Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

pont sur le Var

Dossier IA04001175 réalisé en 2006

Fiche

Précision dénomination pont sur le Var
Dénominations pont
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Entrevaux
Hydrographies Var le
Adresse Commune : Entrevaux
Lieu-dit : le Bourg
Cadastre : 1816 G non cadastré ; 1980 G non cadastré

Le pont a été construit entre 1655 et 1658, en remplacement d'un ancien pont qui se trouvait plus en aval sur le Var, et qui a été emporté par une crue le 8 septembre 1651. Il a été réalisé par deux maîtres maçons de Nice, Etienne Pino et Jean-Baptiste Chiarra, pour la somme de 950 livres. Les pierres ont été extraites à proximité de la chapelle Saint-Clair. A l'origine, le pont-levis semble avoir été le seul élément de défense intégré au pont. Les ouvrages de fortifications, aux deux têtes, n'ont été ajoutés que lors des travaux entrepris par Vauban à partir de 1690.

Période(s) Principale : 3e quart 17e siècle
Dates 1655, daté par source

Le pont sur le Var à Entrevaux est un pont en maçonnerie d'une seule arche en plein cintre. Il développe deux rangs de claveaux en pierres de taille de moyen appareil. Mais alors que le premier rang est parfaitement extradossé, le second ne l'est qu'assez irrégulièrement. A noter le léger porte-à-faux de ce second rang sur le premier, sur les deux faces du pont. Ces deux rangs de claveaux en pierre de taille ne sont présents que sur les arcs de têtes. Dans la profondeur de la voûte, l'intrados est en moellons assisés. Ces moellons sont de mieux en mieux équarris à mesure qu'on descend vers les naissances de l'arche, jusqu'à devenir de véritables pierres de tailles pour les premières assises. Le reste de la maçonnerie est moins soigné, constitué de moellons assez mal assisés. Deux systèmes de tirants sont visibles : le premier au niveau du second rang de claveaux et le second au pied du parapet. Le pont-levis et l'emplacement choisi, dans une portion de vallée encaissée, suffirent à donner à ce pont, dès avant la construction des ouvrages de tête, une véritable fonction défensive. Portée de l'arche : 17,50 m ; largeur du tablier, y compris les deux parapets de 40 cm : 4 m.

Murs calcaire
moellon
pierre de taille
Statut de la propriété propriété publique
Protections classé MH, 1921/03/19
Précisions sur la protection

pont dans son intégralité : classement par arrêté du 19 mars 1921

Références documentaires

Bibliographie
  • GREAVES, Roger. Vade mecum des monuments d'Entrevaux, guide des fortifications. Nice, 1986.

  • GAUCHE, Marcel. Entrevaux "Glandèves" cité médiévale de Provence. Paris, 1962, 115 p.

    p. 47-49 : notice sur le pont.
  • JACQUET, C. Une trilogie provençale, Glandèves, Entrevaux, La Sedz. Nice : École professionnelle Dom Bosco, s.d.

  • Auran, Philippe, Barruol, Guy et Ursch, Jacqueline. D'une rive à l'autre, Les Alpes de lumières n° 113, 2006, 143 p.

    p. 78
  • BOURRIER-REYNAUD, Colette. Ponts et merveilles. En remontant le cours du Var de Nice aux Entraunes : du comté de Nice aux Alpes-Maritimes. - Nice : Serre éditeur ; Nice : Lou Savel, 2010, 206 p.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Buffa Géraud