Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

moulin à huile

Dossier IA04000810 réalisé en 2007

Fiche

Dénominations moulin à huile
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Entrevaux
Hydrographies Chalvagne la
Adresse Commune : Entrevaux
Cadastre : 1816 C 74 ; 1980 C 3

Dès le début du 18e siècle (1709), les plans militaires de la place forte d'Entrevaux figurent ce bâtiment qui est le dernier implanté sur le canal des moulins d'Entrevaux. Les plans de Bernardy (1752) ou de Boniface (1753) semblent le désigner comme "moulin à huile". Ce petit moulin communal sert à la fois à la production d'huile d'olive et à celle d'huile de noix selon un inventaire de 1788. L'état de section du cadastre napoléonien, qui date de 1818, indique que cette parcelle abrite alors un martinet, propriété de Joseph Dalmaze. Il a été acquis par Honoré Don en 1837 et ce n'est qu'en 1862, alors qu'il appartenait à Jacques Don, qu'il fut retransformé en moulin à huile. Il fonctionnait encore au début des années 1980 (témoignage oral) mais est aujourd'hui abandonné.

Période(s) Principale : Temps modernes , (?)
Principale : 2e moitié 19e siècle

Fonctionnant avec la dernière des roues hydrauliques installées sur la dérivation des moulins, ce moulin à huile est aménagé dans un bâtiment largement ruiné, situé au nord de l'alignement des nombreux moulins du quartier, quasiment à l'embouchure de la Chalvagne dans le Var, et comprenait des parties de logis identifiables, mais ruinées. Sa maçonnerie est entièrement en moellons et sa toiture à un pan était couverte de tuiles. De cet ensemble, qui est probablement le résultat de nombreuses adjonctions, seule la partie la plus septentrionale était occupée par le moulin lui-même, aménagé dans une pièce rectangulaire de petite dimension, voutée en berceau dans sa plus grande longueur, avec un très léger jeu d'arêtes dans l'angle sud-ouest. La roue horizontale est située dans un niveau de soubassement de très faible hauteur, qui était sans doute directement ouvert sur l'extérieur avant qu'un petit bâtiment ne soit accolé à celui du moulin lui-même, ce qui expliquerait que l'arc en pierre, très irrégulier, par lequel s'évacuait l'eau soit aujourd'hui à l'intérieur du bâtiment. Les installations de la production sont en rez-de-chaussée surélevé. On trouve ainsi, dans une petite pièce de 5 m sur 10, un broyeur circulaire de 2,5 m de diamètre, à une seule meule, un fourneau encastré dans le mur, un pressoir en fonte sans chapelle, un cabestan et un triple bassin de décant. Le passage de la conduite forcée, en bois, qui sort du mur sud à un mètre du sol pour rejoindre la chambre de la roue en passant maladroitement sous le broyeur, semble bien montrer que l'aménagement du moulin a dû se faire en tenant compte des contraintes d'un bâtiment qui n'avait pas été, à l'origine, conçu pour cet usage.

Murs calcaire
moellon
Toit tuile creuse
Étages 2 étages de soubassement, étage de comble
Couvertures toit à un pan
Énergies énergie hydraulique
roue hydraulique horizontale
États conservations menacé, établissement industriel désaffecté
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Inventaire supplémentaire du plus bas moulin d'Entrevaux. 1788/11/29. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : E DEPOT 076-DD1.

    une autre cueillère de fer blanc ; huit escortins bons et un mauvais ; la mesure d'une livre et de la demi-livre de fer blanc [...] ; un rape plate en fer pour le marc de noix et une rape avec le manche en bois, un marteau en fer et son manche en bois ; une petite pièce en fer pour faire entrer dans le banc le linge pour l'huile de noix ; un banc pour la ditte huile de noix avec un tuyau en fer ; une gave en bois pour transporter le marc d'holive et une petite gamaton en bois pour porter le marc des noix ; une chasse de cuivre jaune pour donner les eaux ; deux barres pour le pressoir ; deux bancs et une caisse en bois pour y mettre les marcs pour remplir les escourtins ; 4 planches de bois sur les enfers ; une pete en bois longue et une petite.
Documents figurés
  • Hue de Langrune, Hercule. Plan de la ville et du chasteau d'Entrevaux pour servir au projet de 1710. 1709/11/08, dessin à l'encre sur papier. Service Historique de la Défense, Vincennes : 1 VH 773, n°4.

  • Bernardy, Bertaud, Plan d'Entrevaux pour servir au projet de l'année 1752. 1752, dessin à l'encre sur papier. Service Historique de la Défense, Vincennes : 1 VH 773, n°9.

  • Boniface. Plan d'Entrevaux et des ouvrages qu'on propose d'y faire. 1753, dessin à l'encre sur papier. Service Historique de la Défense, Vincennes : 1 VH 773, n°10.

  • ENTREVAUX (B.-A.) - Quartier de la gendarmerie - Usine Electrique/Ligne du sud de la France / Carte postale, éditions Giletta, 1er quart 20e siècle.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Buffa Géraud