Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Moulin à farine, actuellement maison

Dossier IA04001084 réalisé en 2006

Fiche

Dossiers de synthèse

Destinations maison
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication
Dénominations moulin à farine
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var
Hydrographies Issole L'
Adresse Commune : Saint-André-les-Alpes
Lieu-dit : Haut-village
Adresse : Grand Rue
Cadastre : 1838 D19 109 ; 1983 AB 264

Il s'agit du plus ancien moulin à farine de Saint-André, attesté en 1630. Il appartenait à la communauté des habitants de Saint-André, qui le mettait à ferme. On connaît, pour la fin du 17e siècle et le début du 18e, le nom du meunier : Antoine Martel. Le moulin est vendu en paiement de dette, comme tous les biens de la communauté, en 1717, ce qui nous permet de savoir que la dérivation de l'Issole, sur laquelle il était installé et qui deviendra le canal des usines de Saint-André, faisait 344 cannes (670 mètres) de longueur pour le canal d'amenée et 326,5 cannes de longueur pour le canal de fuite, et qu'une vanne de décharge était alors installée près de la chapelle Notre-Dame, d'où un petit béal partait vers le Verdon. Propriété de la famille Gibert, puis d'André Honnorat et de Pierre Gibert au moment de la réalisation du cadastre napoléonien, le moulin est ensuite racheté par Pascal-Honoré Pascal. La perte du monopole issu de la banalité le contraint à fermer son moulin en 1860, alors qu'il avait envisagé de le déplacer pour échapper à l'insalubrité et à l'exigüité du bâtiment du centre ville.

Période(s) Principale : 17e siècle
Principale : 1er quart 19e siècle

Présentant l'apparence d'une maison de village, le bâtiment de cet ancien moulin est construit sur le canal des usines de la ville. Il se compose d'un étage de soubassement, d'un rez de chaussée surélevé et de deux étages carrés. Il ne reste plus rien à l'intérieur de l'époque du moulin.

Murs calcaire
moellon
Toit tuile creuse
Étages étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 2 étages carrés
Couvertures toit à deux pans
Énergies énergie hydraulique

moulins à farine

sens de la roue sans objet
matériaux de la roue sans objet
type de meules sans objet
présence d'un four sans objet
présence d'une cuve de charge non
présence d'un resevroir CN non
présence d'une cuve de charge CN non
position sur le canal d'amenée CN 2eme place
longueur du canal d'amenée en dizaine de mètres CN 170
distance séparant le moulin et le bourg dont il dépend en dizaine de mètres CN 0
orientation du bâtiment CN autre
plan du bâtiment CN rectangulaire
date de réalisation du cadastre napoléonien 1838
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • Extrait des registres de l’Intendance de Provence. Rapport de vuidange de recours de l’estime des domaines de la communauté de St-André, viguerie de Castellane, en date du 3 septembre 1717, d’après une transcription réalisée par le service des Ponts-et-Chaussées en 1856.

    […] et ensuite avons vu et visité ledit moulin, fait mesurer l’espace d’icelui par ledit maçon et l’épaisseur des murs et trouvé les murailles de la face du côté du levant où est l’entrée dudit moulin et celle du côté du midi avoir trois cannes de longueurs par trois pans d’épaisseur an fondement avec leur retirement à proportion, celle du côté du couchant trois cannes et demi de longueur et celle du côté de septentrion deux cannes et demi, le tout en dedans et de la même épaisseur que les autres ; lesquelles murailles sont en bon état ; avons ensuite vu la crote (voute qui est dans le sus-dit espace et sur laquelle est le tournant du moulin) fait mesurer icelle par ledit maçon et trouvé de la longueur de deux cannes et demi et de largeur d’une canne et demi, compris l’épaisseur des murailles, laquelle crote est en bon état, faite de neuf depuis environ trois ans par ledit Rolland maçon, ainsi qu’il nous l’a lui-même assuré, et attendu l’heure tarde, nous avons renvoyé la continuation de notre commission […]

    Avons vu et visité les engins dudit moulin que nous avons fait démonter par Jean Martet, valet, conduisant iceux, et lui ayant fait lever la pierre du dessus et après avoir examiné le tout pour en déclarer l’état, nous avons trouvé que les deux pierres du dit moulin, tant celle du jas que celle du courant ont six pans moins quart de largeur et quatre pouces et demi d’épaisseur ceinte chacune d’un cercle en fer, la rescle et l’entrainje sont de bois de pin a demi usé ; l’enclave où est enchassée la pierre du jas est de bois de noyer en bon état, la vanille qui est une grosse pièce de fer appuyée sur la mandré et qui soutient la pierre du courant est en bon état pesant 16 livres ; la caisse dans laquelle tombe la farine est du bois de pin et presque neuve, le mandré, la coubette et le mourgouillon qui sont trois autres pièces de fer portées sur le rodet (rouet) sont aussi en bon état ; le rodet (rouet) qui est de bois de pin est presque neuf et fort bon ; le banc qui soutient le rodet est de bois de chêne et en bon état aussi bien que la quille qui soutient le dit banc ; la corde qui sert pour lever la pierre du courant est à demi usée. Le tour où la dite corde est posée qui est appuyé d’un côté sur la muraille du septentrion et de l’autre sur une poutre carrée de bois de pin est de bois de sapin. Après quoi nous sommes sortis du dit moulin et sommes venus par-dessus pour visiter la gorge qui porte l’eau dans le moulin, laquelle est toute d’une pièce faite d’un arbre de pin creusé ayant 28 pans de longueur qui nous paru devoir être refaite pour avoir mal été creusée […]

Références documentaires

Documents d'archives
  • Rapport de vuidange de recours de l'estime des domaines de la communauté de St-André. 1717/09/03. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : S 955.

    Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : S 955
  • Lettre de pascal Honnoré Pascal au préfet. 1860/04/12. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : S 955.

    Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : S 955
Documents figurés
  • Plan cadastral de la commune de Saint-André-les-Alpes. 1838. / Dessin à l'encre. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 105 Fi 073 / 001 à 028. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : AC 170 001 à AC 170 031 et 105 Fi 173 21.

Bibliographie
  • COLLOMP, Alain. La maison du père : famille et village en Haute-Provence aux XVIIe et XVIIIe siècles. Paris : P.U.F., 1983.

    Le moulin est probablement créé au début du 16e siècle lors de la phase d'extension du village. Il est cédé par le seigneur à la communauté des habitants à la fin du 16e siècle.
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Buffa Géraud