Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

moulin dit paroir, moulin à farine, à huile, à foulon, à ressence et tannerie, actuellement logement

Dossier IA06001670 réalisé en 2011

Fiche

Dossiers de synthèse

Précision dénomination moulin à ressence
Appellations paroir
Destinations logement
Dénominations moulin à farine, moulin à foulon, tannerie, moulin à huile
Aire d'étude et canton Alpes-Maritimes - Grasse
Hydrographies la Foux la Tierçade
Adresse Commune : Grasse
Lieu-dit : quartier des Paroirs
Adresse : 29 chemin de la Madeleine supérieure
Cadastre : 1809 A5 107 à 109 ; 2006 BK 20

Au 18e siècle, ce site se composait de deux unités : un moulin à blé avec paroir et un moulin à huile avec logement situé sur une parcelle de terrain complantée de noyers. Le site est cédé vers 1714 par André Maubert à Antoine Maure. Ses descendants en héritent en 1773. Le site passe ensuite, par voie matrimoniale, au parfumeur Jean Laurent Maure Escoffier, puis à son fils. En 1817, l'établissement est repris par Jean François Lions et son fils, fabricants de caisses. Il s'agit alors d'un moulin à huile et à farine. Joseph Cresp rachète le site en 1857. Cette vente comprend le moulin à huile et à farine, une ressence nouvellement aménagée et une tannerie, complétée de 6 fosses à proximité de la propriété. François Antoine Emmanuel Cresp, propriétaire d'un moulin voisin, hérite du site en 1881 où se trouvent désormais un moulin à huile et une ressence, avec entrepôt à grignons, remise, écurie et grenier à foin. Cet établissement reste en activité jusqu'aux années 1950 puis est converti en logements.

Période(s) Principale : Temps modernes
Principale : 1ère moitié 19e siècle

Extérieurement le site se compose de deux bâtiments accolés, formant un L. Le premier est recouvert d'un toit à long pans, charpente en bois et couverture en tuiles creuses. Sa structure est en moellons de roche partiellement enduits ; l'autre corps de bâtiment présente un toit terrasse récent. Le site borde, au sud, le vallon de la Tierçade et au nord un chemin piétonnier où passait aussi un canal, aujourd'hui comblé.

Murs moellon
Toit tuile creuse
Couvrements charpente en bois apparente
Couvertures terrasse
toit à longs pans
Énergies énergie hydraulique
roue hydraulique verticale
États conservations établissement industriel désaffecté, remanié

L'intérieur de ce site n'a pas été visité lors de l'enquête.

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Cadastre de l’année 1714 (1). [Commune de Grasse]. Archives communales, Grasse : CC57.

    Fol. 613 : compte d'André Maubert Moulin à huile, relarguier et noyers au devant, moulin à blé et paroir attenant aux Paraires.
  • Cadastre de la commune de Grasse 1720 [3]. Archives communales, Grasse : CC61.

    Fol. 1227 : compte d'Antoine Maure Moulin à huile, relarguier et noyers au devant, moulin à blé et paroir attenant aux Paraires.
  • Cadastre de l’année 1739 [ 5 - commune de Grasse] Archives communales, Grasse : CC69.

    Fol. 4945 : compte d'Antoine Maure Moulin à blé et paroir le tout joignant et autre moulin à huile noyers aux Paraires.
  • Cadastre de l’année 1750, commune de Grasse [5]. Archives communales, Grasse : CC77.

    Fol. 1407 : compte d'Antoine Maure Moulin à blé et paroir le tout joignant et autre moulin à huile noyers aux Paraires.
  • Cadastre de la commune de Grasse 1750 [8]. Vers 1766. Archives communales, Grasse : CC87.

    Fol. 1358 : compte de Jeanne Marie Maure Moulin à blé et à huile, patec, terre arrosable, et oliviers aux Paroirs.
  • Cadastre de 1757. Archives communales, Grasse : CC88.

    Fol. 1816 : entrée sur le compte d'Antoine Jean Honoré et Jean Maure frères Moulin à blé et à huile, patec, terre arrosable, et oliviers aux Paroirs.
  • Testament. 21/03/1773. Archives départementales des Alpes-Maritimes, Nice : 03E 076/107.

    Jeanne Marie Maure cède ses biens dont un moulin à huile et à farine à ses frères, Antoine et Jean.
  • Transcription hypothécaire n°99. 15/01/1817. Archives départementales des Alpes-Maritimes, Nice : 400Q 02/52.

    Transcription d'un acte de vente passé devant Maître Chabert par lequel Jean Joseph Roustan Escoffier vend à Jean François Lions et Françoise Isnard : 2 moulins l'un à huile et l'autre à farine, bâtiment, effets et ustensiles, ensemble les canaux conduites d'eau.
  • Transcription hypothécaire n°91. 09/10/1857. Archives départementales des Alpes-Maritimes, Nice : 400Q 02/210.

    Transcription d'un acte de vente passé devant Maître Perrolle le 05/10/1857 par lequel Joseph Lions vend à Joseph Cresp une usine, quartier des moulins ou des paroirs comprenant un moulin à huile avec ressence, un moulin à farine et une tannerie avec terrain attenant et non attenant notamment un terrain dans lequel se trouvent des fosses à cuir et un bâtiment le tout supérieur au moulin des époux Charrier. Ces moulins qui sont situés le long du grand canal portant les eaux de la Foux et de Rioublanquet sont inférieurs à ceux des époux Charrier et supérieurs à ceux de M. Cavallier Seranon l'acquéreur.
  • Transcription hypothécaire n°58. 16/02/1881. Archives départementales des Alpes-Maritimes, Nice : 400Q 02/505.

    Transcription de l'acte de partage de la succession (Maître Chauvin, le 28/01/1881) de Joseph Cresp. Son fils François Antoine Emmanuel hérite du moulin à huile et à ressence avec locaux accessoires, entrepôt pour grignons, bâtiment servant de remise, écurie et grenier à foin.
Documents figurés
  • Plan cadastral de la commune de Grasse, 1810/ Plan à l'encre sur papier par Bonafoux, 1810. Archives départementales des Alpes-Maritimes, Nice : 25 Fi 069/1.

    Section A5, parcelles 107 à 109. Echelle d'origine 1/2500e.
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général ; (c) Ville d'art et d'histoire, Grasse - Benalloul Gabriel