Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

pavillon de jardin

Dossier IA83000566 réalisé en 2003

Fiche

Parties constituantes non étudiées jardin d'agrément, portail
Dénominations pavillon de jardin
Aire d'étude et canton Saint-Raphaël - Saint-Raphaël
Adresse Commune : Saint-Raphaël
Lieu-dit : Santa-Lucia
Adresse : allée de la Pointe des Moines
Cadastre : 1981 AW 526

Le pavillon de jardin a été construit par l'architecte Pierre Aublé en 1886. Il avait été commandé par Gabriel Euvrard dans un site alors désert pour servir d'abri et de but de promenades.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1886, daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Aublé Pierre,
Pierre Aublé (1842 - 1925)

La famille de l'architecte Pierre Aublé est originaire du Lyonnais. Son père, employé des Messageries Maritimes de Rhodes avait épousé une Grecque, Marie Clidion. Pierre nait à Rhodes en 1842. Après des études à l’École Polytechnique de Lyon, il travaille comme ingénieur en Turquie à partir de 1869, puis à Saint-Raphaël à partir de 1879, appelé par Félix Martin. Aublé et Martin s’étaient connus lors de leurs études communes à l’École Polytechnique. Ils s’étaient aussi retrouvés en Turquie, lors d’un voyage d’étude de Félix Martin. En 1879, l’architecte de la ville est déjà un Lyonnais, Laurent Vianay. La première grande réalisation de Pierre Aublé est Le Grand Hôtel, à Notre-Dame, premier « palace » de Saint-Raphaël. En 1882, ce sera l’Hôtel Beau-Rivage (détruit), puis en 1882 et 1883, deux édifices d’enseignement, le pensionnat de jeunes filles de Valescure et le collège de garçons de Boulouris. Le grand chantier d’Aublé, c’est la nouvelle église paroissiale Notre-Dame-de-la-Victoire, de 1883 à 1887. Son agence compte alors 20 employés. Il construit dans le même temps une soixantaine de villas à Notre-Dame, Valescure, ou Les Cazeaux.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par travaux historiques

Le pavillon se présente comme un temple in antis, composé de la cella et du pronaos.

Murs pierre
enduit
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toit tuile plate mécanique
Étages étage de soubassement, en rez-de-chaussée surélevé
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit en pavillon
Escaliers escalier de distribution extérieur : escalier droit, en maçonnerie
Typologies plan-masse simple, volumétrie simple, élévation avec axe, caractère éclectique
Techniques peinture
sculpture
Représentations putto colonne ordre toscan
Précision représentations

Sous le toit est peinte une frise de putti ailés. L'entrée du pronaos est cantonnée de colonnes toscanes.

Mesures l : 500.0 cm
la : 300.0 cm

1880-1919

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • JEANNIN-MICHAUD, Emilie. Saint-Raphaël, naissance d'une station. Étude architecturale. Th. doct. : Paris 10 : 1983.

    P. 504
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Négrel Geneviève