Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

parfumerie Cl. Raynaud, actuellement immeuble à logements

Dossier IA06001633 réalisé en 2008
Appellations parfumerie Cl. Raynaud
Destinations immeuble à logements
Dénominations parfumerie
Aire d'étude et canton Alpes-Maritimes - Grasse
Adresse Commune : Grasse
Adresse : 15 rue Paul-Goby
Cadastre : 1809 E 28 ; 2006 BE 0038

Claude Raynaud, parfumeur, loue en 1873 une fabrique de parfums située depuis les années 1820 dans les parties basses d'un immeuble du centre ville. Il s'associe alors avec son fils Charles et son neveu Eugène Raynaud. Jusqu'à l'arrivée de la société Raynaud & Cie, l'usine était occupée sur des périodes assez courtes par des sociétés de parfumerie dont il ne reste que très peu de traces. Claude Raynaud acquiert ce local en 1880. Il achète également des immeubles voisins et agrandit l'usine. Il fait aussi bâtir un atelier à l'arrière de l'immeuble. Le site, dont la capacité de production semble très faible, reste en activité avec certitude jusqu'aux années 1910. On mentionne pour cette époque que la société emploie trois ouvriers. Le bâtiment est aujourd'hui un immeuble d'habitation.

Période(s) Principale : 1er quart 19e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Auteur(s) Auteur : ,

L'usine Raynaud occupait les parties basses d'un ensemble immobilier densément construit. L'accès principal ou noble de l'établissement semblait s'effectuer, côté rue, par un immeuble d'habitation (qui porte actuellement le n°13, rue Paul Goby) de trois niveaux sur rez-de-chaussée et comprenant sans doute aussi un ou plusieurs niveaux de sous-sol. Ce bâtiment donne toujours accès, à l'arrière, à d'autres structures ajoutées au gré des besoins, et en dernier lieu, à un immeuble qui forme un L. Ce bâtiment qui s'ouvre au sud sur une place organisée en terrasses, paraît plus récent que les structures qui l'environnent, et dont il est en partie séparé par une courte allée bouchée. Les deux ailes rectangulaires qui forment le L ont des toits à longs pans couverts de tuiles creuses. L'aile est présente quatre niveaux. Au rez-de-chaussée, on remarque à l'extrémité sud de la face antérieure une large baie bouchée donnant autrefois accès à un local artisanal ou commercial. La seconde aile perpendiculaire présente trois niveaux. Le rez-de-chaussée est masqué par un local ajouté postérieurement et formant au centre une avancée carrée, avec couverture en terrasse et garde-corps plein en maçonnerie. Cet ajout de construction rappelle d'autres ateliers sensiblement identiques construits à Grasse à la fin du 19e siècle, pour agrandir les fabriques de parfumerie de centre ville, souvent enserrées dans d'anciens petits locaux artisanaux, peu adaptés à l'industrie.

Murs enduit
moellon
Toit tuile creuse
Étages 1 vaisseau, 2 étages carrés, étage de comble
Couvertures terrasse
toit à longs pans
Énergies énergie thermique
produite sur place
États conservations établissement industriel désaffecté
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • [Parfumerie Cl. Raynaud] Acte de mariage, n° 34. 19/05/1822. Archives départementales des Alpes-Maritimes, Nice : 03E 076/431.

    Fol. 30. Dans ce contrat de mariage le nouveau propriétaire propose de transformer une partie du bien en lieu de production. Le type d'acitivité n'est pas précisé mais cela semble concerner la parfumerie.
  • [Parfumerie Cl. Raynaud] Bail de location. 12/09/1872. Archives départementales des Alpes-Maritimes, Nice : 03Q 03769.

    Fol. 47. Location d'une fabrique de parfumerie par Claude Raynaud.
  • [Parfumerie Cl. Raynaud] Acte d'association. 14/03/1874. Archives départementales des Alpes-Maritimes, Nice : 04U 07/0109

    Formation d'une nouvelle société de parfumerie entre Claude Raynaud et Eugène, son neveu.
  • [Parfumerie Cl. Raynaud] Actes civils publics. 16/04/1880. Archives départementales des Alpes-Maritimes, Nice : 03Q 03517.

    Fol. 139. Claude Raynaud achète la fabrique qu'il louait jusque-là.
Bibliographie
  • BENALLOUL, Gabriel. Tableau de synthèse ""Les parfumeurs"" des rôles des patentes conservés par les archives communales de Grasse (1G7/ 1 à 21) 1891-1911. Grasse : Musée International de la Parfumerie, 2006.

    Permet de suivre la capacité de production du site entre 1891 et 1911.
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général ; (c) Musée International de la Parfumerie, Grasse - Benalloul Gabriel