Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Pont sur la Méouge dit pont d'Antonaves

Dossier IA05001391 réalisé en 2017

Fiche

Appellations pont d'Antonaves
Dénominations pont
Aire d'étude et canton Parc naturel régional des Baronnies Provençales - Laragne-Montéglin
Hydrographies Méouge la
Adresse Commune : Val Buëch-Méouge
Lieu-dit : Adresse : chemin vicinal 4
Cadastre : 1824 A, B Cadastre d'Antonaves, section A du village et de la plaine. non cadastré, domaine public ; 2017 A
Précisions anciennement commune de Châteauneuf-de-Chabre

Ce pont est traditionnellement daté du 15e siècle. L'hétérogénéité de sa maçonnerie fait conclure à de nombreuses reprises de structure au cours des siècles.

Sur une photographie de la fin du 19e siècle, un moulin est accolé au pont. Il a été détruit par une crue en 1901. Il n'en reste plus que les fondations. Il était probablement alimenté par une retenue d'eau, un barrage ancien localisé environ 100 m en amont (4 m de dénivelée) a pu l'alimenter par un canal suspendu « artificiel » (en bois ou en acier) dont les traces ont totalement disparu. Un four à chaux adossé à la paroi semble contemporain.

Période(s) Principale : 15e siècle , (?)

Le pont d'Antonaves franchit la Méouge et réunit les territoires des communes d'Antonaves et Chateauneuf-de-Chabre (réunies depuis 2017 avec Ribiers dans la commune de Val Buech-Méouge). Le pont en maçonnerie est raccordé à un simple sentier. Son tablier d'environ 27 m présente une nette inclinaison vers l'ouest (dénivelée d'environ 3 mètres). La largeur totale du pont (y compris les parapets) est de 4,15 mètres. Les deux piles sont renforcées de becs arrondis coté amont. Dimensions des arches : 4,75 m ; 10,25 m ; 4,25 m.

Le pont compte trois arches dont une maîtresse flanquée de deux arches secondaires. La maçonnerie est en blocage de moellons calcaire. L'arche maîtresse et l'arche de la rive droite forment un plein-cintre tandis que celle de la rive gauche est légèrement brisée et assez nettement déformée. Chaque arche est composée d'un unique rang de claveaux en petits moellons équarris et très irrégulièrement extradossé. Il semble toutefois qu'on distingue, pour l'arche centrale, ce qui pourrait être une second rang de claveaux très lacunaire. Les claveaux sont majoritairement en blocs calcaire, mais étrangement une bonne part d'entre eux est en tuf. La naissance des arches est constituée de pierres de taille calcaire de grand appareil régulièrement assisées. Les pierres de tailles du rang de claveaux de l'arche rive gauche s'élèvent beaucoup plus haut que celles de l'arche principale, dépassant nettement le niveau des reins.

Murs calcaire moellon enduit partiel
tuf moellon
Statut de la propriété propriété de la commune
Protections classé MH, 1981/12/18

Références documentaires

Documents figurés
  • [Le quartier du pont et du moulin sur la Méouge. Vue prise de l'est.] / Photographie de Saint-Marcel Eysseric prise dans les années 1890. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 31 Fi 0930.

    Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 31 Fi 0930
  • [Le quartier du pont et du moulin sur la Méouge. Vue prise du sud.] / Photographie de Saint-Marcel Eysseric prise dans les années 1890. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 31 Fi 0930.

  • Châteauneuf-de-Chabre (Htes-Alpes). Le Vieux Moulin. / Carte postale, Coll. Moullet, Editions CIM, vers 1920. Collection particulière.

  • Plan cadastral de la commune de Châteauneuf-de-Chabre. / Dessin à l'encre sur papier par Allec ainé, géomètre du cadastre, 1824. Archives départementales des Hautes-Alpes, Gap : 3 P 378.

  • Plan cadastral de la commune d'Antonaves. / Dessin à l'encre sur papier par Guiramand, géomètre du cadastre, 1824. Archives départementales des Hautes-Alpes, Gap : 3 P 135.

(c) Parc naturel régional des Baronnies Provençales ; (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Laurent Alexeï - de Geyer Benoit - Buffa Géraud