Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Port de la Santé, anciennement port d'Olive

Dossier IA06002590 réalisé en 2015

Fiche

Appellations port d'Olive, port de la Santé
Destinations port mixte : pêche et plaisance
Parties constituantes non étudiées jetée, cale de construction
Dénominations port
Aire d'étude et canton Alpes-Maritimes
Adresse Commune : Villefranche-sur-Mer
Adresse : quai de la Douane
Cadastre : 2015 AP non cadastré, domaine public

Le port de la Santé est aménagé sur le site de l'ancien port médiéval, le port d'Olive. Une première installation portuaire peut être datée du 14e siècle, avant 1351, avec la construction de la tour Isoletta sur un écueil proche de la côte, qu'un môle va bientôt relier à la terre ferme. En 1408 est mentionnée une petite tour du môle du port d'Olive de Villefranche. Le port est progressivement aménagé comme port de commerce, la digue permet d'amarrer des navires pour le transbordement des marchandises. La digue parallèle à la côte daterait de la 1ère moitié du 19e siècle, période d'importants travaux du port, dont le détournement de l'embouchure du Vallon au Sud du port en 1827.

Période(s) Principale : 1ère moitié 19e siècle , daté par source
Dates 1351, daté par source

Situé au fond de la rade, au nord de la citadelle et en bordure du centre historique, le port de la Santé accueille des bateaux de pêche, une trentaine d'unités de plaisance amarrées à quai, et les navettes des paquebots de croisière qui restent au mouillage. Deux coffres de la Marine nationale sont mouillés dans la baie pour faciliter l’'escale des navires de croisière. Le quai d'’accueil, la gare maritime et le bureau des douanes favorisent l’'embarquement des croisiéristes. Ce port abri est peu protégé du mauvais temps, la passe est orientée au nord. Son bassin est délimité par une digue en pierre de 65 m de long, doublée d'un quai bétonné en face interne et d'un ponton flottant en bois. La jetée est balisée par un feu d'entrée de port de couleur rouge. Le port dispose d'une cale réservée aux pêcheurs et d'une capitainerie accolée à la chapelle Saint-Pierre.

Murs béton
bois
pierre
Statut de la propriété propriété d'un établissement public départemental, propriété du Conseil Général des Alpes Maritimes ; affecté à la Chambre de Commerce et de l'Industrie Nice Côte d'Azur
Sites de protection site inscrit, site classé
Précisions sur la protection

Atlas des paysages : Corniches de la Riviera

Références documentaires

Bibliographie
  • Jean-Claude Poteur, Villefranche-sur-Mer, le port d'Olive et l'ensemble portuaire/ Dans : Monuments de Nice et des Alpes Maritimes, Congrès Archéologique de France, Société Française d'Archéologie, 2010.

    p.241-254
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Carteron Sophie
Sophie Carteron

Prestataire extérieur du service mer pour l'opération de repérage du patrimoine des ports en 2015.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.