Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

pont d'Ondres dit du Moulin ou de Serpège

Dossier IA04000337 réalisé en 2006

Fiche

Précision dénomination ancien pont d'Ondres
Appellations pont du Moulin, pont de Serpège
Dénominations pont
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Allos-Colmars
Hydrographies Verdon le
Adresse Commune : Thorame-Haute
Lieu-dit : Saint-Antoine
Cadastre : 1827 non cadastré ; domaine public ; 1987 A non cadastré ; domaine public

Ce pont portait la voie qui menait autrefois au hameau d'Ondres. Il était surtout utile pour faciliter le passage des animaux allant en estive. En 1682-1683, les consuls de Colmars et Thorame-Haute décidèrent de remplacer le vieux pont en bois, qui avait été reconstruit en 1626 et menaçait ruine. Le nouvel ouvrage, en pierre, est conçu par l'architecte de la province Jean Jaubert et adjugé en 1685 à Eustache Ventre, maçon de Colmars. L'ouvrage est réceptionné en 1688 et déclassé en 1881. Il est ensuite classé monument historique en 1977.

Période(s) Principale : Temps modernes , (?)
Dates 1685, daté par source
Auteur(s) Auteur : Jean Jaubert,
Jaubert Jean

Architecte de la province d'Aix-en-Provence à la fin du XVIIe siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte de la province, attribution par source
Auteur : Ventre Estaci (ou Hostaci)
Estaci (ou Hostaci) Ventre

Maître-maçon à Colmars dans la 2e moitié du 17e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Ce pont à deux arches dont une maîtresse présente une forme en dos d'âne moyennement marquée, mais des traces dans la maçonnerie semblent indiquer que les écoinçons ont été de part et d'autre assez fortement surélevés à une époque indéterminée. Les deux arches sont à double rang de claveaux. Le premier, en pierres de taille, est très irrégulièrement extradossé et le second, complet, est en moellons plats à peine équarris. Le second rang de la maîtresse-arche s'élève à la clé jusque dans le parapet, dépassant de peu le niveau du chemin porté. Ce parapet maçonné est du reste détruit en de nombreux points. La pile est protégée par deux becs triangulaires appareillés en bossage. L'arche principale a une portée d'environ 18 m.

Murs calcaire
moellon
Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections classé MH, 1977/03/25
Précisions sur la protection

pont dans son intégralité : classement par arrêté du 25 mars 1977

Annexes

  • Prix-faict pour la communauté de Thorame l’Haulte, 1626. Reconstruction d’un pont en bois. 15 juillet 1626.

    Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, E 610, fol. 29

    L’an mil six cens vingt-six et le quinziesme jour du mois de julhet avant midi, establi en personne me Anthoine Saurin, consul, et Pierre Juglie, deffenseur modernes de la communauté de ce lieu de Thorame Haulte, de leurs grés, suivant le pouvoir à eulx donné par leur conseilh, come ont dict, auquel promectent de satisfère en fezant leur faict et cause propre, ont bailhé à prix-fait le pont que lad. communauté a apellé de la Fuste, proche des mollins, savoir de le rabilher (barré : et y mettre huit pièces) icellui et y fère trois arcades neufves sive chabrionnées pour le soubstien dud. pont, lesquelles et chescune d’icelles aura cinq pièces de mesle toutes neufves, desquelles en fera dix à ses despens et ce servira des autres que y sont, cy sont bonnes, sinon scera tenu d’advertir lad. communauté pour en fayre d’autres et scera teneu de fère audit pont et le rabilher en bon estat et come il estoit faict neuf, à me Gaspar et Sperit Gaultiers, père et fils, dud. lieu, présents, stippulans et aceptans, led. sperit authorizé de sond. père, lequel pont feront et parferont par tout ce mois d’aoust prochain et lesd. consul et conseilher seront tenus de leur paier pour leurs peines et forniture la some de trente-cinq escus de la valeur de trois livres pièce, paiables le tiers le jour que comencera led. prix-faict, aultre tiers au millieu et l’autre tiers à la fin d’icellui et après que lad. communauté l’aura fait recepter et seront tenus lesd. consul de fornir la feremente necessère ; pour le bois blanc, que sont cinq [pièces] pour fère estagières, appartiendront ausd. Gaultiers sans que en puissent prendre davantage sans la permission de lad. communauté, lui donant permission de prendre le bois que leur sera necessère au deffens d’Ysarpegue et le reste que demurera n’estant employé à icellui scera laissé pour lad. communauté aux fins de en fère en son plaisir (...).

    Fait et publié à Thorame en présence de Jehan-Jaques Moumoiron, Jehan-Jaques Augier notaire, messire Mathieu Bertrand, prestre, tesmoings requis et soubsignés,(signé) M. Bertrand prestre, A. Saurin consul, J.J. Moumoiron, Augier, Esperyt Gautyer.

    en marge : L’an mil six cens vingt-six et le vingtroisiesme jour du mois de septembre après midi, du consentement de me Anthoine Saurin, consul, et Pierre Juglie, deffenseur modernes de la communauté de Thorame l’Haute, et de Gaspar et Sperit Gaultier, dud. lieu, père et fils, le présent acte de prix-fait du pont a esté barré et cancellé avec les clauses requizes et necessères, confessant lesd. Gaultiers d’avoir receu de lad. communauté et par les mains et propre argent d’Anthoine Bauch[ière ?] comis d’Anthoine Brochier, thézorier moderne, la some de trente-deux escus par cy devant en plusieurs et difvers payemens, de présent en ayant esté desfalqué trois escus pour les deffaults que lesd. Gaultiers ont fait aud. pont suivant le rapport fait Anthoine Arnaud Augier et Honoré sieur de Clamensane, prins du consentement des parties, moyenant lequel et le présent receu par lesd. Gaultiers led. acte a esté barré et cancellé avec lezs clauses requizes et necessères et prometent ne s’en fère aucune recherche l’un à l’autre à peine des despens (...).

    Fait et publié aud. Thorame en présence de Jehan (...) sieur apoticaire et Claude Feraud dud. lieu (...)(signé) A. Saurin consul, Esperyt Gautyer, Claudou Feraud, (...), J. Bauchier.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Prix-faict pour la communauté de Thorame l’Haulte, 1626. Reconstruction d’un pont en bois, 15 juillet 1626. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : E610, fol. 29

  • Registre des délibérations des États de Provence, 1680-1687. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : C 51.

    f° 62 (1681) : "dans le terroir de thorame la Haute, il y a avait un pont de bois sur la rivière de verdon quy servait pour tout le passage du bestail qu'on mène despetre en esté aux montagnes de se quartier lequel pont se trouve enthierement ruiné ce qui cause la perte des bestiaux. Ayant par ce moyen demandé qu’il serait faict un pont de pierre […]" ; f° 94-95 (1682) : idem. L'assemblée délibère et accepte de construire ce pont de pierre. Elle envoie Jean Jaubert, architecte, pour établir le devis ; f° 126 V° (en 1682) : la construction d'un pont sur le Verdon à Thorame-Haute est estimée 3660 livres. f° 202 (1683) : l'assemblé décide de mettre la construction du pont aux enchères.
Bibliographie
  • Auran, Philippe, Barruol, Guy et Ursch, Jacqueline. D'une rive à l'autre, Les Alpes de lumières n° 113, 2006, 143 p.

    p. 122 : notice sur le pont de Thorame.
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Buffa Géraud