Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

parfumerie V. Toussan, actuellement immeuble à logements

Dossier IA06001601 réalisé en 2008

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellations parfumerie V. Toussan
Destinations immeuble à logements
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, jardin
Dénominations parfumerie
Aire d'étude et canton Alpes-Maritimes - Grasse
Adresse Commune : Grasse
Lieu-dit : quartier de la Roque, quartier de l' Ancien abattoir
Adresse : 20, 22 bis boulevard Gambetta
Cadastre : 1809 E 200, 220, 224 ; 2006 AY 377

La parfumerie V. Toussan a eu une existence assez éphémère. Victor Toussan, le fondateur de la société, possédait une propriété qui aurait appartenu antérieurement à une institution religieuse. En 1809, le site se composait de cinq parcelles cadastrales, dont deux bâties. La part du bâti a par la suite considérablement augmenté, jusqu'à occuper la majeure partie de la propriété. Les deux premiers bâtiments qui étaient nettement séparés à l'origine ont été reliés par une série de constructions plus importantes. Il est vraisemblable que toutes ces constructions nouvelles existent avant l'établissement de la parfumerie, mentionnée dans le cadastre en 1857. Cette activité industrielle s'est d'abord concentrée dans un local situé à l'extrémité est de la propriété. Un plan de 1881, montre qu'une grande partie des bâtiments a été progressivement intégrée à la parfumerie et un second plan des lieux datant 1886, indique que la parfumerie a alors cessé son activité. L'ensemble des bâtiments a aujourd'hui une vocation résidentielle.

Période(s) Principale : 19e siècle
Auteur(s) Auteur : ,

La parfumerie Toussan se trouvait dans un ensemble immobilier qui forme un L, placé perpendiculairement à la pente du terrain. La partie centrale de l'édifice est formée d'un bâtiment rectangulaire de trois niveaux, à toit à longs pans couvert de tuiles creuses. La partie du site qui s'apparente le plus à un atelier industriel se trouve à l'extrémité est du bâtiment central accolé contre ses deux premiers niveaux. Il s'agit d'un bâtiment presque carré de trois niveaux (un niveau de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé et un niveau de combles) avec toit à longs pans, couverture en tuiles creuses. Le site comprend enfin un jardin d'agrément complanté d'orangers.

Murs enduit
maçonnerie
Toit tuile creuse
Étages rez-de-chaussée, 1 étage carré, étage de comble, rez-de-chaussée surélevé, étage de soubassement
Couvertures toit à longs pans
Énergies énergie thermique
énergie électrique
produite sur place
achetée
États conservations établissement industriel désaffecté, restauré
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • [Propriété A. Goby] Plan des lieux. / Plan à l'encre sur papier, 1/1250, 1881. Archives départementales des Alpes-Maritimes, Nice : 03U02/653.

    Plan extrait d'un rapport d'expertise présentant la parfumerie Toussan en 1881.
  • Vue générale du bâtiment V. Toussan. / Photographie couleur, années 1980. Archives communales, Grasse : DIA080919.

  • Plan général des lieux litigieux. / Plan à l'encre sur papier, 0m002 par mètre, 1886. Archives départementales des Alpes-Maritimes, Nice : 03U02/657.

    Plan extrait d'un rapport d'expertise présentant le site Toussan, qui n'est plus une parfumerie en 1886
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général ; (c) Musée International de la Parfumerie, Grasse - Benalloul Gabriel