Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Port dit Vieux Port de Saint-Raphaël

Dossier IA83002026 réalisé en 2015

Fiche

Appellations Vieux Port de Saint-Raphaël
Destinations port mixte : pêche et plaisance
Parties constituantes non étudiées établissement portuaire, cale de construction, siège de corporation
Dénominations port
Aire d'étude et canton Var
Adresse Commune : Saint-Raphaël
Adresse :
Cadastre : 2015 AT 1075

Le premier aménagement portuaire est la jetée sud construite en 1822. Une contre-jetée la complète vers l'embouchure de la Garonne. Plus tard, un feu fixe est implanté sur le musoir de la jetée, porté par une tourelle métallique. En 1842, trois cents navires sont au mouillage dans la baie. Le développement régulier des quais (les travaux se succèdent en 1879, 1894,1917) traduisent le développement du commerce maritime : huile et bois de pins pour la construction et le chauffage des fours. L'’exportation de pavés du Dramont, de sable, de la bauxite ainsi que l'’importation de liège, de houille et de charbon, favorisent l’'essor commercial du port.

Le port de Saint-Raphaël est aussi un port de pêche, sa flotte de pointus est tirée sur le sable au fond du port. Barques et pointus à voiles latines sont utilisés pour la pêche, alors que bricks et tartanes assurent la navigation côtière. Dans la seconde moitié du 19e siècle, trois-mâts et longs courriers à vapeur ouvrent la voie du trafic international.

Durant la Seconde Guerre mondiale, la jetée sud est partiellement détruite. Après-guerre, l'’activité du port se tourne vers la plaisance et le transport de passagers, notamment les excursions.

En 1959, deux appontements sont construits dans le bassin portuaire. Entre 1976 et 1977 des travaux d'élargissement de la jetée sud développent un vaste terre-plein. Des projets sont à l'étude pour prolonger la grande digue, dite jetée du large, afin de sécuriser le bassin. Le creusement du môle nord dit darse Kennedy, est destiné à favoriser l'accueil des grandes unités. Les aménagements de l'ancien môle sud prévoient un comptoir de la pêche et des commerces. La grande jetée accueille les bâtiments de la nouvelle capitainerie et de la gendarmerie maritime. Un jardin paysager, le square Bonaparte, est aménagé au dessus du môle sud.

Période(s) Principale : 1er quart 19e siècle
Secondaire : 20e siècle
Dates 1822, daté par source

Le port de Saint-Raphaël est un port de pêche et de plaisance. Son bassin d'environ 3,7 ha est protégé par deux môles, môle sud et môle ouest. L'entrée du port est signalée par un feu. Les quais sont en béton couronnés en pierre de taille. Une promenade en encorbellement et platelage bois surplombe le bassin le long du quai nord.

Le port est équipé de trois appontements en bois d'environ 90 m de long. Il propose environ 300 places et dispose d'une capitainerie située au bout de la jetée sud. L'ancien môle ouest est affecté à un marché des pêcheurs, face au quai des pêcheurs, à proximité de la prud'homie (référence IA83002032). La basilique Notre-Dame de la Victoire, à l'est du port, constitue un amer remarquable pour les marins.

Statut de la propriété propriété de l'Etat, affecté à la commune ; ouvert au public
Précisions sur la protection

Atlas des paysages : massif de l'Estérel

Références documentaires

Documents figurés
  • Port de Saint-Raphaël. Résultat des observations météorologiques des années 1902, 1903, 1904. / Dessin à l'encre sur papier. Archives départementales du Var, Draguignan : 4 S 13.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Carteron Sophie
Sophie Carteron

Prestataire extérieur du service mer pour l'opération de repérage du patrimoine des ports en 2015.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.