Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

moulin à farine, à huile, à foulon et à ressence, actuellement logement

Dossier IA06001671 réalisé en 2011

Fiche

Dossiers de synthèse

Précision dénomination moulin à ressence
Destinations logement
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication
Dénominations moulin à farine, moulin à foulon, moulin à huile
Aire d'étude et canton Alpes-Maritimes - Grasse
Hydrographies la Foux la Tierçade
Adresse Commune : Grasse
Lieu-dit : quartier des Paroirs
Adresse : 9, 11 chemin des Paroirs
Cadastre : 1809 A5 105, 106 ; 2006 BK 115, 23

Ce moulin hydraulique est aux mains de Joseph Girard durant la première partie du 18e siècle, puis il est acquis en 1748 par Antoine Seranon, marchand. Il se compose d'un moulin à huile, un moulin à farine et un paroir. En 1768, l'établissement revient à Jean Seranon, fils d'Antoine. On n'y trouve alors plus que les moulins à huile et à farine. Ce bâtiment, qui porte la date de 1773, conserve approximativement la même emprise au sol depuis 1809. Il reste la propriété des descendants de cette famille jusqu'en 1862. Il est alors vendu à messieurs Hugues et Muraour et comprend en plus une ressence. Cette cession comprend également les droits d'eaux de deux sources captées à proximité et servant à alimenter un chaudron. L'établissement est une nouvelle fois vendu en 1871 à M. Guichard et ne comprend plus de moulin à farine. Durant cette décennie, divers accords interviennent entre les propriétaires des moulins qui composent ce quartier pour l'édification d'une route commune. L'activité du moulin se maintient jusqu’'aux années 1950 (source orale). Il est ensuite transformé en logements.

Période(s) Principale : Temps modernes
Dates 1773, porte la date, daté par source

Ce site se situe au bout d'un chemin en cul-de-sac et à proximité du vallon de la Tierçade. Le bâtiment comprend un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé (sièges de l'ancien moulin du site) et deux étages carrés de logements. Il s'agit d'une structure rectangulaire en moellons de roches avec toiture à longs pans, couverte de tuiles creuses. La roue à eau, perpendiculaire à la pente du terrain a été supprimée et la chambre hydraulique comblée. Ce dispositif borde la limite est de l'immeuble, sur environ la moitié nord du mur. Il est à cheval entre l'étage de soubassement et le rez-de-chaussée (source orale). Côté ouest, on perçoit encore un canal placé entre cet immeuble et le bâtiment du moulin de la propriété supérieure. L'eau canalisée passait ensuite dans une citerne en pierre de taille presque intégralement comblée. Cette citerne devait alimenter une roue horizontale placée sous la partie sud du soubassement. L'eau poursuivait ensuite sa course dans le sens de la pente, dans un canal (également comblé) passant sous le bâtiment et rejoignant le moulin inférieur.

Murs enduit
moellon
Toit tuile creuse
Couvrements charpente en bois apparente
Couvertures toit à longs pans
Énergies énergie hydraulique
roue hydraulique verticale
roue hydraulique horizontale
États conservations établissement industriel désaffecté, remanié, menacé

étages non visités dans l'enquête

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Cadastre de l’année 1714 (1). [Commune de Grasse]. Archives communales, Grasse : CC57.

    Fol. 340 : cote de Joseph Girard Moulin à blé et à huile, paroir et relarg aux Paraires.
  • Cadastre de la commune de Grasse 1720 [2]. Archives communales, Grasse : CC60.

    Fol. 691 : cote de Joseph Girard Moulin à blé et à huile, paroir et relarg aux Paraires.
  • Cadastre de l’année 1739 [ 3 - commune de Grasse]. Archives communales, Grasse : CC67.

    Fol. 2844 : cote de Joseph Girard Moulin à blé et à huile, paroir aux Paraires.
  • Cadastre de l’année 1750, commune de Grasse [3]. Archives communales, Grasse : CC75.

    Fol. 903 : cote de Joseph Girard Moulin à blé et à huile, paroir aux Paraires.
  • Cadastre de l’année 1750, commune de Grasse [6]. Archives communales, Grasse : CC78.

    Fol. 1797 : entrée en 1748 sur le compte de Jean Seranon Moulin à blé et à huile, paroir aux Paraires Tiré fol. 902.
  • Cadastre de la commune de Grasse 1750 [8]. Vers 1766. Archives communales, Grasse : CC87.

    Fol. 1688 : cote de Jean Seranon Moulin à blé et à huile aux Paroirs.
  • Testament. 30/09/1768. Archives départementales des Alpes-Maritimes, Nice.

    Entrée en 1768 par héritage sur le compte de Jean Seranon Moulin à huile et à blé aux Paroirs.
  • Acte de vente, n°248. 22/03/1809. Archives départementales des Alpes-Maritimes, Nice : 03E 078/097.

    Fol. 567 : Antoine Cavallier vend à Jean Joseph Hugues et Augustin Muraour un moulin à huile, à ressence et à farine aux terrains attenants à l'usine et en jardin arrosable complanté d'orangers.
  • Acte de vente, n°431. 20/06/1862. Archives départementales des Alpes-Maritimes, Nice : 03E 078/224.

    Antoine Cavallier vend à Jean Joseph Hugues et Augustin Muraour un moulin à huile, à ressence et à farine aux terrains attenants à l'usine et en jardin arrosable complanté d'orangers.
  • Acte de vente, n°309. 22/08/1871. Archives départementales des Alpes-Maritimes, Nice : 03E 078/266.

    Jean Joseph Hugues et Augustin Muraour vendent à Joseph Marius Guichard un moulin à huile et à ressence desservi par les eaux de la source publique de la Foux, avec greniers, jarreries, locaux, terrains, fontaine.
Documents figurés
  • Plan cadastral de la commune de Grasse, 1810/ Plan à l'encre sur papier par Bonafoux, 1810. Archives départementales des Alpes-Maritimes, Nice : 25 Fi 069/1.

    Section A5, parcelles 105, 106. Echelle d'origine 1/2500e.
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général ; (c) Ville d'art et d'histoire, Grasse - Benalloul Gabriel