Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

pont routier

Dossier IA84000929 réalisé en 2011
Précision dénomination pont routier
Dénominations pont
Aire d'étude et canton bassin du Rhône - Bollène
Hydrographies Donzère-Mondragon (canal de)
Adresse Commune : Bollène
Lieu-dit : la Martinière, Nouguier
Adresse : R.D. 994 , avenue Jean-Monnet
Cadastre : 2008 AW, CD non cadastré ; domaine public

Le pont de l'avenue Jean Monnet (R.D. 994) a été conçu au milieu du 20e siècle dans le cadre de l'aménagement de Donzère-Mondragon, sur le canal de fuite de l'usine André Blondel (Référence : IA84000926). Il a été édifié par les entreprises Monod, Schmid-Bruneton-Morin (pour le tablier métallique, les portiques et suspentes) et Baudin (en charge du montage). Le pont a été mis en service en novembre 1951, à l'issue d'un chantier de 20 mois.

Période(s) Principale : milieu 20e siècle
Dates 1951, daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Société Anonyme des Entreprises A. Monod,
Société Anonyme des Entreprises A. Monod
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribué par travaux historiques
Auteur : Schmid-Bruneton-Morin, entrepreneur
Auteur : Baudin Châteauneuf,
Baudin Châteauneuf

La SNC Baudin et compagnie est créée en 1919 à Châteauneuf-sur-Loire (45) par Basile Baudin, entrepreneur, et Georges Imbault, ingénieur spécialiste des ponts en métal. La société est dirigée par Basile Baudin jusqu'en 1932, puis par Georges Imbault jusqu'en 1951. Transformée en SA Ets Baudin en 1928, la société sera baptisée BAUDIN CHATEAUNEUF en 1952. A partir de la production de pylônes électriques et de hangars agricoles, l'entreprise s'oriente vers la construction de ponts métalliques.Après la deuxième Guerre Mondiale, BAUDIN CHATEAUNEUF participe à la reconstruction des ponts en France.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par travaux historiques

Le pont routier franchit, en léger biais, le canal de dérivation de Donzère-Mondragon (Référence : IA84000943), à hauteur de l'agglomération de Bollène, en aval de l'usine-barrage André Blondel (Référence : IA84000926). Il s'agit d'un ouvrage suspendu de 197 m de longueur totale, comprenant trois travées (travée centrale de 114 m et travées de rive de 36 à 41 m selon les sources). Il offre une structure mixte. Son tablier, constitué d'une ossature métallique (de couleur rouge) et d'une dalle de couverture en béton armé, est appuyé sur deux piles oblongues et deux culées en béton. Les piles fondées à l'air comprimé sont surmontées de deux pylônes, formant portique de 21 m de haut, sur lesquels repose la suspension métallique. Sur une largeur totale de 12 m, le pont porte une chaussée de 9 m à deux voies de circulation en double sens et deux trottoirs d'un peu plus d'1 m. Les poutres latérales pleines forment garde-corps.

Murs métal
béton
béton armé
Typologies pont suspendu à piles multiples, TYPO2 pont suspendu

Repérage cartographique. Pont de l'avenue Jean Monnet (R.D. 994) franchissant le canal de Donzère-Mondragon à Bollène, en aval de l'usine-barrage. Propriété : Vaucluse (base CNR-Oasis).

Statut de la propriété propriété du département

Références documentaires

Documents figurés
  • Pont de la R.N. 94 sur le canal de fuite : élévation. / Dessin, 1951. Tiré de : Annales de l'’Institut technique du bâtiment et des travaux publics , décembre 1951, n°225. Fig. 49. p. 41-42.

  • Pont de la R.N. 94 sur le canal de fuite : coupe transversale. / Dessin, 1951. Tiré de : Annales de l’'Institut technique du bâtiment et des travaux publics , décembre 1951, n°225. Fig. 49. p. 41-42.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Havard Isabelle - Decrock Bruno