Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

oratoires ; croix de chemin

Dossier IA04001178 réalisé en 2008

Fiche

Aires d'études Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var
Dénominations oratoire, croix de chemin
Adresse Commune : Blieux

En l'absence d'indication portée sur le cadastre napoléonien levé en 1811 il apparaît délicat de dater précisément les oratoires et la croix de chemin présents sur la commune. Ils peuvent remonter au 19e siècle. L'un d'entre eux a clairement été réalisé récemment par un habitant de la commune. En outre l'utilisation de matériaux modernes tel que le ciment voire le remontage dans un cas au moins compliquent les hypothèses.

Période(s) Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle

Blieux compte 5 oratoires et 1 croix de chemin sur son territoire communal. 4 oratoires ponctuent la route reliant les quartiers du Bas Chaudoul à celui de Plan d'Asse, évitant le village historique perché sur son éperon rocheux. Le cinquième se trouve dans le hameau de la Melle. La forme générale répond au même modèle : un fût de section carrée ou rectangulaire, une niche carrée rectangulaire ou à arc segmentaire, façonnée (dans 2 cas on trouve un linteau monoxyle), un toit à deux pans, une couverture en tuile creuse. Seul l'oratoire récent (Bas Chaudoul n° 2), taillé dans un rocher, fait exception. On notera qu'aucun oratoire ne présente de soubassement et qu'un seul est sommé d'une croix (au Bas Chaudoul, n° 1). Celui de la Melle dispose bien d'une croix, mais elle a été déplacée dans la niche. La mise en oeuvre fait intervenir des moellons de pierre calcaire, du tuf, du ciment et de l'enduit, ainsi que du mortier de gypse de couleur ocre orangé (la Melle, Bas Chaudoul n° 1). L'ouvrant vitré, grillagé ou fermé par des barreaux n'est conservé que pour 2 oratoires ; encore s'agit-il d'une rénovation (barreaux) et d'un oratoire récent (taillé dans le rocher, avec une vitre protectrice). Les dédicaces se rapportent à la Vierge et à saint Joseph, avec ou sans l'Enfant (2 de chaque). Des figurines ou des statuettes en terre cuite ou en porcelaine, peintes ou non, représentent ces personnages saints. Les mesures varient, entre 235 et 295 centimètres de hauteur (exception faite de l'oratoire de Bas Chaudoul n° 2, taillé dans la roche, avec 140 centimètres).£ L'unique croix de chemin répertoriée est originale : le Crucifix en fonte de 80 centimètres est fiché dans un fût rhomboïdal tripartite en pierre calcaire mesurant un peu plus d'un mètre (107 centimètres), l'ensemble étant placé sur un muret en bordure de route aux Ferrajas.

Toits tuile creuse
Murs calcaire
tuf
ciment
enduit
Décompte des œuvres repérés 6
étudié 0

Références documentaires

Bibliographie
  • GAVOT, Jean, IRIGOIN, Pierre. Les oratoires Bas-Alpins. Aix-en-Provence : Edition des Amis des Oratoires ; 2e éd. mise à jour, 74 p. : ill., 1961.

    p. 18-19.
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Mosseron Maxence