presqu’'île s’'étire d’'est en ouest et culmine à 116 mètres d'’altitude et son littoral abrite plusieurs ports de pêche :

- ports Augier (référence IA83000272),

- port du Niel (référence IA83000311),

- port du Pradeau

- port de la Tour Fondue (référence IA83001830) sur le versant sud

- port de la Madrague (référence IA83001833) tourné vers le nord et offrant une vue panoramique de la côte varoise.

Les principaux centres urbains de la presqu'île sont le village de Giens et de la Madrague. La Tour Fondue, vestige de tour défensive du 17e siècle. L'église Saint Pierre (référence IA83000221), fortement liée à la communauté des pêcheurs et marins. Entre les deux cordons de sable formant le tombolo se trouvent le salin de Pesquiers (marais salant), une partie d’un site labellisé zone humide d'’importance internationale pour son intérêt écologique.

Au nord-est entre les vieux salins et la presqu'’île de Giens, la côte est ponctuée de plusieurs petits ports de pêche ou de plaisance.

à embouchure de cours d'eau :

- ports de la Capte (référence IA83001828),

-port de l’'Ayguade (référence IA83001826)

-port du Gapeau (référence IA83001825)

- port Pothuau (référence IA83001824) se situe au niveau des Salins d’Hyères

- port Saint-Pierre (référence IA83001827) est situé à l’'extrémité septentrionale du double tombolo et constitue le plus important port de plaisance de la rade.

Sur les îles d'or, au large d'Hyères, se trouvent les ports de Porquerolles (référence IA83001869), de Port Cros (référence IA83001870), de l'Ayguade dit Héliopolis (référence IA83001871) et de l'Avis (référence IA83001872).

Précisions sur la protection

Atlas des paysages : Hyères et les îles d'Or

Références documentaires

Bibliographie
  • Jacquemin, Odile. Une ville en Images, Hyères-les-Palmiers. Hyères : Mémoire à lire, territoire à l'écoute (MALTAE), 1999, 160 p.

  • Jacquemin, Odile. Deux siècles d'histoire d'un paysage entre terre et mer : Hyères de 1748 à nos jours. Hyères : Mémoire à lire, territoire à l'écoute, 2006.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Carteron Sophie
Sophie Carteron

Prestataire extérieur du service mer pour l'opération de repérage du patrimoine des ports en 2015.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.