Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

pont-aqueduc de Pont-de-Crau ou de Craponne

Dossier IA13004505 réalisé en 2011
Appellations de Pont-de-Crau, de Craponne
Dénominations aqueduc
Aire d'étude et canton bassin du Rhône - Arles
Hydrographies Vigueirat (canal du)
Adresse Commune : Arles
Lieu-dit : Pont de Crau

Adam de Craponne, ingénieur hydraulicien, obtient en 1554, du parlement de Provence, l’'autorisation de capter de l’eau de la Durance pour la mener jusqu’'à Salon-de-Provence (Bouches-du-Rhône) dans un premier temps, puis, par un embranchement qui traverse la plaine de Crau, jusqu'à Arles où il se jette dans le Rhône. Ce dernier projet n'est pas mené à bien du vivant de l'ingénieur, mais réalisé postérieurement par les frères Ravel (ou Ravaux) dans les années 1580 (de 1582 ou 1584 selon les sources à 1587). Pour franchir les zones de marécages existant entre Pont-de-Crau et Arles, ainsi que les canaux de vidange pré-existants, la solution d'un pont-aqueduc est choisie. L'ouvrage est construit pour un coût de 150.000 écus, en réutilisant les fondations d'un aqueduc romain (de Barbegal) portant ses eaux vers Arles. La conduite d'eau est soutenue par deux fortes murailles appuyées sur des arcades. L'’ouvrage hydraulique est reconstruit en 1757 par l'architecte Projet, qui s'allie à l'ingénieur Vallon. Les travaux sont adjugés à 98.000 livres. Une vingtaine d'arches de l'ancien pont peuvent être seulement conservées. De nouvelles piles sont mises en place et revêtues de pierres de récupération de l'ancien ouvrage. Le pont-aqueduc de Craponne est situé à l'emplacement de l'ancien aqueduc romain du 1er siècle de Barbegal (largement endommagé par les combats des Croisades en Arles au 11e siècle, puis menacé par le sol marécageux), dont les restes encore visibles ont été classés Monuments historiques en 1922. Vers 1990, plusieurs arches sont détruites lors de la création d'un rond-point sur la R.D. 453. Le pont aqueduc dit Pont de Crau demeure le plus important et le principal ouvrage d'art du canal de Craponne.

Période(s) Principale : 4e quart 16e siècle
Principale : 3e quart 18e siècle
Secondaire : 4e quart 20e siècle
Dates 1582, daté par travaux historiques
1757
Auteur(s) Auteur : Craponne Adam de, ingénieur, attribué par travaux historiques
Auteur : Ravel frères, entrepreneur
Auteur : Projet, architecte
Auteur : Vallon Georges,
Georges Vallon (1668 - 1767)

Architecte français, fils de l'architecte Laurent Vallon. Architecte de la ville d'Aix-en-Provence à partir de 1724. Il a participé à la construction de l'hôtel de Réauville (hôtel de Caumont). Il est le concepteur de la place d'Albertas.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur de la province, attribution par source

Les vestiges du pont-aqueduc de Pont-de-Crau sont situés au sud-est de l'agglomération d'Arles, entre les quartiers de l'Agenouillade et de Pont de Crau. Ils longent la R.D. 453 (route de la Crau) qui emprunte l'ancienne emprise de l'aqueduc et passent - par le biais de trois arches - au-dessus du canal du Vigueirat (Référence : IA13004109) et du canal de la vallée des Baux [sans référence]. Sur une longueur de 660 m, il reste 93 arches en plein cintre, scindées en trois parties. L'ouvrage, en pierres de taille, a en effet été sectionné à deux reprises par la création du rond-point de la R.D. 453. Une portion de sept arches se trouve isolée au centre de ce dernier.

Murs pierre
pierre de taille
Couvrements voûte en berceau plein-cintre
États conservations détruit, vestiges
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Pagenot Sandrine - Redon Clotilde - Havard Isabelle - Decrock Bruno