Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

pont routier de Gueydan n°2

Dossier IA04001082 réalisé en 2006

Fiche

Á rapprocher de

Précision dénomination pont routier
Appellations pont de Gueydan
Dénominations pont
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Annot
Hydrographies Coulomp le
Adresse Commune : Saint-Benoît
Lieu-dit : Pont de Gueydan
Adresse : R.N. 202
Cadastre : 1990 B non cadastré ; domaine public
Précisions oeuvre située en partie sur la commune Castellet-lès-Sausses ; oeuvre située en partie sur le canton

Le pont de Gueydan fut construit en 1949 en remplacement du pont détruit en 1944. Ce dernier avait lui-même été construit pour remplacer un pont plus ancien (IA04000343) qui disparut lui aussi à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle
Dates 1949, daté par source

Le pont actuel est à arc à tablier supérieur. Il est composé de deux arcs maçonnés et surbaissés, parallèles et à hauteur variable. Ces deux arcs, de 2,3 m de largeur et de 37 m de portée, sont espacés d'environ 2 m et décalés de 3 m dans l'axe du pont, ce qui implique que les massifs de chaque culée présentent une avancée à angle droit disposée selon une symétrie centrale. Leur flèche est de 7 mètres. Ils soutiennent un tablier en béton de 9 m de largeur par l'intermédiaire de 16 voûtes d'élégissements disposée en arcature dont les montants sont en pierre de taille en grès et les voûtes en béton. L'usure assez avancée du grès ne rend pas toujours possible de dire quel traitement fut réservé au parement. Le vocabulaire employé semble avoir été fort varié : assise de moellons équarris pour le parement des culées à l'exception de l'espace situé entre les deux arcs qui présente un appareil de revêtement irrégulier ; pierre de taille de petit appareil assisé et grossièrement hachuré pour les arcs et les montants latéraux des voûtes d'élégissement ; bossage pour l'intérieur de ces montants ; on retrouve, enfin, l'appareil de revêtement irrégulier pour la partie située entre le tablier d'une part et l'extrados des voûtes et des arcs de l'autre.

Murs béton
grès
moellon
pierre de taille
Statut de la propriété propriété de la commune, []

Références documentaires

Bibliographie
  • BOURRIER-REYNAUD, Colette. Ponts et merveilles. En remontant le cours du Var de Nice aux Entraunes : du comté de Nice aux Alpes-Maritimes. - Nice : Serre éditeur ; Nice : Lou Savel, 2010, 206 p.

    p. 163 : historique du pont.
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Buffa Géraud