Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

palais de justice actuellement caisse d'épargne

Dossier IA04000650 réalisé en 2006

Fiche

Destinations caisse d'épargne
Parties constituantes non étudiées cadran solaire
Dénominations palais de justice
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Castellane
Adresse Commune : Castellane
Lieu-dit : le Bourg
Adresse : 3 place Marcel-Sauvaire
Cadastre : 1834 Fu 115 ; 2008 AB 195

Cet emplacement était autrefois occupé par une portion de la muraille de la ville. A partir de 1730, d'après un auteur ancien, le palais de justice s'y installe, sans que l'on sache si des bâtiments ont alors spécialement édifiés pour cet usage. En 1811, ce palais de justice abrite le tribunal de première instance, les prisons et la conciergerie. En 1827, la prison est déplacée vers un nouveau bâtiment (IA04001477), et, en 1843, le tribunal, agrandi d'une partie de la maison voisine, est largement reconstruit. Sa façade et sa cage d'escalier sont vraisemblablement de cette époque, mais le cadran solaire pourrait avoir été récupéré de la façade précédente. Cette nouvelle construction a servi de palais de justice de Castellane (tribunal d'instance) jusqu'à la suppression de ce dernier en 1926. Au 20e siècle, la porte d'entrée de la rue du Mazeau a été déplacée de quelques mètres vers le nord pour lui faire desservir l'escalier qui a alors été modifié. Le bâtiment abrite la caisse d'épargne depuis les années 1980. A noter que l'encadrement de la porte principale sur la place a manifestement pris pour modèle celui d'une maison voisine remontant au 17e siècle (IA04001252). Le décor peint du cadran solaire, refait récemment, porte la date 1991.

Période(s) Principale : 2e quart 18e siècle , (?)
Principale : 2e quart 19e siècle
Dates 1730, daté par source
1843, daté par source

L'ancien palais de justice de Castellane occupe l'emplacement des remparts, entre deux des tours des anciennes défenses de la ville. Il comporte un rez-de-chaussée et deux étages carrés. Sa façade à cinq travées est ordonnancée. Chaque niveau est séparé par un bandeau en pierre de taille. Au centre du premier niveau se trouve la porte. Son couvrement en plein cintre est inscrit dans une travée ionique et couronné d'une corniche à denticules. De part et d'autre, deux baies en plein cintre de même format que la porte. Un fin cordon court sur toute la façade au niveau de leur imposte. Les deux autres niveaux sont percés de cinq baies couvertes en arc segmentaire. Un cordon court sur toute la façade au niveau de leur appui. Entre les deuxième et troisième niveaux, sur le bandeau, se trouve un cadran solaire en relief, qui est vraisemblablement d'origine. L'élévation se termine par une légère corniche essentiellement soulignée par un rang de denticules. La partie du bâtiment donnant sur la rue du Mazeau est couverte de deux des trois versants de la toiture. L'un de ces deux versants correspond vraisemblablement à un ancien bâtiment autonome, et l'autre à la grande cage d'escalier qui dessert les étages où se trouvent des logements. La volée de l'escalier est en vis, à large jour et suspendue.

Toit tuile creuse
Étages rez-de-chaussée, 2 étages carrés
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier en vis avec jour
Techniques sculpture
Représentations pilastre ordre ionique denticule
Précision représentations

porte d'entrée : le couvrement de la porte en plein cintre est inscrit dans une travée ionique et couronné d'une corniche à denticules.

Statut de la propriété propriété privée (?), []

Références documentaires

Documents d'archives
  • Concession de la maison de justice de Castellane. 1811/06/18. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 4 N 10.

    En 1811, la maison de justice se trouve dans le bâtiment du n°3 actuel de la place Marcel Sauvaire, "lad. maison et ses dépendances ayant toujours été affectée [sic] au même usage".
  • [Contrat de vente d'une maison devant servir à l'agrandissement du tribunal]. / 1843/04/23. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains.

  • Tausanne. Palais de justice de Castellane, aménagement nouveaux. / 1906/08/14. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 4 N 10.

  • Bail à loyer du tribunal de Castellane. / Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 Z 40.

    André Bellour loue au département pour neuf années "... deux chambres situées dans la maison qu'il possède, rue du palais de justice à Castellane ; ces deux chambres destinées au service du tribunal, sont placées, l'une au premier étage à la suite du logement du concierge du dit tribunal et l'autre au deuxième étage servant de chambre de conseil...". Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 Z 40
  • Extrait du registre des délibérations du conseil municipal de la commune de Castellane. 1878 - 1937. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 91.

    Le 12 juin 1927, le conseil envisage l'acquisition du tribunal pour y installer l'école des garçons et le prétoire de la justice de paix, suite à la suppression de divers tribunaux. Il est question durant la séance de la transformation de l'école des filles en groupe scolaire, projet dressé le 4 avril 1924 par M. Bongarçon.
Documents figurés
  • Palais de justice de Castellane, aménagement nouveaux. Plans. / Tausanne, dessin à l'encre sur papier, 14 août 1906. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 4 N 10.

  • CASTELLANNE. - Le Palais de Justice / Carte postale, vers 1920.

Bibliographie
  • LAURENSI, Joseph. Histoire de Castellane ou Connaissance exacte des changements survenus à cette ville des différentes parties qui la composent des lieux qui en dépendent des évènements qui la concernent par rapport au gouvernement ecclésiastique et séculier avec une suite chronologique et historique des évêques de Senez, 1775. - Castellane : Gauthier Imprimeur, 1898 (première édition : 1775), 555 p. : notes.

    p. 203 : le palais de justice déménage en 1730.
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Buffa Géraud