Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

moulin à farine

Dossier IA04001502 réalisé en 2007

Fiche

Dossiers de synthèse

Dénominations moulin à farine
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var
Hydrographies Chalvagne la
Adresse Commune : Val-de-Chalvagne
Lieu-dit : la Serre
Cadastre : 1817 A 124 ; 1983 OB 144
Précisions anciennement commune de Castellet-Saint-Cassien ; commune rattachée à

Un moulin est mentionné à Castellet-Saint-Cassien dès 1043, mais il est alors situé de l'autre côté de la Chalvagne. Son transfert à l'emplacement actuel est difficile à dater. Il pourrait remonter au 12e siècle d'après une inscription peinte sur la façade aujourd'hui disparue dont l'origine serait très incertaine. Quoi qu'il en soit, la construction actuelle est très vraisemblablement postérieure. Sous l'Ancien Régime, ce moulin est banal et il appartient à la famille de Glandèves. Il est vendu en juillet 1796 pour 10580 livres tournois à un dénommé Thomas Ginoyer, aubergiste au Castellet, qui en est toujours le propriétaire en 1817. Il est difficile d'affirmer que ce moulin n'a pas été reconstruit, au moins partiellement, au 19e siècle. La chambre de la roue peut remonter, en l'état, à l'Ancien Régime. La roue actuelle a en revanche été changée à la fin du 19e siècle. Le reste de la maçonnerie ne fait pas vraiment penser à une construction médiévale. Le moulin est resté dans la famille Ginoyer jusqu'à sa fermeture en 1914. Transformé en maison à partir de 1966, le bâtiment du moulin a été agrandi, dans la seconde moitié du 20e siècle, de deux nouveaux et petits bâtiments, un au nord et l'autre au sud. Il a également été vidé de quasiment tous ses mécanismes.

Période(s) Principale : 12e siècle , (?)

Avant ses extensions de la fin du 20e siècle, le bâtiment du moulin de la Serre était une petite construction de plan rectangulaire, située à une cinquantaine de mètres du cours de la Chalvagne, dans une zone en pente. Il se compose donc d'un étage de soubassement partiel où se trouve la chambre de la roue, pièce voûtée en plein-cintre et en pierres de taille de moyen appareil (la roue a été déplacée et se trouve devant le moulin) et d'un rez-de-chaussée surélevé dans lequel le seul mécanisme encore en place consiste en un treuil qui permettait d'actionner de l'intérieur du moulin l'ouverture de la vanne du réservoir. Les deux étages n'ont pas de communication intérieure. Le toit du moulin est à un pan, couvert de tuiles creuses. La maçonnerie est en calcaire et en tuf. On retrouve ces deux matériaux dans les chaînes d'angle du bâtiment, le tuf étant réservé aux parties hautes. Le réservoir a quasiment disparu aujourd'hui. Il s'agissait d'un étang d'où partait une conduite forcée. Le seul vestige de cet aménagement : le pilier maçonné qui servait de point de départ à la conduite forcée en bois de section carrée. Du sommet de ce pilier à la roue, il y a une différence de hauteur de 8 m. Il reste un premier morceau de meule dans le jardin et un second utilisé en remploi dans les marches qui donnent accès à l'extension est.

Murs calcaire
tuf
moellon
Toit tuile creuse
Étages étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé
Couvertures toit à un pan
Énergies énergie hydraulique
roue hydraulique horizontale

moulins à farine

nombre de roues 1
sens de la roue horizontale
matériaux de la roue métallique
diamètre de la roue 1.6
type de meules composite
présence d'un four non
présence d'une cuve de charge non
présence d'un resevroir CN non
présence d'une cuve de charge CN non
position sur le canal d'amenée CN unique
longueur du canal d'amenée en dizaine de mètres CN 40
distance séparant le moulin et le bourg dont il dépend en dizaine de mètres CN 100
orientation du bâtiment CN sans objet
plan du bâtiment CN rectangulaire
date de réalisation du cadastre napoléonien 1817
Statut de la propriété propriété privée, []

Références documentaires

Documents d'archives
  • Minute de l'expertise des biens de la commune d'Entrevaux. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 Q 76.

    Le moulin banal est vendu en juillet 1796 pour 10850 livres tournois.
Documents figurés
  • Cartes des frontières Est de la France, de Colmars à Marseille. / Dessin à l'encre sur papier, par Jean Bourcet de La Saigne et Jean-Claude Eléonore Le Michaud d'Arçon, 1764-1778. Echelle 1/14000e. Cartothèque de l’Institut Géographique National, Saint-Mandé : CH 194 à 197.

    Cartes des frontières Est de la France, de Colmars à Marseille. [Détail de la feuille 194-12]
  • Différend Blachas-Ginoyer. Plan des lieux. / Plan à l'encre sur papier, 1885, collection particulière.

Bibliographie
  • GUERARD, Benjamin, DELISLE Léopold, De WAILLY Natalis. Cartulaire de l'abbaye de Saint-Victor de Marseille. Collection des cartulaires de France, t. VIII, éditeur B. Guérard, Paris : Typographie de Ch. Lahure, 1857, 2 volumes, CLVI-651-945 p.

    1043/1046, Audibert [de Lacoste, de la famille de Castellane], sa femme Ermengarde, son fils Garac et ses filles Foi et Amance donnent à Saint-Victor l'église Saint-Cassien située dans le diocèse de Glandèves, sous le castrum d'Amirat, avec son domaine ainsi délimité : d'un côté le torrent qui descend de la montagne d'Avène et rejoint la Chalvagne ; d'un autre côté, le chemin public qui descend de la même montagne jusqu'à la Chalvagne, incluant le moulin avec ses dépendances ; à l'est, le ruisseau qui descend du castrum situé au dessus de l'église Saint-Cassien jusqu'au torrent déjà nommé. Outre ce domaine, ils donnent deux manses.
  • GRAC, Fernande. Les villages du val de Chalvagne. Puget-Théniers : Les Editions du Mercantour, 2005, 176 p.

    p. 90-91, 111-114
  • ARBAUD, Damase. Les possessions de l'abbaye de Saint-Victor de Marseille dans les Basses-Alpes avant le 12e siècle, avec des recherches sur quelques familles de Provence. Digne : Société scientifique et littéraire des Alpes-de-Haute-Provence, Bulletin de la Société Scientifique et Littéraire des Basses-Alpes, tome XI, 1903-1904 et tome XII, 1905-1906.

    p. 402-409 : Il y aurait eu, sur la façade du moulin, une inscription moderne, peinte, indiquant que le moulin remontait au 12e siècle
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Buffa Géraud