Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

pont routier dit pont routier du canal ou pont en ciment

Dossier IA13004072 réalisé en 2011
Précision dénomination pont routier
Appellations pont routier du canal, pont en ciment
Dénominations pont
Aire d'étude et canton bassin du Rhône - Martigues-Ouest
Hydrographies Fos à Bouc (canal de)
Adresse Commune : Port-de-Bouc
Lieu-dit : Gare
Adresse : boulevard Pierre-Semard , R.D. 50
Cadastre : 2008 0A non cadastré ; domaine public

Un pont routier destiné à franchir le canal de navigation d'Arles à Bouc (Référence : IA13004106), à Port-de-Bouc, est projeté dès le début des années 1910 (projet approuvé le 28 novembre 1912). Le 22 janvier 1913, les travaux sont adjugés à l'’entrepreneur Verdier, Ateliers du Sud Ouest, de Toulouse, au prix de 47.221,175 F. Les culées et les fondations sont réalisées. Mais l'entrepreneur est jugé peu fiable. En 1919 rien n’'a encore été véritablement fait ; l’'ingénieur propose la mise en régie des travaux et la résiliation du marché. Le conducteur Gorce est nommé régisseur en janvier 1920. Le 13 mai 1921, la passation d’un marché de gré à gré avec la Société des Grands Travaux en béton armé (moyennant 145.000 F pour la finition des travaux du pont) est approuvée par décision ministérielle. Le procès-verbal de réception provisoire de l'ouvrage est passé le 31 décembre 1922. En février 1923, on procède à la modification des escaliers du pont et le 31 décembre suivant a lieu la réception définitive du pont en béton armé de Port de Bouc. L'ouvrage, appelé pont routier du canal ou plus familièrement ''le pont en ciment'', est, comme tous les ponts du canal, détruit à la Libération, en août 1944 lors de la retraite allemande. Il est reconstruit à l'identique - tel qu’on peut encore le voir aujourd'hui - sans doute au milieu du 20e siècle.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Principale : milieu 20e siècle
Dates 1913, daté par source
1921
Auteur(s) Auteur : Verdier, Ateliers du Sud Ouest, entrepreneur, attribué par source
Auteur : Société des Grands Travaux en Béton armé,
Société des Grands Travaux en Béton armé
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur

Le pont routier actuel permet au boulevard Pierre Semard (R.D. 50) de franchir le canal d'Arles à Bouc à hauteur de la Gare de Port-de-Bouc. Il se trouve juste en aval du pont ferroviaire de la Gare (Référence : IA13004071) qui lui est parallèle. L'ouvrage, qui offre le même type constructif que son prédécesseur (Annexe n° 1), est un pont en arc à tablier suspendu à travée unique de plus de 30 m d'ouverture. Le tablier offre une structure mixte à ossature métallique et dalle de couverture en béton. Il est sous-tendu par des arcs latéraux en béton armé montant au-dessus de la chaussée. Ces derniers sont reliés au tablier par onze suspentes en béton, tandis que trois tirants de même matériau les relient à leur sommet. Le tablier est appuyé sur les culées en pierre de taille de l'ouvrage précédent. Le pont porte une chaussée à deux voies de circulation routière en double sens encadrées chacune d'un trottoir assez étroit. Des garde-corps métalliques sont installés entre les suspentes des arcs. Un trottoir supplémentaire, séparé de la chaussée par l'arc latéral, est ménagé en encorbellement (sur des consoles métalliques) côté aval ; ce dernier, à platelage en bois, est protégé par un garde-fou métallique. Deux escaliers droits en pierre établis dans l'axe du pont, sur la face aval des culées, permettent d'accéder depuis le tablier aux quais sous-jacents. Un lampadaire est installé aux entrées du pont, de chaque côté de la chaussée.

