Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Port de Villefranche dit port de la darse

Dossier IA06002587 réalisé en 2015

Fiche

Précision dénomination darse
Appellations port de la darse
Destinations port de plaisance
Parties constituantes non étudiées cale de construction, établissement portuaire
Dénominations port, bassin de port
Aire d'étude et canton Alpes-Maritimes
Adresse Commune : Villefranche-sur-Mer
Lieu-dit : la Darse
Adresse : quai de la Corderie
Cadastre : 2015 AP non cadastré, domaine public

Le Duc Emmanuel-Philibert fait fortifier le site par la construction de la citadelle qu'il associe vers 1558 à un bassin à vocation militaire, la darse, affectée aux galères de sa flotte. Au 17e siècle, un lazaret est construit à proximité de la darse. En 1713, les ducs de Savoie portant désormais le titre de Roi de Sicile puis de Sardaigne, la darse est désignée comme port royal. Durant le 18e siècle des travaux complètent le bassin portuaire : construction d'un arsenal et d'un bassin de radoub pour la construction de galères, d'un hôpital pour les galériens, une corderie et une caserne. Vers 1727, le môle est reconstruit et allongé (date portée sur les clefs d'arc du môle). A la fin 18e siècle, un arsenal pour frégates est construit a hauteur du lazaret.

Période(s) Principale : milieu 16e siècle
Secondaire : 2e quart 18e siècle
Dates 1558, daté par source
1727, porte la date
Auteur(s) Personnalité : Emmanuel-Philibert, duc de Savoie,
Emmanuel-Philibert, duc de Savoie (1528 - 1580)

Il accède au trône de Savoie en 1553.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire, attribution par source

Le port royal de la Darse est un port fortifié implanté au pied de la citadelle. Il est bordé par un quai en pierre (ponton D) d'environ 60 mètres. Les quais sont équipés d'anciennes bites d'amarrage en pierre. Quatre anneaux en bronze datés de 1727 (daté portée) et frappés des armes de Savoie subsistent quai de la corderie et au niveau du môle. Ces anneaux servaient au maintien des torches et drapeaux lors des fêtes.

Aujourd'hui le bassin du port de plaisance présente une surface de 3,6 ha en un bassin unique délimité par un môle protégé d'enrochements au sud-est. Il est équipé d'un quai en béton au nord-ouest. Le môle est balisé par un phare en pierre de 4 mètres de haut, équipé d'un feu rouge à l'extrémité de la jetée. Une jetée de 40 mètres de long permet de protéger l'entrée de port au nord-est. Celle-ci est construite en enrochement, avec un glacis bétonné en face interne pour l'amarrage des bateaux. Les bateaux sont amarrés sur une dizaine d'appontements de longueur variable (entre 25 et 60 mètres) ou directement à quai. L'extrémité de la darse abrite la capitainerie et une aire de chantier naval accolée au bassin de radoub. Un canon ancien provenant d'une épave trouvée dans la darse a été positionné à l'entrée du port (quai de la Corderie).

Murs béton
pierre
métal
maçonnerie
Statut de la propriété propriété d'un établissement public départemental, propriété du Conseil Général des Alpes Maritimes ; affecté à la Chambre de Commerce et de l'Industrie Nice Côte d'Azur
Sites de protection site classé, site inscrit
Protections inscrit MH, 1991/02/11
Précisions sur la protection

Éléments protégés : Môle, avec le chemin de ronde qu'il porte ; bassin de radoub ; soubassement de l'ancienne caserne Dubois, ainsi que le jardin en terrasse qui le couvre ; façades de l'ancienne corderie ; bâtiment de l'ancienne forge ; bâtiment des anciennes galeries ; ancienne chapelle du Lazaret (cad. AS 108, 110, 26, 197 ; domaine public maritime).

Atlas des paysages : Corniches de la Riviera

Références documentaires

Bibliographie
  • Mara de Candido. Villefranche, port de la Maison de Savoie. Le bassin de construction des galères : “La Forma delle galere”. / Dans : Nice Historique,1999 n° d'article : 71, page n° 36.

  • Jean-Claude Poteur, Villefranche-sur-Mer, le port d'Olive et l'ensemble portuaire/ Dans : Monuments de Nice et des Alpes Maritimes, Congrès Archéologique de France, Société Française d'Archéologie, 2010.

    p.241-254
  • CANDIDO, MAra de. Le fort de Saint-Elme et le port de Villefranche. Dans : Nice-Historique, 1999, n° 70, p. 24-35.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Carteron Sophie
Sophie Carteron

Prestataire extérieur du service mer pour l'opération de repérage du patrimoine des ports en 2015.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.