Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

moulin à huile, puis coopérative agricole (coopérative oléicole) dite Coopérative oléicole de l'Est Varois

Dossier IA83001303 réalisé en 1989

Fiche

Dossiers de synthèse

HISTORIQUE

Le moulin du Pré du Conduit est un moulin communal construit au XVIIIe siècle. Cette grande structure réunissant moulin à olives et à ressence était presque en ruines en 1979. La partie moulin à huile a été restaurée et est actuellement gérée par le Syndicat oléicole du Riou sous l'appellation de Coopérative de l'Est Varois. La quantité d'olives triturées a été de 100 tonnes en 1991. En 1992, la commune de Bargemon avait le désir de transformer l'aile sud, ancien moulin à ressence dont le toit s'effondrait, en éco-musée. M. RADIGOIS, architecte à Claviers, a établi un dossier complet sur ce projet. Actuellement, si l'éco-musée n'est pas encore réalisé, du moins une restauration a été entreprise stoppant le processus de délabrement.

État actuel : assez bon (aile nord : coopérative), en cours de restauration (aile sud : ressence).

DESCRIPTION

Situation : le moulin est situé dans la vallée de la Doux, à quelques kilomètres au sud de Bargemon. Il fait partie des très nombreux moulins qui jalonnaient le canal des Usines, dont le tracé suit à peu près le cours de la Doux. Le bâtiment est construit sur un site arboré, délimité à l'ouest par la route et le canal de dérivation qui vient du canal des Usines, et à l'est par la Doux. Le terrain est en dénivellation d'ouest en est. Sur la façade postérieure ouest, une passerelle franchit le canal et permet le passage direct de la route vers l'intérieur, au niveau de l'étage. Un chemin d'accès passe au nord du moulin et mène à la façade principale qui ouvre à l'est.

Matériaux : pierres, en partie avec enduit. Pierres appareillées pour certains encadrements. Quelques éléments de décor de briques.

Structure : le moulin est un grand ensemble de près de 40 mètres de long sur 7 m de large, composé de deux ailes symétriques séparées par la roue hydraulique verticale. L'aile nord, moulin à olives, est la plus courte : 13,17m. Elle est couverte par un toit à une pente. Le grenier qui se trouve au niveau de la route à l'arrière,ouest, est accessible par une passerelle. Sur la paroi est, qui présente deux niveaux, s'appuient les Enfers, construits en pierres. La porte d'entrée est située vers l'extrémité nord de cette façade. Les autres parties du bâtiment, logement de la roue et moulin à ressence, sont abritées sous deux toits à double pente, décalés d'un mètre environ. La roue à aube, 5,10m de diamètre, qui entraîne les mécanismes des deux moulins, est actionnée par l'eau du canal qui passe en ouest. On voit par l'ouverture voutée de son logement que son axe est très bas. L'aile sud, la plus longue (18,83m) n'a qu'un seul niveau. Elle abrite le moulin à ressence. Devant sa façade est sont installés les bacs qui reçoivent les effluents du moulin. La porte d'entrée de cette partie est pratiquée vers l'extrémité sud.

Élévations extérieures : élévation est : elle présente trois parties. Les deux ailes,différentes par leur hauteur et la répartition des ouvertures, et, au centre, le logement de la roue hydraulique. Les séparations entre ces trois parties sont soulignées par un chaînage de pierres aux angles. L'aile nord est à deux étages en façade est. Le rez-de-chaussée est accessible par une grande porte cintrée à deux battants, dont l'encadrement est à bossages. Cette porte est située dans le tiers droit (nord)de la paroi. Le reste du mur est percé de trois fenêtres garnies de barreaux et entourées d'un décor de briques sur chant. Ces ouvertures surmontent la banquette de pierres qui abrite les Enfers. L'étage est percé de trois petites fenêtres, sous une double rangée de génoise. Une arcade décorée de briques permet de voir la roue hydraulique au centre de la façade. Les ouvertures de l'aile sud sont percées au-dessus des bassins dans lesquels sont recueillies les effluents du moulin. Ce sont deux baies, l'une encadrée de bossages, l'autre de briques sur chant, pratiquées dans la partie gauche (sud). La partie droite (nord) comporte trois fenêtres plus petites qui conservent des traces de décors différents : moulurations et briques.

Couverture : charpente de bois tuiles creuses. Décor de génoise.

