Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Pont Julien

Dossier IA04001083 réalisé en 2008

Fiche

Appellations pont Julien
Dénominations pont
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var
Hydrographies le Verdon
Adresse Commune : Saint-André-les-Alpes
Lieu-dit : Baie d'Angles, Les Chênes
Cadastre : 1983 E non cadastré domaine public
Précisions oeuvre située en partie sur la commune Angles

Le pont appelé autrefois pont Julien fut construit à l'extrême fin du 17e siècle en remplacement d'un pont plus ancien qui s'était écroulé. Depuis 1949, il est submergé par les eaux du lac de Castillon. Un nouveau pont, que l'usage désigne sous le nom de pont Saint-Julien (Référence IA04000903), a alors été édifié quelques mètres en amont. Nous connaissons assez bien l'histoire du pont Julien. Estimé avant sa construction à 8 969 livres tournois, il a été conçu par Laurent II Vallon, architecte des États de Provence, qui a signé en 1697 le plan qui nous en est parvenu. Les travaux furent réceptionnés le 11 septembre 1699. Lors de la construction, une seconde arche, beaucoup plus petite, fut aménagée pour servir au passage d'une route sur la rive droite. La maîtresse arche concentra toute l'attention des bâtisseurs. Ils durent en effet mettre en place un cintre retroussé doté d'une clé pendante de 40 pans de hauteur (10 mètres). Vallon a dessiné un pont à la ligne très surbaissée, la corde du pont se trouvant deux mètres plus haut que le diamètre du cercle dans lequel il se serait inscrit s'il avait été en plein cintre. Le pont a été restauré dans la première moitié du 20e siècle. Des tirants métalliques ont été ajoutés, une arche très surbaissée servant à évaser l'aile aval de la rive gauche à été construite, et la seconde arche qui permettait le passage de la route de la rive droite a été supprimée.

Période(s) Principale : 4e quart 17e siècle
Dates 1697, daté par source
Auteur(s) Auteur : Vallon Laurent II ,
Laurent II Vallon (1652 - 1724)

Occupe le poste d’architecte de la ville puis de la province d’Aix-en-Provence. Il a construit de nombreux édifices notamment à Aix (églises, hôtels particuliers) ainsi qu'un grand nombre de ponts dans toute la province.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte de la province, attribution par source

Malgré le défaut d'entretien auquel il est soumis depuis son déclassement et son séjour sous les eaux du Verdon, le pont Julien est encore en bon état, à l'exception de l'aile amont côté rive gauche qui s'est effondrée, tout comme la plus grande part des parapets. Son architecture reste cependant fort lisible lorsque le niveau de l'eau est bas. Il est aujourd'hui constitué d'une arche unique surbaissée (un peu moins de 28 mètres de portée) composée de deux rangs de claveaux dont le premier est parfaitement régulier et extradossé tandis que le second, mal extradossé, ne semble pas complet. Le reste de la maçonnerie est en petit appareil assisé. Le front aval est décalé par rapport au front amont, dans l'axe du pont. Enfin, la culée de la rive droite était talutée. Six tirants traversent le pont d'une tête à l'autre et assurent sa stabilité.

Murs calcaire
moellon
États conservations menacé
Statut de la propriété propriété publique

Annexes

  • Devis de la construction du pont Julien.

    Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, C 46.

    "Scavoir faisons Nous Joseph Grassy Consul d’Aix procureur du pays qu’Ensuite de la dellibération de L’assemblée particulière dud pays du sixième Juillet dernier portant nôtre députation Celle du Sieur Joseph Revest greffier des Etats et de Laurens Vallon architecte de la province pour nous porter en L’endroit ou Etoit Construit le pont Jullien, prendre Connaissance d’où la Ruine dud Pont a procédé et Sil y a Necessité de Le Reparer en dresser le Raport de devis pour Ensuite etre mis aux Encheres aux formes ordinaires suivant le Reglement Nous Nous y serions pour cet Etat Rendu avec les Susnommes Le deuxieme du Present mois d’aoust et La en Presence du Sieur gaspard maria premier Consul de la ville de Castellane Chef de Viguerie et des Consuls des lieux de Meoulles et d’Angles deüment Avertis Nous Nous serions informés de plusieurs personnes d’où avait pû proceder la Ruine dud Pont nous ayant este assure que les grandes gelées et neiges des hyvers derniers Devaient

