Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
maison de villégiature (villa) dite Villa Reichenberg, puis Villa Marie

peintures monumentales (décors intérieurs)

Dossier IM83001989 réalisé en 2003

Fiche

Dénominations peinture monumentale
Aire d'étude et canton Saint-Raphaël - Saint-Raphaël
Adresse Commune : Saint-Raphaël
Lieu-dit : Valescure
Adresse : avenue des Pins
Emplacement dans l'édifice rez-de-chaussée : salon
salon de musique
bureau
étage : chambre sud

La Villa Reichenberg datant de 1883, on peut supposer que les décors peints ont été réalisés dans les mois qui ont suivi. On trouve des peintures d'inspiration pompéienne dans d'autres villas réalisées par l'architecte Pierre Aublé, dont sa propre villa (IM83001990), la Villa Janszen (IM83001854) et la Villa Call (IM83001840).

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Auteur(s) Auteur : Aublé Pierre,
Pierre Aublé (1842 - 1925)

La famille de l'architecte Pierre Aublé est originaire du Lyonnais. Son père, employé des Messageries Maritimes de Rhodes avait épousé une Grecque, Marie Clidion. Pierre nait à Rhodes en 1842. Après des études à l’École Polytechnique de Lyon, il travaille comme ingénieur en Turquie à partir de 1869, puis à Saint-Raphaël à partir de 1879, appelé par Félix Martin. Aublé et Martin s’étaient connus lors de leurs études communes à l’École Polytechnique. Ils s’étaient aussi retrouvés en Turquie, lors d’un voyage d’étude de Félix Martin. En 1879, l’architecte de la ville est déjà un Lyonnais, Laurent Vianay. La première grande réalisation de Pierre Aublé est Le Grand Hôtel, à Notre-Dame, premier « palace » de Saint-Raphaël. En 1882, ce sera l’Hôtel Beau-Rivage (détruit), puis en 1882 et 1883, deux édifices d’enseignement, le pensionnat de jeunes filles de Valescure et le collège de garçons de Boulouris. Le grand chantier d’Aublé, c’est la nouvelle église paroissiale Notre-Dame-de-la-Victoire, de 1883 à 1887. Son agence compte alors 20 employés. Il construit dans le même temps une soixantaine de villas à Notre-Dame, Valescure, ou Les Cazeaux.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre, (?)

Le décor peint étudié couvre la totalité des plafonds du salon, du salon de musique, du bureau et de la chambre sud de l'étage.

Catégories peinture murale
Matériaux enduit, support, peint
Précision dimensions

dimensions non prises

Iconographies ornement végétal, moulure, médaillon : acanthe, guirlande : fleur
jeune homme, musicien, danseur, dais, cygne, draperie, bord de mer, château
Précision représentations

Les peintures des plafonds du salon, de plan allongé, et du bureau, de plan carré, imitent un décor de gypserie en trompe-l’œil et en grisaille. Le motif central est un ornement végétal de feuilles d'acanthes. Au salon, de fausses moulures délimitent un encadrement orné de médaillons entourés d'acanthes et de guirlandes de fleurs polychromes. Le salon de musique, de plan carré, a un décor se style pompéien. Au milieu de chaque côté du carré se trouve un dais surélevé sur un socle orné de deux cygnes affrontés. Sous chaque dais se trouve un jeune homme musicien ou danseur. Les dais sont reliés entre eux par des draperies. Le centre du plafond porte un petit médaillon où figure un bord de mer avec un château. Le plafond de la chambre principale (sud), de plan ovale, a un décor polychrome, bouquet central et guirlandes de fleurs ou de feuilles en encadrement.

Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Négrel Geneviève