Distribution intérieure : l'aile nord, local de la coopérative, est encore en activité et a conservé une partie de son matériel traditionnel. Le stockage des olives se fait dans le grenier accessible par la façade postérieure ouest. Les olives tombent dans la cuve ancienne par une goulotte. La meule était mue par un rouet de fosse qui transmettait le mouvement de la roue hydraulique, placée derrière le mur, à la couronne dentée, par le moyen d'un axe vertical et d'un pignon. Les chapelles en pierres bien appareillées qui abritaient les pressoirs, s'appuient au mur ouest qui sert de mur de décharge. L'aile sud, située de l'autre côté de la grande roue, servait de moulin à ressence, c'est-à-dire pression des résidus du moulin à huile. Complétement abandonnée pendant de nombreuses années jusqu'en 1992, elle est en cours de restauration en 1993. La meule et la cuve qui sert à laver la pâte pour séparer la pulpe des noyaux écrasés (grignons blancs), sont situées en hauteur contre la paroi nord. Le mécanisme d'entraînement relié à la grande roue est visible dans un regard pratiqué sous la cuve. Trois bassins destinés à recueillir la pulpe sont étagés le long de la paroi est. Les presses métalliques contre le mur ouest sont proches du mât de cabestan qui aide à les serrer. Les deux salles qui constituent l'ensemble de Bargemon ne communiquent pas entre elles, elles ont toutes deux des entrées indépendantes.

CONCLUSION

Le complexe de Bargemon est un de ces grands moulins du Var qui conjuguaient les activités d'extraction d'huile d'olive et de ressence. Il est peut-être de ceux qui restent debout, "Caussereine" du Cannet, "La Cayanne" de Salernes, le plus élégant au niveau des proportions et de la conception d'ensemble. Les remaniements de détail effectués probablement au début du XXe siècle ne l'ont pas altéré. C'est une architecture rustique soignée dans un joli site. Il est à souhaiter qu'il puisse être restauré dans les meilleures conditions.

Précision dénomination coopérative oléicole
Appellations Coopérative oléicole de l'Est Varois
Parties constituantes non étudiées entrepôt agricole, pressoir à huile, moulin à huile, bassin
Dénominations moulin à huile, coopérative agricole
Aire d'étude et canton Provence-Alpes-Côte d'Azur - Callas
Adresse Commune : Bargemon
Lieu-dit : le Pré du Conduit
Adresse : Belle-Bastide

Le moulin à huile date du 18e siècle. Le moulin à huile était en ruines en 1979. Il a été restauré et est actuellement géré par le Syndicat oléicole du Riou sous l'appellation de Coopérative oléicole de l'Est Varois. L'aile sud, qui abrite le moulin à ressence, a été restaurée en 1993.

Période(s) Principale : 18e siècle
Secondaire : 4e quart 20e siècle
Auteur(s) Auteur : maître d'oeuvre inconnu

Le moulin est un grand ensemble composé de 2 ailes latérales symétriques contigües au bâtiment central abritant la roue hydraulique verticale. L'aile nord, couverte d'un toit à longs pans abrite le moulin à huile. L'aile sud abrite le moulin à ressence. L'entrepôt destiné au stockage des olives est à l'ouest. La roue à aube entraîne les mécanismes des 2 moulins. Les séparations entre les 3 bâtiments alignés sont soulignées par un chaînage de pierre aux angles. L'élévation est présente en rez-de-chaussée une grande porte cintrée à 2 battants avec encadrement à bossages et 3 fenêtres entourées d'un décor de briques. L'étage est percé de 3 petites fenêtres sous une double rangée de gênoise. Les ouvertures de l'aile sud sont percées au-dessus des bassins destinés à recueillir les effluents du moulin. La partie nord comporte 3 petites fenêtres qui conservent des traces de moulurations et de briques. Dans l'aile nord, les chapelles en pierres qui abritaient les pressoirs s'appuient au mur ouest. Dans l'aile sud, la meule et la cuve sont situés en hauteur contre la paroi nord ; trois bassins destinés à recueillir la pulpe sont étagés le long de la paroi est ; les presses métalliques sont situées le long de la paroi est.

Murs pierre
enduit
Toit tuile creuse
Couvertures toit à longs pans
Énergies énergie hydraulique
produite sur place
roue hydraulique verticale
États conservations restauré

Il fait partie des grands moulins à conjuguer les activités d'extraction d'huile d'olive et de ressence.

Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Tuccelli Nicole - Pauvarel Carole