Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

moulin à huile communal

Dossier IA04000811 réalisé en 2007

Fiche

Précision dénomination moulin communal
Dénominations moulin à huile
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Entrevaux
Hydrographies Chalvagne la
Adresse Commune : Entrevaux
Cadastre : 1816 C 68 ; 1980 C 6

Ce moulin existait déjà au moment de la réalisation du cadastre dit napoléonien, en 1816. Il s'agit d'un des deux moulins à huile adjugés le 3 juin 1815 à André Honnorat, négociant à Saint-André, et André Audibert, négociant à Castellane et dont André Honnorat a recédé ses parts en paiement de dette dès le 22 août de la même année à Bruno Antoine Juglar, exploitant d'une source à Castellet-lès-Sausses, pour la somme de 2355 francs. Un rapport de 1820 nous apprend qu'il appartient alors à un des deux meuniers d'Entrevaux, Jean-Joseph Toche et à Dominique Jouvent. A la suite de ce rapport, la commune redevient, en indivision avec un dénommé Colombet, le propriétaire des deux moulins, jusqu'en 1828. Cette année-là, Colombet devient propriétaire du moulin du bas (IA04000882), tandis que celui-ci devient le seul moulin à huile communal d'Entrevaux, qui le fait toujours fonctionner aujourd'hui. Étonnamment, les matrices cadastrales indiquent une succession de propriétaires différents dans la seconde moitié du 19e siècle. Juglar à nouveau en 1868, Jean-Baptiste Balthazard David en 1869, puis Alexandre Barnaud de 1886 à 1893, Antoine Goujon de 1893 à 1894, Victorin Don à partir de 1894, ainsi que François Hugues à une date difficile à déterminer. Le moulin est toujours en service. La roue actuelle a été installée dans les dernières années du 20e siècle.

Période(s) Principale : Temps modernes , (?)

Ce petit moulin, installé dans un bâtiment de plan rectangulaire, fonctionne grâce au mouvement d'une roue horizontale métallique, située exactement sous le broyeur à une seule meule. Il est équipé d'un pressoir double en bois à vis en acier, sans chapelle, d'une pressoir simple métallique, d'un cabestan et d'un petit fourneau. La chambre de la roue n'est pas à proprement parlé aménagée dans un étage de soubassement, puisque la petite cavité dans laquelle elle se trouve n'a pas plus d'un mètre de hauteur.

Murs calcaire
moellon
Toit tuile creuse
Étages 1 étage carré
Couvertures toit à deux pans
Énergies énergie hydraulique
roue hydraulique horizontale
Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • Rapport d'experts sur les moulins d'Entrevaux. 1820/08/31. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 171.

    Le 31 août 1820, les experts Joseph Honnoré Grac et André Roux sont chargés de faire un rapport sur les avantages que la commune aurait à faire l'acquisition des moulins à huile qui lui appartenaient autrefois et qui sont alors propriétés des sieurs Jean Joseph Toche et Dominique Jouvent. Ils exposent que ces deux équipements se situent "... en dessous du moulin à farine et prennent l'eau au même canal qu'aucun des meuniers ne veut entretenir ..." ; que lorsqu'ils appartenaient à la commune, ils étaient ouverts de décembre jusqu'en mars, alors que dorénavant leurs propriétaires ne les ouvrent qu'en février, ce qui pose des problèmes de conservation des olives avant la mouture, rendant l'huile de moindre qualité dans une région où les olives sont déjà peu productives à cause du froid ; que la mouture tardive prive momentanément les prés du quartier de la Seds de l'eau dont ils ont besoin ; qu'autrefois, il existait trois moulins à huile à Entrevaux - deux privés et un à la commune - ce qui empêchait les particuliers de dicter leur loi sur le taux de mouture ; que la commune avait alors acheter les moulins particuliers. Les experts en concluent que la commune a tout intérêt à racheter les moulins lui ayant appartenu autrefois, d'autant que les bâtiments et les engins sont très bon état.
  • Extrait du registre des délibérations du conseil municipal de la ville d'Entrevaux. 1828/12/12. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 171.

    Le conseil se réunit le 12 décembre autour de la question des moulins à huile que la commune possède en indivis avec le sieur Colombet. Il fait lecture du rapport des experts Joseph Léon et André Roux, le premier au nom de la commune d'Entrevaux, le second au nom de Colombet. Il résulte que "... le moulin à huile dit le plus haut, ausi que tous ses engins forme un lot et que l'autre moulin à huile dit du milieu avec tous ses attraits et engins y attachés forme l'autre lot, ...". Le conseil, après examen et en accord avec M. Colombet, approuve l'avantage que la commune a à acquérir le moulin le plus haut.
Documents figurés
  • Hue de Langrune, Hercule. Plan de la ville et du chasteau d'Entrevaux pour servir au projet de 1710. 1709/11/08, dessin à l'encre sur papier. Service Historique de la Défense, Vincennes : 1 VH 773, n°4.

  • Entrevaux 1745. Plan pour servir au projet de 1746. 1745, dessin à l'encre sur papier. Service Historique de la Défense, Vincennes : 1 VH 773, n°7.

  • Bernardy, Bertaud, Plan d'Entrevaux pour servir au projet de l'année 1752. 1752, dessin à l'encre sur papier. Service Historique de la Défense, Vincennes : 1 VH 773, n°9.

  • Boniface. Plan d'Entrevaux et des ouvrages qu'on propose d'y faire. 1753, dessin à l'encre sur papier. Service Historique de la Défense, Vincennes : 1 VH 773, n°10.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Buffa Géraud