Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

pont routier

Dossier IA84000936 réalisé en 2011
Précision dénomination pont routier
Dénominations pont
Aire d'étude et canton bassin du Rhône - Orange
Hydrographies Rhône (le)
Adresse Commune : Orange
Lieu-dit : les Cambes
Adresse : R.D. 976
Cadastre : 2008 0M non cadastré ; domaine public
Précisions oeuvre située en partie sur la région Languedoc-Roussillon
oeuvre située en partie sur le département 30
oeuvre située en partie sur la commune Roquemaure

A l'été 1944, l'’aviation alliée bombarde le pont-route de Roquemaure, pont suspendu mis en service vers 1859 (Référence : IA84000911). Sa reconstruction est étudiée par le service des Ponts et Chaussées du Gard dès 1946. Une enquête d'utilité publique est menée en 1947. En 1952, un bac assure toujours le passage d'’une rive à l’autre alors que les travaux ont vraisemblablement débuté en 1951 ou 1952 par les accès. En 1956, les fondations sont achevées, mais des difficultés d'’approvisionnement en acier retardent le montage de la superstructure métallique de l’'ouvrage, dont le marché fut attribué à la Compagnie Fives-Lille. Le nouveau pont est en service à l’'été 1959.

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle
Dates 1951, datation par source
Auteur(s) Auteur : Compagnie de Fives-Lille,
Compagnie de Fives-Lille

La Compagnie de Fives-Lille est issue en 1861 d'une coentreprise entre les Anciens Établissements Cail et les ateliers de construction mécanique de Fives. Cette coopération conduit à la création de plusieurs usines dont celle qui est implantée dans le quartier de Fives, près de Lille spécialisée dans la construction de voies de chemin de fer et locomotives à vapeur et une autre à Givors dans le Rhône spécialisée pour le façonnage des roues et des essieux de wagons. La société devient, en 1865, la Compagnie de Fives-Lille, puis en 1868 la société anonyme Compagnie de Fives-Lille pour constructions mécaniques et entreprises.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribué par source

Le pont routier permettant à la R.D. 976 de franchir le Rhône, entre le sud de la commune d'Orange et le nord de celle de Roquemaure, se trouve en aval du viaduc TGV dit de Roquemaure (Référence : IA84000912) et à moins de 100 m en aval du pont de l'A. 9 (Référence : IA84000935). L'ouvrage suspendu de plus de 310 m de longueur comporte trois travées. Son tablier, à ossature métallique en acier riveté, repose sur deux culées en béton et sur deux piles en rivière. Ces dernières, qui présentent un parement de pierre de taille à bossage, sont surmontées de pylônes en béton. Ces pylônes supportent la suspension métallique (acier). Le tablier porte, sur 10,20 m de largeur utile, une chaussée à deux voies en double sens de circulation, que bordent deux trottoirs. Le garde-corps est formé par les poutres latérales métalliques.

Murs acier
béton
pierre pierre de taille bossage
Typologies pont suspendu à piles multiples, TYPO2 pont suspendu

Repérage cartographique. Pont de la R.D. 976 franchissant le Rhône entre l'extrême sud d'Orange (84), lieu-dit les Cambes (derrière le massif du Lampourdier), et le nord de Roquemaure (30), en aval du pont TGV et du pont de l'A. 9. Propriété : Gard (base CNR-Oasis).

Statut de la propriété propriété du département

Références documentaires

Documents figurés
  • Plan d'ensemble. [Extrait de l'] Aménagement de la chute de Caderousse. /Dessin, 1971.Archives communales, Orange : 136 W 58.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Havard Isabelle - Decrock Bruno