Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Port de Bandol

Dossier IA83001951 réalisé en 2015

Fiche

Appellations port de Bandol
Destinations port mixte : pêche et plaisance
Parties constituantes non étudiées jetée, établissement portuaire, cale
Dénominations port
Aire d'étude et canton Var
Adresse Commune : Bandol
Adresse :
Cadastre : 2015 AI non cadastré, domaine public

La baie de Bandol offre un abri naturel pour la navigation de pêche, de guerre et de commerce. Un premier projet de construction de port date de 1791. Le premier aménagement du port est réalisé en 1804 avec la construction d'un môle pour les pêcheurs. Cet ouvrage de 9 m de long se situe à l'est du port actuel.

La construction de la grande jetée sud, demandée depuis 1754 par les marins, est commencée en 1846. L'’entrepreneur interrompt les travaux en 1850 alors que la jetée n'est pas encore raccordée à la terre ferme. Pour ce chantier, les blocs de rochers sont extraits d’une carrière située sur l’'île de Bendor. Ils sont transportés par chaland puis par un chemin de fer sur pilotis. En 1847, le quai de la consigne, où se règlent les droits de douane, est construit au nord du port sur une longueur de 25 m. Le chantier de raccordement de la jetée à la terre ferme s'étend de 1857 à 1858. Pour ce chantier les pierres arrivent de la carrière de la route de Saint-Cyr.

Vers 1860 un chantier naval est établi dans le port pour construire des tartanes et des mourres de pouar (bateaux de commerce et de pêche). L'extrémité de la jetée est équipée d'un feu de signalisation d'entrée de port en 1866. Le quai de la consigne est prolongé de 40 m, entre 1866 et 1870. Les quais ouest sont construits sur 60 m de long en 1877, ainsi que la cale de halage de 50 m de long sur 20 m de large, à proximité du local de la prud'homie de pêche. A partir du 1875 le commerce du vin est affaibli par l'épidémie de phylloxéra, le port se tournent de nouveau vers la pêche. Les pêcheurs utilisent le quai de la consigne et la promenade des palmiers pour étendre leurs filets. En 1930 le port de Bandol est doté d'une grande jetée et de quais mais son grand bassin est peu utilisé.

Au 20e siècle, le tourisme permet le développement des activités balnéaires et de plaisance. La contre-jetée est, demandée en 1893 par le maire est construite entre 1938 et 1940. Entre 1956 et 1957, les quais du port sont alignés, une partie de la bordure nord du port est comblée pour élargir les quais et la route. Deux premiers appontements sont construits en 1963, ainsi que le terre-plein au sud du port aujourd'hui aménagé en stade. Le terre-plein au nord de la jetée nord-est, actuelle aire de carénage, est aménagé en 1965. En 1973, cinq autres appontements sont installés. En 1976 l'appontement central avec ses appontements secondaires perpendiculaires est mis en place et le musoir de la jetée sud est allongé. La capitainerie est construite en 1981. En 1985 la cale de halage associée à la prud'homie est comblée, seuls les bornes de halage en pierre sont conservés. En 1998 le dernier appontement arborescent flottant est aménagé au nord du bassin à la place du premier appontement de 1963.

Période(s) Principale : 1er quart 19e siècle
Secondaire : 20e siècle
Dates 1804, daté par source
1847, daté par source
1877

Le port de Bandol est situé au sud de la commune, face à l'île de Bendor. Le port est composé d'un bassin unique de 16 ha protégé par une grande jetée en enrochements de 340 m de long. Le môle nord-est prolongé par une petite jetée. La grande jetée sud est couronnée par une promenade aménagée ponctuée par onze bornes d'amarrage en tube de fonte, encastrées dans le massifs en maçonnerie de pierre de taille daté de 1881.

L'entrée de port est balisée par deux signaux d'entrée de port positionnés aux extrémités de chaque jetée (tourelle rouge et blanche en acier et petite balise verte). Les passerelles qui longent la jetée sont flottantes mais les appontements en béton sont fixes. Les quais historiques (quai de la consigne et ses prolongements vers l'ouest) sont couronnés en pierre de taille. Le quai d'honneur, face à l'hôtel de ville, construit en 1955, est également en pierre de taille. La structure du quai de la consigne, comprend encore des agrafes en plomb et quatre bornes d'amarrage cylindriques en pierre calcaire. Le quai de la consigne, construit en 1870, est un massif de béton de 3,5 m de haut sur 2 m de large, surmonté d'un mur incliné en maçonnerie hydraulique de 1,9 m d'épaisseur. Les quais sud (quai du stade) et est (quai des pêcheurs) sont en béton. Le port dispose de 1700 anneaux et accueille aussi bien les yachts jusqu'à 40 m de long que des pointus traditionnels mis en valeur vers le quai d'honneur, des pêcheurs et des professionnels proposant un service de navettes et de promenade en mer. Le port est équipé d'une capitainerie située vers la zone de carénage et une cale de mise à l'eau face à l'île de Bendor.

Murs béton
pierre
métal
Statut de la propriété propriété de l'Etat, propriété de l’État ; affecté à la commune ; affecté à SOGEBA ; ouvert au public
Précisions sur la protection

Atlas des paysages : littoral occidental

Références documentaires

Documents figurés
  • Bandol. La jetée et le château-fort. [Le port de Bandol vers 1905]. / phototypie Lacour Marseille. Tiré de Guillot-Soupez N., 2008. Bandol. Mémoire en images. Alain Sutton Ed. 128p

  • Vue aérienne du port de Bandol et de l'île de Bendor, vers 1960. / Photographie noir et blanc. Tiré de Guillot-Soupez N., 2008. Bandol. Mémoire en images. Alain Sutton Ed. 128p

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Carteron Sophie
Sophie Carteron

Prestataire extérieur du service mer pour l'opération de repérage du patrimoine des ports en 2015.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.