Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

pont routier du V.O. 2

Dossier IA84000952 réalisé en 2011
Précision dénomination pont routier
Appellations pont du V.O. 2
Dénominations pont
Aire d'étude et canton bassin du Rhône - Bollène
Hydrographies Donzère-Mondragon (canal de)
Adresse Commune : Bollène
Lieu-dit : Bollène-Ecluse
Adresse : V.O. 2
Cadastre : 2008 AB non cadastré ; domaine public

Dans le cadre de l'aménagement de la chute de Donzère-Mondragon, un pont suspendu a été mis en place par la Compagnie Nationale du Rhône (CNR) sur le canal d'amenée de l'usine-barrage de Bollène (Référence : IA84000940) au milieu du 20e siècle. L'entreprise Monod, chargée de la construction des piles et des culées, a réalisé en plus un pont d'accès en béton armé sur le contre canal rive droite (ce dernier existe toujours). La partie métallique du pont a été confiée aux Etablissements Schmid-Bruneton-Morin et Baudin. L'ouvrage a été démoli et remplacé à la fin des années 1970 par le pont dit du Tricastin (Référence : IA84000944).

Période(s) Principale : milieu 20e siècle
Auteur(s) Auteur : Compagnie Nationale du Rhône,
Compagnie Nationale du Rhône

Société anonyme d'intérêt général, à directoire et à conseil de surveillance. Le 27 mai 1921, la loi organique de la CNR est publiée au Journal officiel : la société est chargée par l'État d'aménager et d'exploiter le Rhône, selon trois missions solidaires : production, navigation, irrigation et autres usages agricoles. Le 27 mai 1933, la CNR tient son assemblée générale constitutive. La CNR exploite 19 centrales hydro-électriques construites sur le cours du Rhône.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
maître d'oeuvre, attribué par travaux historiques
Auteur : Société Anonyme des Entreprises A. Monod,
Société Anonyme des Entreprises A. Monod
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur
Auteur : Schmid-Bruneton-Morin, entrepreneur
Auteur : Baudin Châteauneuf
Baudin Châteauneuf

La SNC Baudin et compagnie est créée en 1919 à Châteauneuf-sur-Loire (45) par Basile Baudin, entrepreneur, et Georges Imbault, ingénieur spécialiste des ponts en métal. La société est dirigée par Basile Baudin jusqu'en 1932, puis par Georges Imbault jusqu'en 1951. Transformée en SA Ets Baudin en 1928, la société sera baptisée BAUDIN CHATEAUNEUF en 1952. A partir de la production de pylônes électriques et de hangars agricoles, l'entreprise s'oriente vers la construction de ponts métalliques.Après la deuxième Guerre Mondiale, BAUDIN CHATEAUNEUF participe à la reconstruction des ponts en France.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

L'ancien pont du canal de Donzère-Mondragon franchissait le canal (Référence : IA84000943) à Bollène-Ecluse, au nord de la commune de Bollène, à l'emplacement du pont du Tricastin actuel (Référence : IA84000944). Il s'agissait d'un pont suspendu métallique comprenant une travée centrale de 96 m et deux travées de rive de 38,40 m. Sa chaussée de 3 m de large était dotée de deux trottoirs de 0,50 m de largeur.

Murs métal
Typologies pont suspendu à piles multiples, TYPO2 pont suspendu
États conservations détruit

Repérage bibliographique. Ancien pont construit par la CNR sur le canal d'amenée de l'usine hydroélectrique de Bollène, dans le cadre de l'aménagement de Donzère-Mondragon.

Références documentaires

Documents figurés
  • Pont du V.O.2. : élévation [Ancien pont détruit de Tricastin]. / Dessin, 1951. Tiré de : Annales de l'’Institut technique du bâtiment et des travaux publics, décembre 1951, n°225. Fig. 48. p. 41-42.

  • Pont du V.O.2. : coupe transversale [Ancien pont détruit de Tricastin]. Dessin, 1951. Tiré de : Annales de l’'Institut technique du bâtiment et des travaux publics, décembre 1951, n°225. Fig. 48. p. 41-42.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Havard Isabelle - Decrock Bruno