Murs métal
béton béton armé
pierre pierre de taille
bois


Escaliers escalier demi-hors-oeuvre : escalier droit, en maçonnerie
Typologies pont en arc à tablier suspendu, TYPO2 pont en arc à tablier suspendu

Pont du boulevard Pierre Semard franchissant le canal de Fos à Bouc à Port-de-Bouc, en aval du pont ferroviaire qui lui est juxtaposé. Sélectionné sans synthèse.

Statut de la propriété propriété publique
Intérêt de l'œuvre à signaler

Annexes

  • Notes sur travaux du pont en 1912

    Le 28 novembre 1912, une décision ministérielle approuve le projet de tablier métallique du ''pont par-dessus le canal'' [d'Arles à Bouc] à Port-de-Bouc. Cet ouvrage, qui doit faire 32 m d'ouverture, donnera passage au chemin d´intérêt commun 18. La dépense est évaluée à 54.000 F.Au début des années 1920, un mémoire explicatif établi par la Société des Grands Travaux en Béton armé [qui récupère le marché du pont], indique que le tablier de l'ouvrage à réaliser est constitué par deux arcs supérieurs maintenus par les tirants (type en bow string). Il est suspendu aux arcs par des montants. Le hourdis du tablier s´appuie sur trois nervures longitudinales placées l´une dans l´axe du pont, les deux autres à l´aplomb des bordures de trottoirs et sur des entretoises espacées de 2,50 m d´axe en axe, correspondant aux montants. La chaussée est constituée par un empierrement de 0,20 m d´épaisseur. Il est prévu trottoirs et garde-corps.Selon les dessins réalisés en 1920, l'ouvrage en béton armé doit offrir une ouverture de 30,40 m et une largeur totale de 7 m (pour une chaussée de 5 m).

    Notes extraites de : Port de Bouc, travaux du pont par-dessus le canal. 1912-1924. AD Bouches-du-Rhône : 6S 881.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Port de Bouc, travaux du pont par-dessus le canal. 1912-1924. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 6S 881.

    Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 6S 881
  • Réaménagements de la traversée de Martigues ; pont basculant sur la passe de Ferrières et mur de quai. 1935-1959. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 1937 W 432

Documents figurés
  • Entreprise Lefebvre. La tranchée 16 janvier 1922. Port-de-Bouc. / Dans Mémoire en images. Port-de-Bouc / Cretinon Charles, Morata Esteban, Ros, Joseph. Saint-Cyr-sur-Loire : Alan Sutton, 2002, p. 23.Photographie positive, 1922.

  • Pont route en béton armé. /Dessin, 1/200, 62,5 x 15 cm, 1942. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 1937 W 432- Extrait d'un recueil de plans du Canal de Marseille au Rhône. Profils caractéristiques.

  • Dessins d´ensemble / Société des Grands travaux en béton armé, anciennement Tricon & Cie. Ech. 2 cm par mètre. Décembre 1920. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 6S 881. Notes : Comprend notamment une demi-coupe longitudinale et demi-élévation.

    Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 6S 881
  • Port-de-Bouc. - Entrée du canal d'Arles. [S.n.], [1ère moitié 20e siècle]. 1 impr. photoméc. (carte postale) : n. et b. [en ligne]. Accès internet : <URL: http://projetbabel.org/fluvial/rica_arles-bouc-canal.htm>

Bibliographie
  • Cretinon, Charles, Morata, Esteban, Ros, Joseph. Mémoire en images. Port-de-Bouc. Saint-Cyr-sur-Loire : Alan Sutton, 2002.

    p. 24
  • Cretinon, Charles, Strozzi, Robert. Port-de-Bouc : des origines à nos jours. Aix-en-Provence : Edisud, 2004.

    p. 173
  • RIMEUR, Louis. Notes sur le canal d'Arles à Bouc. Bulletin des Amis du Vieil Arles, n° 43 et n° 44,déc. 1981 et mars 1982, p. 10-14 et p. 12-16.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Havard Isabelle - Decrock Bruno