    Ayans corrompu les materiaux dud Pont qui estoit dailleurs fort Ancien eussent Causé sa destruction Et comme il nous a paru par le temoignage d’un grand nombre des personnes Tant des lieux Circonvoisins que des muletiers Et passagers que nous avons rencontré Cazuellement dans notre Route que la Refection dud Pont Estoit d’une necessite absolue pour aller dans les vigueries d’Annot et de Guillaume d’autant que la Riviere du Verdon n’est pas gayable pendant neuf mois de l’année et qu’en hyver on ne saurait passer par le chemin de Demandols a Cause des Neiges qui le Rendent Impraticable nous avons ordonné aud Vallon de dresser un devis sur la Construction dud Pont pouvoir Ensuite etre mis aux Encheres en la manière accoutumée lequel apres avoir vu et examiné Le lieu En notre presence Et dud Susnommés y a satisfait Comme il sensuit

    Teneur du devis de la Construction du Pont Jullien Sur les Terroirs de Meoulles et Anglès.

    Ledit Pont doit Etre Construit au meme Endroit qu’il Etait par cy devant Comme Etant le plus Commodes et de Moins de depense

    L’arcade dud Pont sera de quatorze cannes de diamètre d’estalonade ou surbaissées de seize pans de son demy Rond et de deux Cannes d’une Simonce à L’autre lesquelles seront de trois pans et demy de Lit de La plus grande Longueur que faire se pourra pour faire Liaison avec L’Entredeux desdites Simonces qui sera de deux pans et demy de Lit Le tout de Pierre freiau Taillée bien longues et jointes Les unes Contre les autres et posées avec du Mortier bien gras du moins de L’Epaisseur d’un Travers de doit a chaque lit affin que par le Moyen dudit Mortier Les Pierres ne puissent pas se briser les unes Contre Les autres

    Les premières filadous de ladite arcade et le Ressaut qui prendra sur le Rocher apres La Largeur desdites fillades le tout sera mis a niveau de toute La Longueur desdites filades ou En degres de trois ou quatre Pans de Longueur affin de ne pas Couper toute La Pente que peut avoir Le Rocher ou se prendra La Naissance de ladite Arcade

    Au dessus de Ladite Arcade sera fait une fausse voute de Massonerie de deux Pans d’Epaisseur avec des pierres de Jauge Choisie a ce dessin. Le dehors qui sera au dessus d’une Simonce doit etre taille en rustique de l’Epaisseur delad fausse voute affin que le Tout suive Le Meme Rond que le dessous de lad Arcade ; pour la buttée d’Icelle Le Massif ou fausse Brayes [ ?] doit etre montée Joignant les Rochers Jusques a La hauteur de quatre Cannes. Les facades seront faites avec des Pierres de jauge en manière que les filadou soyent a niveau Les unes sur les Autres

    Au dessus desd Massifs ou fausses brayes seront faites les murailles de toute la longueur Necessaire pour soutenir les chaussées de terre lesquelles seront de trois pans et demy d’Epaisseur moyenes a des endroits plus et d’autres Moins montée Jusques a la hauteur de la Pente du pavéqui sera Environ de trois quartier de pan pour Cannes, Les facades en dehors seront faites avec de pierres de jauge Comme Il a Eté dit cy dessus.

    La Petite Arcade a Coté qui sert pour Le chemin allant de Castellane a St André doit etre demolie avec les pieds droits e Murailles qui joignent icelles attendu que Le Tout vient en Ruine Laquelle Arcade pieds droits Murailles a Coté serontrefaites de Nouveau au meme Endroit Joignant le Massif et Murailles declarées cy dessus pour servir d’anvencée aud pont ladite Arcade sera de quatorze Pans, large de deux Cannes d’une Simonce à L’autre montée en manière qu’au dessus de La voute Il y ait un Pan de Terre Laquelle voute sera de Massonerie de deux pans et demy d’Epausseur faites avec des Pierres de jauges comme sont le reste desd murailles et pieds droits filades par filades, Les Simonces ou Arestes Seront de Pierre freiau taillée Mise en liaison avec la Massonerie

    Les Parapets seront faits au dessus de La grande et petite Arcade En maniere qu’Ils joignent Les Murailles vieilles ou Rochers qui sont sur les deux bouts, lesquels parapets seront faits de pierre de Jauge de deux Pans d’Epaisseurs et de quatre Pans d’hauteur compris Les Cordons

    Qui seront au dessus de Pierre freiau taillée de La plus grande Longueur que faire Se pourra enchassées Les une contre Les autres Les Murailles qui soutiennent Les Avencées seront Réparées avec de bonnes Massoneries, les chaussées de Terre seront faites pour donner la pente Reglée cy devant et au dessus sera fait le Pavé au Mortier de toute la Largeur de la grande et Petite Arcade, Toutes les Massoneries seront Reboucades en dehors aux Endroits Necessaires avec du bon Mortier gras.

