Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Port abri du Vallon des Auffes

Dossier IA13005950 réalisé en 2015
Précision dénomination port abri
port de pêche
Appellations port du Vallon des Auffes
Dénominations port
Aire d'étude et canton Bouches-du-Rhône
Adresse Commune : Marseille 7e arrondissement
Lieu-dit : Vallon des Auffes
Adresse :
Cadastre : 2015 830AB non cadastré, domaine public

Le vallon des Auffes est un port abri pour pêcheurs au moins depuis le 16e siècle. Le vallon était partagé entre les pêcheurs et des maîtres auffiers qui tenaient des ateliers de sparteries. Le vallon doit sa dénomination à une plante, l'alfa (aufo en provençal), herbacée dont la tige sert à fabriquer la vannerie et des cordages. Autour du port des litiges s'élèvent dès 1617 entre les pêcheurs marseillais et des pêcheurs Margaridens qui ont émigré au Vallon. Ces derniers étaient originaires du petit port de Santa Margherita situé au sud de Gènes. Au 19e siècle, le Vallon des Auffes est presque exclusivement habité par des Margaridens et des Génois qui pratiquent la pêche traditionnelle. Avec le prolongement du chemin de la Corniche entre 1858 et 1861 et l'ouverture du viaduc, le Vallon des Auffes devint un site privilégié pour les cabanons. Dès 1890 les constructions se multiplient le long du chemin d'Endoume et autour du port du Vallon des Auffes. Au début du 20e siècle, le chantier naval Toche s'installe rue du Vallon des Auffes, et construit des bateaux traditionnels marseillais. En 1944, le viaduc est dégradé lors de la guerre. Les piliers tiennent mais sont ébranlés et la chaussée est atteinte. La digue est construite en 3 fois sur une vingtaine d'années entre la fin des années 1950 et la fin des années 1970 pour lutter contre le vent du sud et la houle. Dans les années 1960, le glacis est construit pour faciliter le rangement des barques des pêcheurs, remplaçant l'ancien glacis de bois et la roche nue.

Période(s) Principale : 19e siècle
Secondaire : 20e siècle

L'anse du Vallon des Auffes (ancien vallon du Roy) abrite un petit port de pêche, au nord-ouest du quartier Endoume à Marseille. Autrefois isolé du reste de la ville, ce port est accessible par la route de la Corniche. Son accès est protégé par une jetée en enrochement d'une centaine de mètres de long. Le viaduc du Vallon des Auffes enjambe le port sur une longueur de 60 mètres. Construit en de pierre de Cassis extraite sur place, le pont forme trois arches en plein cintre de 17 m d'ouverture chacune et de 16 m de haut. Il . Depuis la route de la Corniche, un escalier permet l'accès au port depuis l'esplanade du Monument aux Morts d'Orient. Le bassin portuaire étroit couvre 2000 m². Au nord un quai en béton permet l'amarrage des bateaux. A l'est un plan incliné permet le sortir les bateaux et au sud un autre plan incliné permet de hisser les embarcations à terre,sous les cabanons. Le port est équipé d'une grue qui sert à mettre à terre les bateaux. Le port abrite 88 places de bateau à flot ou à sec. En saison estivale, quelques embarcations sont au mouillage à la sortie du port. Les embarcations, principalement des barques de pêche, sont de petites unités, moins de 10 m. Ce port est environné de cabanons de pêcheurs, de petites maisons marseillaises, et de quelques restaurants.

Murs pierre
béton
Statut de la propriété propriété d'un établissement public communal, propriété de la Communauté urbaine Marseille Provence Métropole ; ouvert au public
Sites de protection site classé
Précisions sur la protection

Atlas des paysages : bassin de Marseille

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Carteron Sophie
Sophie Carteron

Prestataire extérieur du service mer pour l'opération de repérage du patrimoine des ports en 2015.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.