Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

pensionnat de filles, puis hôtel de voyageurs dit Grand Hôtel des Anglais, actuellement Centre de vacances de la SNCF

Dossier IA83000575 réalisé en 2004

Fiche

Genre de filles
Appellations Grand Hôtel des Anglais, Centre de vacances de la SNCF
Parties constituantes non étudiées conciergerie, portail
Dénominations pensionnat, hôtel de voyageurs
Aire d'étude et canton Saint-Raphaël - Saint-Raphaël
Adresse Commune : Saint-Raphaël
Lieu-dit : Valescure
Adresse : avenue du Colonel-Brooke
Cadastre : 1981 AM 910

Le pensionnat de jeunes filles de Valescure a été construit en 1882 (date portée) par l'architecte Pierre Aublé. Il est acheté en 1892 par Charles Lutaud, frère du docteur Auguste Lutaud, propriétaire de l'Ile d'Or, dans le but d'y installer un hôtel thermal. En 1894, il appartient à Coirier, également propriétaire du Grand Hôtel de Valescure, à Fréjus. Il est devenu le Grand Hôtel des Anglais et connait une brillante saison d'hiver. C'est un suisse, Joseph Bickel, qui l'achète en 1900 et l'exploite jusqu'en 1938. En 1933, des aménagements sont dus à l'architecte Octave Evard. Après la Deuxième Guerre mondiale, il rouvre pour les saisons d'été 1946 et 1947, mais déficitaire, la société qui l'exploite le rétrocède à une association de cheminots, et il est transformé en colonie de vacances. C'est actuellement un centre de vacances de la SNCF.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 2e quart 20e siècle
Dates 1882, porte la date
1933, daté par source
Auteur(s) Auteur : Aublé Pierre,
Pierre Aublé (1842 - 1925)

La famille de l'architecte Pierre Aublé est originaire du Lyonnais. Son père, employé des Messageries Maritimes de Rhodes avait épousé une Grecque, Marie Clidion. Pierre nait à Rhodes en 1842. Après des études à l’École Polytechnique de Lyon, il travaille comme ingénieur en Turquie à partir de 1869, puis à Saint-Raphaël à partir de 1879, appelé par Félix Martin. Aublé et Martin s’étaient connus lors de leurs études communes à l’École Polytechnique. Ils s’étaient aussi retrouvés en Turquie, lors d’un voyage d’étude de Félix Martin. En 1879, l’architecte de la ville est déjà un Lyonnais, Laurent Vianay. La première grande réalisation de Pierre Aublé est Le Grand Hôtel, à Notre-Dame, premier « palace » de Saint-Raphaël. En 1882, ce sera l’Hôtel Beau-Rivage (détruit), puis en 1882 et 1883, deux édifices d’enseignement, le pensionnat de jeunes filles de Valescure et le collège de garçons de Boulouris. Le grand chantier d’Aublé, c’est la nouvelle église paroissiale Notre-Dame-de-la-Victoire, de 1883 à 1887. Son agence compte alors 20 employés. Il construit dans le même temps une soixantaine de villas à Notre-Dame, Valescure, ou Les Cazeaux.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par travaux historiques, attribution par source
Auteur : Evard Octave,
Octave Evard

Architecte installé à Fréjus dans les années 1910-1930.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Murs pierre
enduit
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toit tuile plate mécanique
Étages rez-de-chaussée, 2 étages carrés
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Typologies plan-masse régulier, volumétrie symétrique, élévation avec axe, caractère éclectique
États conservations remanié
Techniques sculpture
ferronnerie
Représentations fronton pilastre balustre médaillon corne d'abondance fleur ornement géométrique guirlande rameau olivier
Précision représentations

Un abondant décor de plâtre sculpté, dans le goût du 18e siècle, orne la façade sud. Les tympans des baies du premier étage sont masqués par des lambrequins en bois découpé, à ornements géométriques. Marquise en ferronnerie.

1880-1919

Statut de la propriété propriété d'un établissement public de l'Etat

Références documentaires

Documents d'archives
  • CARLINI, Marcel. Collection Carlini. 1875-1950. Médiathèque de Saint-Raphaël : non coté.

    Coupures de presse : album année 1948.
Documents figurés
  • Valescure. Grand Hôtel des Anglais. / Carte postale, Rostan et Munier (éditeurs), 2e quart 20e siècle (?). Médiathèque, Saint-Raphaël : Fonds Carlini.

    Vue de volume prise du sud-ouest.
Bibliographie
  • Les Tablettes de la Côte d'Azur, revue bimestrielle, années 1919-1933.

    14 mai 1933.
  • Saint-Raphaël revue, années 1887-1889 et 1928-1929.

    2 décembre 1894.
  • CARLINI, Marcel. Saint-Raphaël. Barbentane : Éditions Équinoxe, 1998, 184 p., ill.

    P. 150.
  • DYER, C. Témoignage d'une époque révolue : Les grands hôtels "palaces" à Saint-Raphaël. 1880-1988. Dans : Provence historique, tome XXXIX, fascicule 158, 1989, p. 502-504.

  • JEANNIN-MICHAUD, Emilie. Saint-Raphaël, naissance d'une station. Étude architecturale. Th. doct. : Paris 10 : 1983.

    P. 108.
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Négrel Geneviève