Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

pont Durandy

Dossier IA06001655 réalisé en 2010

Fiche

Dossiers de synthèse

Précision dénomination pont
Appellations pont Durandy
Dénominations pont
Aire d'étude et canton voie ferrée de la ligne Nice - Digne-les-Bains
Hydrographies Vésubie la
Adresse Commune : Levens
Lieu-dit : le Plan-du-Var
Cadastre : 2011 AH non cadastré ; domaine public
Précisions oeuvre située en partie sur la commune Utelle

Le pont sur la Vésubie construit à la fin du 19e siècle pour porter la route nationale longeant la vallée du Var est emporté par une crue en novembre 1916. En février 1919 est lancé un concours pour la construction d'un ouvrage en béton armé. Initialement prévu pour développer deux travées, le pont décrit par le cahier des charges doit finalement traverser la rivière en une seule travée de 100 m d'ouverture pour limiter les risques dus aux violentes et fréquentes crues. Le pont a été achevé dans le courant de l'année 1921. Les arcs, articulés en trois points pendant leur construction, ont été rigidifiés après le décintrement. Le pont a été baptisé du nom d'Alexandre Durandy, important industriel et homme politique local, dirigeant de la société Thorrand et Cie et à ce titre constructeur du pont - mort en 1921. En août 1944, le pont Durandy est épargné par l'explosion qui détruit entièrement l'ouvrage du chemin de fer de la Compagnie des Chemins de fer de la Provence situé moins de 10 m en aval. Quelques mois plus tard, en décembre, une voie ferrée est provisoirement installée sur le pont Durandy pour rétablir la liaison Nice-Digne en attendant la reconstruction d'un pont ferroviaire qui interviendra en février 1949.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1921, daté par source
Auteur(s) Auteur : Pelnard, Considère et Caquot ,
Pelnard, Considère et Caquot

Le bureau d'études Pelnard-Considère-Caquot a été fondé en 1906 par Armand Considère. L'entreprise Considère & Compagnie devient en 1910 Considère-Pelnard & Compagnie. Louis Pelnard, ingénieur du corps des mines, est le gendre de Considère. En 1912, après le départ d'Henry Lossier, Albert Caquot rejoint la société qui devient ainsi Pelnard-Considère et Caquot. En 1914, Armand Considère meurt et la Première Guerre mondiale interrompt l'activité de la société. Après la Seconde Guerre mondiale, Caquot quitte le bureau. Le bureau s'appelle ensuite Pelnard-Considère et est dirigé par Jacques Leveillard. Il ferme ses portes dans les années 1970.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur, attribution par source
Auteur : Thorrand et Cie,
Thorrand et Cie

Entreprise niçoise spécialisée dans la construction en béton.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source

Le pont Durandy est un pont en béton armé en arc à tablier suspendu de 100 m de longueur. Il comporte deux arcs parallèles entretoisés sur quasiment toute leur longueur grâce à une série de 7 contreventements en X. Les deux arcs, surbaissés, ont une section en I assez massive. Le tablier, qui a conservé ses joints de dilatation, est suspendu aux deux arcs par l'intermédiaire de deux séries de 16 poteaux. Dans sa partie inférieure, il est renforcé de deux poutres parallèles qui courent sous toute sa longueur. Ces dernières sont entrecoupées de poutres perpendiculaires au droit de chaque poteau de suspension. Entre chacune de ces poutres perpendiculaires, de petits éléments de béton incurvés donnent l'impression que le tablier est constitué d'une succession de 17 voutains. Un cadre rectangulaire rigidifie l'ensemble de la structure aux deux points où se trouvaient les articulations des arcs au moment de la construction.

Murs béton armé
Statut de la propriété propriété publique, []

Références documentaires

Documents figurés
  • Pont sur la Vésubie [vues et plans du chantier]. / dans : Le Ciment / CAQUOT, Albert, avril 1924, p. 122-125.

Bibliographie
  • BANAUDO, José. Le siècle du Train des Pignes. Breil-sur-Roya : Éditions du Cabri, 1991, 320 p. : ill.

    p. 79 : historique du passage de la voie ferrée sur le pont Durandy.
  • MARREY, Bernard. Les ponts modernes, 20e siècle, Paris : Picard, 1995, 2 vol : ill.

    p. 75
  • BOURRIER-REYNAUD, Colette. Ponts et merveilles. En remontant le cours du Var de Nice aux Entraunes : du comté de Nice aux Alpes-Maritimes. - Nice : Serre éditeur ; Nice : Lou Savel, 2010, 206 p.

    p. 102-105
  • CAQUOT, Albert. Pont sur la Vésubie. Dans : Le Ciment, avril 1924, p. 122-125.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Buffa Géraud