    La Muraille ou Aile du Côté de La venue de l’eau Contre la petite Arcade qui soutient le chemin sera demolie pour La refaire de Nouveau avec de Pierre de jauge a la facade laquelle Muraille sera de quatre pans et demy au-bas reduite a trois pans et demy d’Epaisseur au dessus

    Les deux Avencées tant du Coté de Castellanne que d’Annot Jusques au bout des Murailles seront adoucies, les Rochers Razés, les Murailles réparées, les grands Creux seront Pavés pour rendre L’Abord dud Pont plus facille et plus Commode

    Les Entrepreneurs Executeront le present devis Conformement au Plan et profil qui leur Sera remis a cet effect et fourniront La Chaux sable, pierre Passouyre [?] pierre de Taille bois et ferremens pour leurs Sindres et Echaffauts Et generalement Tous Les autres attraitres [?] et Matériaux Mains de Maitres et Manœuvres avec tout ce qui sera Necessaire pour mettre le tout en bon Etat et apres avoir fait les Considerations Necessaires Sur La qualité dudit ouvrage Commodites et Incommodites Le tout a Esté Estimé a la Somme de huit mil neuf Cent Soixante neuf livres cy 8969 LT

    Fait a Castellane Le quatrieme d’aoust mil six cens quatre vingt dix sept

    Signé : Grassy consul d’aix pr du pays , Maria [ …?] chef de Viguerie

    Agibert Consul d’angles, H. marque du Consul de Meoulles, Revets greff, L Vallon."

    [Pierre freiau = pierre dure ; simonce = claveau de l’arc de tête]

Références documentaires

Documents d'archives
  • Devis du pont Julien, par Laurent II Vallon, 4 avril 1697. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains, C 46.

Documents figurés
  • Plan Et profil du pon Jullien Sur La Rivière de Verdon de 14 cannes de diamètres d'estalonx de 2 cannes de son demy Ron. Fait à Castelane 10 aoux 1697. / Dessin à l'encre et aquarelle sur papier de Laurent II vallon, 10 aout 1697, Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains, C 46.

  • Cartes des frontières Est de la France, de Colmars à Marseille. / Dessin à l'encre sur papier, par Jean Bourcet de La Saigne et Jean-Claude Eléonore Le Michaud d'Arçon, 1764-1778. Echelle 1/14000e. Cartothèque de l’Institut Géographique National, Saint-Mandé : CH 194 à 197.

    Cartes des frontières Est de la France, de Colmars à Marseille. [Détail de la feuille 195-23]
  • Plan cadastral de la commune de Saint-André-les-Alpes. 1838. / Dessin à l'encre. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 105 Fi 073 / 001 à 028. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : AC 170 001 à AC 170 031 et 105 Fi 173 21.

  • [Le pont Julien avec sa seconde arche au 19e siècle.] / Aquarelle de J.J. Levie, 16 août 1864, collection particulière.

  • Déviation entre St-André et St-Julien de la ROUTE NATIONALE 207. / Tirage de plan sans nom, vers 1930, Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains, S 1522.

  • Environs de Saint-André-les-Alpes, le Pont Julien, construction romaine, altitude 866 m , Vue prise en amont. / Carte postale de Louis Gibert, 1er quart 20e siècle.

  • BASSES-ALPES - Vallée du Verdon. - St-ANDRE-les-ALPES (892 m) - Station estivale - Route d'Annot - Pont Julien. / Carte postale anonyme, 1er quart 20e siècle.

  • SAINT-ANDRE-les-ALPES - Le Pont Romain sur le Verdon. / carte postale anonyme, 1er quart 20e siècle.

  • SAINT-ANDRE-les-ALPES - Le pont Julien (alt 892 m.). - Construction Romaine. / Carte postale de Vial, 1er quart 20e siècle.

Bibliographie
  • Auran, Philippe, Barruol, Guy et Ursch, Jacqueline. D'une rive à l'autre, Les Alpes de lumières n° 113, 2006, 143 p.

    p. 110-111
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Buffa Géraud